Frontière entre l'Égypte et Israël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frontière entre l'Égypte et Israël
Caractéristiques
Délimite Drapeau de l'Égypte Égypte
Drapeau d’Israël Israël
Longueur totale 266 km
Historique
Création 1948

La frontière entre l'Égypte et Israël s'étend du golfe d'Aqaba à la bande de Gaza. À l'exception des régions littorales, ce sont des zones désertiques montagneuses situées entre le désert du Néguev et celui du Sinaï.

Les frontières d'Israël ne sont pas définies et reconnues de manière unanime par la communauté internationale. Elles ont été modifiées à plusieurs reprises depuis la création de l'État en 1948.

Tracé[modifier | modifier le code]

Le poste-frontière de Taba vu du côté égyptien.

Elle débute à l'ouest du kibboutz de Kerem Shalom, au niveau de la route reliant Rafah à la ville de Taba. À environ 6 km avant d'atteindre la ville israélienne d'Eilat, elle s'écarte de la route pour rejoindre en ligne droite la localité de Ras El Masri située sur le golfe d'Aqaba à 1 km au sud-est de Taba.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les prémisses[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, le mouvement sioniste milite pour la création d'un État juif en Palestine. Dans le contexte de lutte entre les nationalismes arabe et juif, le , l'Assemblée générale des Nations unies vote le plan de partage de la Palestine censé définir les frontières des futurs États juif et arabe de Palestine.

De 1948 à 1967[modifier | modifier le code]

À sa création, le jeune État juif se retrouve confronté à la guerre avec ses voisins arabes. Après avoir gagné la première guerre israélo-arabe, les frontières d'Israël se fixent de facto le long des lignes d'armistice de 1949. Du côté égyptien, la frontière se fixe en majeure partie sur les frontières de la Palestine mandataire, sauf au Nord, où l'Égypte garde le contrôle sur ce qui devient la Bande de Gaza.

En 1956, Israël envahit la péninsule du Sinaï lors de la guerre de Suez, opération menée conjointement avec la France et le Royaume-Uni. Cependant, Israël se retire vite des territoires conquis, et la frontière de facto n'est pas modifiée.

1967 : la guerre de Six-Jours[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre de Six Jours.

Après la guerre de Six-Jours, Tsahal occupe le Sinaï. En 1979, les accords de Camp David signeront la fin de l'occupation du Sinaï. Après plusieurs retraits successifs, la frontière entre Israël et l'Égypte revient le long de la ligne d'armistice de 1949, excepté au niveau de la Bande de Gaza, que l'Égypte laisse à Israël, et qu'Israël occupera jusqu'en 2005.

Fortification de la frontière[modifier | modifier le code]

Une portion de la frontière fortifiée en juin 2012.

Pour réduire l'immigration clandestine et par mesure de sécurité contre des potentielles attaques terroristes, Israël a au début des années 2010, grandement augmenté l'aménagement de la frontière via des caméras, des barrières. Ces divers aménagements auraient coûté près d'un milliard de shekels soit 270 millions de dollars. La barrière est terminée depuis 2013[1],[2]. D'une hauteur de 5 mètres et d'une longueur de 245 km, elle relie la bande de Gaza à Eilat en passant par Kerem Shalom.

Références[modifier | modifier le code]