Fritz Münch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Münch.
Fritz Münch

Naissance
Strasbourg, Drapeau de la France France
Décès
Niederbronn-les-Bains, Drapeau de la France France
Activité principale Musicologue

Fritz Münch, né le à Strasbourg[1] et mort le à Niederbronn-les-Bains[1], est un violoncelliste, musicologue et chef d'orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Beau-frère d'Albert Schweitzer, (la sœur de Fritz Munch est l'épouse de Paul, le jeune frère d'Albert Schweitzer) il est, comme son père Ernest Münch et son frère Charles Münch poussé vers la musique. Il l'étudie à Strasbourg, Leipzig, Berlin et Paris[1]. Il succède à son père à la tête du Chœur de Saint-Guillaume. Il est également directeur du conservatoire de Strasbourg[1] (1929).

Lors de la première émission de Radio Strasbourg PTT le , il dirige le Requiem de Mozart[2].

Il est maître de conférences à l’université (1936), chef de l’orchestre municipal (1945) et dirige l’institut de musicologie de Strasbourg de 1949 à 1957. Il rst un éminent spécialiste de la musique religieuse et tout particulièrement de Bach.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 777
  2. Robert Prot, « 11 novembre - France », dans Précis d'histoire de la radio & de la télévision, Harmattan, , 466 p. (ISBN 9782296040212, lire en ligne), p. 49

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]