Gérald Toto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gérald Toto
Description de cette image, également commentée ci-après

Gerald Toto chante pour Nouvelle Vague en concert au Grand Rex (25/04/07)

Informations générales
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, réalisateur, producteur de musique, directeur artistique
Genre musical Pop rock, folk, jazz, soul
Instruments Basse, guitare
Site officiel geraldtoto.net

Gérald Toto est un auteur-compositeur-interprète français[1], né à Saint-Cloud en 1967.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérald Toto a passé son enfance à Saint-Cloud, une commune résidentielle située dans les Hauts-de-Seine en banlieue parisienne.

Passionné par la musique depuis son plus jeune âge, il s'est dans un premier temps intéressé à la musique afro-cubaine, haïtienne, afro-américaine jamaïcaine et africaine, avant de se prendre de passion pour la musique folk avec des artistes tels que Simon and Garfunkel ou encore Neil Young. Il compte parmi ses modèles Marvin Gaye, Bobby Mc Ferrin et Bob Marley. Il apprécie également le jazz et plus particulièrement la musique de Stanley Clark, Marcus Miller, Ron Carter. À dix ans, il s'initie à la guitare classique, et à 14 ans, il découvre la basse et créé un groupe avec ses amis du lycée.

En seconde année de droit privé à l'université, il décide d'arrêter ses études pour s'adonner à sa plus grande passion, la musique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir évolué au cœur de la scène parisienne au milieu des années 1990, il prend une autre direction et se penche en tant que compositeur et directeur artistique sur le premier album de Faudel.

En février 1998, il sort son premier album solo "Les premiers jours", dans lequel il affirme son style à la rencontre entre la musique cadienne et la musique de Daniel Lanois.

Il va par la suite faire la connaissance de Richard Bona et Lokua Kanza avec lesquels il va réaliser son second album "Toto Bona Lokua" en 2004. Dans ce second album, il va chercher à se construire un parcours en résonance avec les questions qu'il se pose par rapport à l'identité d'une culture Antillaise mais aussi et avant tout à l'identité d'un homme et d'un artiste dans le monde d'aujourd‘hui.

En 2006, il revient avec l'album, "Kitchenette", qui témoigne de l'évolution de l'artiste dans sa poésie et son expressivité. Parallèlement, il participe au projet " Nouvelle Vague - Bande à part" dans lequel il se fait remarquer avec ses interprétations des titres "Israël", "Don't go" et "Heart of Glass".

En 2011, il sort son troisième album "Spring Fruits" inspiré des nombreuses rencontres et collaborations musicales qu'il a pu faire au cours de sa carrière (Rozoff, Mathieu Chédid, Magic Malic...).

Engagement[modifier | modifier le code]

Gérald Toto voit son métissage comme une richesse et tente de lutter au travers de sa musique contre la crise identitaire qui touche les minorités ethniques en France.

Il considère que l'ouverture sur le monde et sur l'autre assure un enrichissement mutuel et combat la défiance et l'ignorance.

La musique ne représente donc pas seulement un simple passe temps pour cet artiste en quête d'expérience, il la voit comme un moyen de revendiquer ses valeurs et ses aspirations pour la société à venir.

Discographie[modifier | modifier le code]

Les Premiers Jours (1998)[modifier | modifier le code]

  1. Les Premiers Jours
  2. Y’en a qui
  3. Mademoiselle
  4. Bonne nuit
  5. Libellules
  6. Le vrai sauvage
  7. If 6 was 9
  8. Une scène d’amitié
  9. Et si
  10. Je nous aime
  11. L’éléphant
  12. Ta peau me manque
  13. La mélopée

Toto Bona Lokua (2005)[modifier | modifier le code]

  1. Ghana Blues (Richard Bona)
  2. Kwalelo (Richard Bona)
  3. Lamuka (Lokua Kanza)
  4. L’endormie (Gérald Toto)
  5. Flutes (Gérald Toto)
  6. The front (Richard Bona)
  7. Na ye (Lokua Kanza)
  8. Help me (Gérald Toto)
  9. Stesuff (Lokua Kanza)
  10. Where i came from (Gérald Toto)
  11. Seven beats (Richard Bona)
  12. Lisanga (Lokua Kanza)

Kitchenette (2006)[modifier | modifier le code]

  1. Par temps calme (Gérald Toto)
  2. Tes dessous (Gérald Toto / Gérald Toto - Mike Clinton - Jérôme Boirivant)
  3. Isabelle in love & pain (Gérald Toto / Gérald Toto - Paul Borg)
  4. En rose ou violet (Gérald Toto)
  5. Mamie Chatrou (Gérald Toto)
  6. Les copines (Gérald Toto)
  7. Buisson dormant (Gérald Toto)
  8. No man’s land (Gérald Toto)
  9. L’eau martienne (Gérald Toto / Gérald Toto - Paul Borg)
  10. J’fais (Gérald Toto)
  11. Au cas où (Gérald Toto)
  12. Tears at the end (David Parker / Gérald Toto)
  13. Secrets culinaires (Gérald Toto)

Spring Fruits (2011)[modifier | modifier le code]

avec Alice Orpheus, Janice Leca, Mike Pelanconi, Patrick Goraguer

  1. Chocolate Cake 4:19
  2. Freedom 4:30
  3. My Child 4:42
  4. Killing Time 4:40
  5. Dive 3:13
  6. I Easily Get Lost 3:45
  7. On Your Own 2:39
  8. It's A Need 3:31
  9. Mister Postman 3:10
  10. Black Mary 3:21
  11. I Have To Admit It 2:21
  12. No Words 4:01

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]