Felice Giani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Felice Giani
FELICE-GIANI-AUTORITRATTO-1779.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Gênes ou RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Fils de Giulio Domenico Giani et d'Angela Maria Giani, Felice Giani, né à San Sebastiano Curone, près de Gênes, dans le Piémont, le et est mort à Rome le , est un graveur et un peintre italien du XVIIIe siècle et début du XIXe siècle. Il était d'une beauté physique qui a frappé nombre de ses contemporains.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1784, il remporte le premier prix à un concours de l'Académie des beaux-arts de Parme, auquel participait également le très jeune Goya. Artiste d'une activité prodigieuse jusqu'à la fin de sa vie, Felice Giani a laissé de très nombreux ouvrages comme peintre et comme décorateur dans de nombreuses villes d'Italie, dont, à Rome, les décorations des trois salles de Ganymède, des Bacchantes et de la Renommée de la Galerie Borghèse. Sous le Premier Empire il séjourna quelque temps à Paris, à partir de 1803. Il y a gravé de nombreuses estampes[1]. Il a peint de remarquables scènes mythologiques, des paysages, des études d'animaux et des compositions d'après des bas-reliefs (78 dessins à la pierre noire)[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Succession de Louis XIII (1601-1643),
  • Samson trahi par Dalila,
  • Achille traîne le corps d'Hector le long des murs de Troie, 1802-1805, conservé à Faeza, Palazzo Milzetti

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 9 - 28 février 2010, Mairie du Ve arrondissement de Paris, avec catalogue: Vittorio Sgarbi, Vincenzo Basiglio, Davide Tolomelli, Felice Giani. Maître du néoclassicisme italien à la cour de Napoléon, Fondazion Cassa di Risparmio di Alessandria, 180 p., IBN : 9788896139097.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Laran, Inventaire du fonds français après 1800, page 75, Bibliothèque nationale (France), Cabinet des estampes, 1955
  2. Enrique Mayer, Annuaire international des ventes page 257, 1981

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :