Forêt de bois de couleur des Hauts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt de bois de couleur des Hauts
Forêt de Bélouve
Forêt de Bélouve
Localisation
Coordonnées 21° 05′ 00″ sud, 55° 30′ 00″ est
Pays Drapeau de la France France
Région La Réunion
Département La Réunion
Géographie
Superficie 2 512 ha
Altitudes mini. 800 m — maxi. 2000 m
Compléments
Protection Parc national de La Réunion
Administration Office national des forêts

Géolocalisation sur la carte : La Réunion

(Voir situation sur carte : La Réunion)
Forêt de bois de couleur des Hauts

La forêt de bois de couleur des Hauts est une forêt typique des Hauts de l'île de La Réunion, département d'outre-mer français dans le sud-ouest de l'Océan Indien. Elle est remarquable pour sa biodiversité.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

La forêt de bois de couleur des Hauts est une forêt typique des moyennes altitudes humides de l'île de La Réunion, entre 800-1000 mètres et 1700-2000 mètres d'altitude selon si les versants sont au vent ou sous le vent. Cette forêt est quasi en permanence dans le brouillard, l'humidité atmosphérique approchant des 100 % en sous-bois, ce qui permet le développement d'une végétation luxuriante. Le climat y est relativement frais (11-13°).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La forêt de bois de couleur des hauts a le même aspect toute l'année : il n'y a pas de saison d'arrêt de la végétation. C'est un groupement végétal d'une grande richesse floristique. De nombreuses espèces endémiques et indigènes sont présentes dans cette forêt. On y trouve le Mahot, (Dombeya sp.), le Tan rouge (Weinmannia tinctoria), le change-écorce, le goyavier de Chine, (Aphloia theiformis), le calumet, le bois mapou (Monimia rotundifolia), les fougères arborescentes (Cyathea excelsa et Cyathea glauca) appelées encore fanjan qui peuvent atteindre 10 mètres de haut à l'âge de 100 ans. Son aspect est marqué par des arbres tortueux, parfois couchés à terre et souvent recouverte de lichens, de mousses ou de plantes épiphytes parmi lesquelles les orchidées qui poussent sur leur tronc."[1]

Faune[modifier | modifier le code]

La plupart des oiseaux qui vivent dans la forêt de bois de couleur des Hauts sont des passereaux endémiques de l'île de La Réunion comme l'oiseau vert appelé aussi oiseau à lunette vert ou zoizo vert, l'oiseau blanc, le Tec-tec, l'Oiseau la Vierge, le cardinal (Cardinalidae) ou encore le papangue qui est le seul rapace de l'île de La Réunion. Il n'est pas rare non plus d'y croiser le tangue à la saison chaude.

Menaces[modifier | modifier le code]

L'Office national des forêts effectue un gros travail d'entretien et de préservation de cette forêt. Mais la pression humaine gagne petit à petit sur la forêt de bois de couleur des hauts même si elle n'a pas encore été trop touchée par les défrichements et le déboisement. de nombreuses espèces invasives, appelées aussi pestes végétales, introduites par l'homme, menacent cette forêt. Parmi les plus virulentes on trouve la liane papillon, la Vigne marronne, la longose, le goyavier, dont les fruits sont très appréciés des Réunionnais ou encore la liane papillon qui peut entourer les arbres jusqu'à les étouffer. La lutte contre ces espèces invasives est très compliquée. Le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) a tenté de mettre en place un moyen biologique pour lutter contre la Vigne marronne, particulièrement envahissante, en introduisant la Mouche bleue. Mais c'est souvent à la main que les hommes luttent contre ces pestes. Les incendies qui ravagent depuis plusieurs années l'île de La Réunion sont également une terrible menace pour la forêt de bois de couleur des Hauts.

Végétation épiphyte sur change-écorce.
Lichen sur bois de mapou.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « ONF : des milieux naturels très différents », sur ONF.fr (consulté le 20 novembre 2011)

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]