Frédéric Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frédéric Laurent
Image illustrative de l’article Frédéric Laurent
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (45 ans)
Lieu Paris (France)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 2004-2007
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Années Club
0000-1995 Drapeau : France ASC Remire
1995-1997 Drapeau : France FC Metz
Parcours amateur
Années Club
1997-1999 Drapeau : France US Forbach 010 0(2)
1999-2001 Drapeau : France Tours FC 096 (16)
2001-2003 Drapeau : France SO Romorantin 062 (16)
2003-2004 Drapeau : France Dijon FCO 047 0(9)
2007-2008 Drapeau : France Stade lavallois 014 0(3)
2008-2010 Drapeau : France FC Martigues 054 (14)
Total 283 (60)
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2004-2007 Drapeau : France Dijon FCO 073 (12)
2007 Drapeau : France Chamois niortais 007 0(0)
Total 080 (12)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Frédéric Laurent, né le à Paris, est un footballeur français. Il évolue au poste de milieu offensif, au Tours FC et au Dijon FCO notamment.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au FC Metz, Frédéric Laurent joue ses premiers matchs senior à l'US Forbach. Ne disposant que d'un faible tant de jeu, il rejoint alors le Tours FC. Après deux saisons et près de cent matchs joués avec les tourangeaux, il signe pour un autre club de CFA, le SO Romorantin. Il y passe deux saisons, vit une montée et inscrit seize buts, avant de rejoindre le Dijon FCO.

Il joue près de quarante matchs dès sa première saison et permet à son club de monter en Ligue 2. Laurent signe alors son premier contrat professionnel, d'une durée de trois ans. Après deux saisons pleines, la troisième est plus compliquée pour Laurent. En effet, du fait d'une blessure, il ne joue qu'un match lors de la première partie de saison. Après un essai[1], il s'engage alors dans un autre club de Ligue 2, les Chamois niortais[2],[3]. Il ne prend part qu'à sept rencontres dans son nouveau club, et décide de partir à l'été.

Il signe alors en National, au Stade lavallois[4]. Après avoir gagné sa place en début de saison, il se blesse gravement et est indisponible pendant plusieurs mois[5]. Après douze matchs joués en une saison, il décide de redescendre encore d'une division en signant pour le FC Martigues[6].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de la carrière professionnelle de Frédéric Laurent [7]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Total
Division M B M B M B M B
2004-2005 Drapeau de la France Dijon FCO Ligue 2 31 7 0 0 3 0 34 7
2005-2006 Drapeau de la France Dijon FCO Ligue 2 32 4 0 0 4 1 36 5
2006 Drapeau de la France Dijon FCO Ligue 2 1 0 0 0 0 0 1 0
2007 Drapeau de la France Chamois niortais Ligue 2 7 0 - - - - 7 0
Total sur la carrière 71 11 2 0 7 1 80 12

Palmarès[modifier | modifier le code]

Il remporte avec le SO Romorantin le groupe C du CFA lors de la saison 2001-2002.

Deux saisons plus tard, en 2004, il participe à la montée du Dijon FCO de National à Ligue 2 en terminant 3e. La même année, il participe à la demi-finale de son club en Coupe de France, contre Châteauroux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dijon : F.Laurent à l'essai à Niort », sur football365.fr (consulté le 24 avril 2016)
  2. « Laurent de Dijon à Niort », sur lequipe.fr, (consulté le 24 avril 2016)
  3. « Laurent signe à Niort », sur lfp.fr, (consulté le 24 avril 2016)
  4. « Laval : F.Laurent signe, Biakolo retardé », sur football365.fr, (consulté le 24 avril 2016)
  5. Arnaud Huchet, « Frédéric Laurent attend patiemment son heure », sur laval.maville.com, (consulté le 24 avril 2016)
  6. Jérémy Jouannic, « Que deviennent les anciens tango ? », sur laval.maville.com, (consulté le 24 avril 2016)
  7. « Statistiques de Frédéric Laurent », sur lfp.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]