Famille de Thoisy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

de Thoisy
Image illustrative de l’article Famille de Thoisy
Armes

Blasonnement D'azur à trois glands d'or, posés deux et un
Branches Torcy-et-Pouligny
Gamay et Thoisy
Période XVe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Bourgogne
Fiefs tenus Varennes, Torcy, Pouligny, Thoisy-le-Désert, Thoisy-la-Berchère, Fresnes, Gamay, Bourgneuf, Joudes, Rancy, La Morte, La Motthe-Chissey, Mimeure, Pensières, Pantières, Préaux
Charges Chancelier du duc de Bourgogne,
Chambellan du duc de Bourgogne,
Ambassadeur, bailli d'Auxois
Fonctions militaires Amiral
Fonctions ecclésiastiques Évêque de Tournai,
Évêque d'Auxerre
Preuves de noblesse
Réformation de la noblesse 1669

La famille de Thoisy est une famille subsistante de la noblesse française, originaire de Bourgogne. Elle remonte sa filiation suivie à Perrin de Thoisy, dont les fils Laurent et Regnault de Thoisy furent anoblis en 1422 par le duc de Bourgogne[1],[2]. Elle fut illustrée notamment par un évêque d'Auxerre et de Tournai, chancelier de Bourgogne en 1419, un amiral de Bourgogne en 1467, un lieutenant-général, gouverneur général des Antilles françaises de 1645 à 1647.

La descendance actuelle de cette famille est issue d'une branche naturelle légitimée en 1599.

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille de Thoisy est originaire de Thoisy-Cipierre, aujourd'hui Thoisy-la-Berchère, près de Saulieu, en Bourgogne.

À partir du XVe siècle, on trouve plusieurs de ses membres au sein de la haute administration du duché de Bourgogne.

La famille de Thoisy a été admise à l'Association d'entraide de la noblesse française (ANF) en 1933.

Généalogie simplifiée[modifier | modifier le code]

  • Perrin de Thoisy, mort avant 1387, aurait eu trois fils, dont les deux premiers furent les auteurs de deux branches[1] :
    • Laurent de Thoisy, seigneur de Varennes, mort en 1429, auteur de la branche de Torcy-et-Pouligny, éteinte vers 1700. Laurent de Thoisy fut anobli en 1422 par le duc de Bourgogne[1],[3].
    • Regnault de Thoisy, seigneur de Mimeure, mort le 29 septembre 1450, receveur général de Bourgogne en 1413, receveur des bailliages d'Autun et de Montcenis en 1418, auteur de la branche subsistante de Gamay et Thoisy. Regnault de Thoisy fut anobli en même temps que son frère Laurent en 1422 par le duc de Bourgogne[1],[3]. Il épouse en 1397 Marguerite Jugler, ils eurent pour fils[1],[2] :
      • Geoffroy de Thoisy, seigneur de Mimeure, bailli d'Auxois en 1462, ambassadeur à Rome en 1464, marié avec Bonne de Montcony, dont :
        • Hugues de Thoisy, seigneur de Féligny
        • Pierre de Thoisy, seigneur de Gamay et de Pantières. Il eut pour descendant Claude de Thoisy, seigneur de La Baulme, fils naturel de Jean de Thoisy et de Manguine Regnauld, qui reçut des lettres de légitimation en 1599[1],[3]. Charles de Thoisy, seigneur de La Baulme et de Rancy, fils de Claude, fut confirmé noble en 1662 avec dispense de rapporter ses titres de noblesse brulés dans un incendie, puis condamné pour usurpation de noblesse en 1668, mais maintenu noble par arrêt de 1669 et admis aux Etats de Bourgogne en 1688[1]. D'où descendance actuelle.
    • Jean de Thoisy, mort en 1433, évêque d’Auxerre en 1409, puis de Tournai en 1411

Personnalités[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

  • D’azur à trois glands d’or, posés deux et un

Alliances[modifier | modifier le code]

Les principales alliances de la famille de Thoisy sont[1] : Jugler (1397), Rolin (1469), Bureau, de Noirefontaine, de Lauvaul, du Creux (1600), des Moulins, de La Perrière, George (1631), de Paradin (1633), de La Menue (1669), du Bois (1675), Regnard (1687), de Montconis, d'Amanges, de Busseul, Lefebvre, de Thorel, de La Tour de Cressiat, Colin (1714), Henri (1720), d'Ambly (1741), de Beaurepaire (1782), du Bois d'Aisy, Guillaume de Chavaudon (1812), Dugon (1842), Richard de Soultrait (1848), Delahante (1869), Arthaud de La Ferrière (1879), Boluix (1895), etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome VI, 1948, page 302.
  2. a et b Edouard de Saint-Phalle, Recherches sur les fondateurs et bienfaiteurs de l'abbaye des Echarlis
  3. a b c d e f et g Jules d'Arbaumont, Armorial de la Chambre des comptes de Dijon, 1881, page 7 à 9 : notice sur la famille de Thoisy

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]