Festival de musique de La Chaise-Dieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Festival de musique de La Chaise-Dieu
Image illustrative de l'article Festival de musique de La Chaise-Dieu
Orgues de l'abbatiale de la Chaise-Dieu.

Genre Musique classique
Lieu La Chaise-Dieu, Le Puy-en-Velay, Brioude, Chamalières-sur-Loire, Ambert, Saint-Paulien
Date de création 1966
Fondateurs Georges et Suzanne Mazoyer, Paul Perrin, Jean-Paul Dessaigne, Jaky Crossignani, Georges Cziffra
Statut juridique Association loi de 1901
Organisateurs Association Festival de La Chaise-Dieu
Direction artistique Julien Caron (élu pendant le mandat d'Eric Ferri)
Médias associés La Montagne, France Musique, France 3 Auvergne, La Croix, L'Éveil, France Bleu Pays d'Auvergne, RCF, Télérama
Site web www.chaise-dieu.com

Le Festival de musique de La Chaise-Dieu, est un festival de musique classique qui se déroule chaque année à la fin du mois d'août. Il est essentiellement consacré à la musique sacrée. Le Festival fête en 2016 son 50e anniversaire.

Historique[modifier | modifier le code]

Georges Cziffra (1921-1994), célèbre pianiste hongrois, est à l’initiative d’un festival à La Chaise-Dieu, après avoir découvert l’abbatiale et son orgue, lors d’un séjour privé chez le docteur Georges Mazoyer et son épouse Suzanne. Accompagné de son fils, György Cziffra (1942-1981), chef d’orchestre, il donna plusieurs récitals et concerts à partir de 1966.

C'est Suzanne Mazoyer qui, lors d'un déplacement en voiture, vit l'abbatiale de La Chaise-Dieu et dit à son époux : c'est ici que doit se tenir le festival. Le mécanisme de l'orgue de l'abbatiale était alors en ruine et le maître Cziffra accepta, sur proposition des époux Mazoyer, de donner quelques concerts et de reverser les cachets perçus à la reconstruction du site. Le maître s'y produira longtemps encore[1].

L'arrivée en 1976 de Guy Ramona, et la constitution par plusieurs mélomanes d'une association pour poursuivre le Festival permet de donner un nouvel élan à la manifestation. Le nombre de concerts progresse régulièrement pour se stabiliser autour de 35 en l'Abbatiale Saint-Robert de La Chaise-Dieu, mais aussi dans d'autres lieux patrimoniaux de la région : les églises du Puy-en-Velay et son théâtre à l'italienne, l’église Saint-Jean d'Ambert, la basilique Saint-Julien de Brioude, l'église Saint-Georges de Saint-Paulien, l'église Saint-Gilles de Chamalières-sur-Loire.

Guy Ramona dirigea le festival pendant 27 ans et lui donna son caractère définitif, n'hésitant pas à y présenter, parmi les premiers dans la réhabilitation du répertoire baroque, des œuvres contemporaines dirigées ou en présence de leurs compositeurs.

En 2003, Jean-Michel Mathé prend la suite de Guy Ramona, qui reste néanmoins présent dans l'organisation du festival en devenant président de l'association gestionnaire jusqu'en 2009 où Jacques Barrot lui succède. Il en est actuellement, avec son épouse, le président d'honneur.

Depuis 2010 le Festival investit également l'Auditorium Cziffra de La Chaise-Dieu, bâtiment inauguré lors de la 44e édition. Première étape du grand projet de rénovation des bâtiments conventuels de l’abbaye, l’auditorium Cziffra est idéal pour les récitals et la musique de chambre, et permet de proposer une programmation différente et plus intime (200 places) aux festivaliers.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le festival, qui a lieu chaque été à la fin du mois d'août, est aujourd'hui centré principalement sur la musique sacrée mais propose également un répertoire romantique et symphonique, mais aussi de la musique contemporaine, poursuivant, sous l'impulsion de Jean-Michel Mathé, la politique générale de son prédécesseur. Des musiciens célèbres comme Georges Cziffra, Yéhudi Ménuhin, Mstislav Rostropovitch, Ivry Gitlis, Augustin Dumay, Jean-Philippe Collard, Marielle et Katia Labèque, Jean-Claude Malgoire, Michel Corboz, William Christie, Maurice André, Marie-Claire Alain, Krzysztof Penderecki, etc. s'y sont produits.

Il est aujourd'hui dirigé par Julien Caron.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vincent Besançon, Le Festival de La Chaise-Dieu. Carnet de voyage musical Éditions de Rouergue

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Georges Mazoyer

Liens externes[modifier | modifier le code]