Frédéric Musso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Frédéric Musso
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
AlèsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Frédéric Louis Georges MussoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions
Œuvres principales

Frédéric Musso, né le Alger[1] alors département français d'Algérie et mort le à Alès[2], est un journaliste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric Musso est un descendant d'une famille sarde installée en Algérie au XIXe siècle[3]. Fils d'un père pharmacien de Tizi Ouzou, élevé chez les Jésuites au collège Notre-Dame-d'Afrique à Alger, il y fait la découverte de la poésie, à travers l'œuvre de Victor Hugo, puis tente sans succès des études supérieures dans différents domaines (droit, lettres, médecine) pour finalement se consacrer à l'écriture et au journalisme, notamment pour Paris Match de 1988 à 2003[3].

Sa carrière d'écrivain commence comme « nègre » de Claude Tenne – membre de l'OAS condamné puis évadé de la prison de l'île de Ré – pour son récit Mais le Diable marche avec nous (1968) avant l'écriture, dans les années 1960, de son premier roman qui n'est publié qu'en 1975, La Déesse qui reçoit l'année de sa parution le prix Roger-Nimier et l'installe dans le monde littéraire[3]. Frédéric Musso écrira par la suite trois romans et des essais (dont l'un consacré à Albert Camus[4]) avant de se consacrer principalement à la poésie[5].

Il vit les dernières années de sa vie à Générargues[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]