Festival international de théâtre de rue (Aurillac)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Festival international de théâtre de rue.

Festival international de théâtre de rue
Image illustrative de l’article Festival international de théâtre de rue (Aurillac)
Un spectacle lors de l'édition 2005 du festival.

Genre Théâtre de rue
Lieu Aurillac Drapeau de la France France
Période Août
Date de création 1986
Fondateurs Michel Crespin
Statut juridique Association loi 1901
Organisateurs Association Éclat
Direction artistique Frédéric Rémy
Site web aurillac.net

Le Festival international de théâtre de rue d'Aurillac (Cantal) a été créé en 1986 par Michel Crespin. Il a lieu dans les dernières semaines du mois d'août.

Considéré aujourd'hui comme un festival de référence à l'échelle nationale et internationale[1], il offre à ses visiteurs des centaines de spectacles en plein air le jour comme de nuit où la ville devient le lieu d'une grande fête au son de fanfares et batucadas et autres percussions endiablés. L'atmosphère du festival est un mélange d'enchantement, de découverte et de libre expression aux coins de chaque rues, places et jardins publics.

De 1994 à 2018, le festival est dirigé par Jean-Marie Songy[2]. Il est remplacé en 2019 par Frédéric Rémy[3].

En amont du festival, dans le cadre des Préalables, des compagnies de la programmation officielle présentent leur spectacle dans certaines communes du département depuis 1999.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé volontairement dans un territoire rural en 1986, le Festival de théâtre de rue d'Aurillac n'a cessé de croître en termes de fréquentation. En effet, c'est aujourd'hui près de 600 compagnies de théâtre (contre 7 lors de sa création) et 100 000 spectateurs qui chaque année se retrouvent à Aurillac[4]. Lors de sa création, Yvon Bec parle de la difficulté qu'il a d'amener le public au théâtre municipal. Avec le théâtre du rue, la volonté est de rendre possible à tous l'accès à la culture, d'autant plus que la majorité des spectacles sont gratuits. Yvon Bec accorde en effet une importance à la qualité des spectacles programmés[5].

À partir de la troisième édition en 1988, on peut[Qui ?] voir apparaître sur l'affiche du festival un personnage, avec une expression du visage étonnée. Ce personnage est une illustration d'Henri Galeron et va devenir une sorte de leitmotiv puisqu'il sera présent sur les affiches de chaque édition.

En 2004, l'association Éclat productrice du festival crée Le Parapluie, un centre international de création artistique et de recherche ayant pour but de participer au rayonnement du théâtre de rue.

Chronologie des présidents de l'association Éclat[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac / France Culture », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2018)
  2. Centre France, « Théâtre de rue - Festival d'Aurillac : le directeur artistique Jean-Marie Songy va quitter ses fonctions », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 22 août 2018)-
  3. Marie-Edwige Hebrard, « Le nouveau directeur du festival de théâtre de rue, Frédéric Rémy passe de Mulhouse à Aurillac par passion », sur www.lamontagne.fr, (consulté le 25 juin 2019)
  4. « L'association Éclat », sur www.aurillac.net
  5. « "Eclat", festival de théâtre de rue d'Aurillac - ina.fr », sur player.ina.fr (consulté le 25 avril 2018)
  6. Marie-Edwige Hebrard, « Philippe Meyer, président du Festival international de théâtre de rue d'Aurillac, a démissionné », sur www.lamontagne.fr, (consulté le 25 juin 2019)