Famille Richard de Soultrait

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Richard de Soultrait
Image illustrative de l’article Famille Richard de Soultrait
Armes

Période XVe siècle au XXIe siècle
Pays ou province d’origine Comtat Venaissin
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Charges Consuls
Chambre des comptes
Fonctions militaires Officiers
Récompenses militaires Croix de Saint-Louis

La famille Richard de Soultrait est une famille subsistante de la noblesse française originaire du Comtat Venaissin.

Origine, noblesse[modifier | modifier le code]

Roger de Quirielle, auteur de Généalogie de la famille Richard de Soultrait et de Lisle, écrit que la famille Richard est originaire de la petite ville de La Baume-de-Transit, dans le Comtat Venaissin, où elle était noble dès la première moitié du XIVe siècle et qu'en 1349 elle s'établit dans la ville de Valréas où plusieurs de ses membres furent élus consuls de la ville (1416, 1504, 1540, 1590, 1612, 1634, 1641, 1643...).

E. de Séréville et F. de Saint-Simon, auteurs du Dictionnaire de la noblesse française écrivent que cette famille est originaire de Valréas au Comtat Venaissin où elle s'agrégea à la noblesse au XVe siècle[1].

Henri Jougla de Morenas, auteur du Grand Armorial de France, écrit qu'elle fut anoblie en 1461 par la charge de premier consul[2].

Borel d'Hauterive écrit que sa filiation suivie remonte à Pierre Richard, vivant en 1420, qualifié noble, « ce qui était la qualification de la seule noblesse dans le Comtat-Venaissin »[3].

Au commencement du XVIIe siècle elle s'établit en Nivernais et fut anoblie au XVIIIe siècle[1] par l'exercice d'une charge de secrétaire du roi[4] à la chambre des comptes de Dole (1745-1748)[5].

Elle comparut à l'assemblée de la noblesse à Moulins en 1789[2].

La famille Richard de Soultrait a donné plusieurs officiers aux armées royales.

Possessions[modifier | modifier le code]

La famille Richard a possédé entre autres les seigneuries de Soultrait, L'Isle, Chanvé, Sorney, Montcouroux, Toury-sur-Arbron, Lamotte-Farchat, Fleury-sur-Loire et Ferrières sur Sichon.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Alliances[modifier | modifier le code]

Les principales alliances de la famille Richard de Soultrait sont : de Froment (1909), ...

Armes[modifier | modifier le code]

Blasonnement : « d'argent à deux palmes adossées de sinople, accompagnées en pointe d'une grenade de gueule tigée et feuillée du second émail »

Timbre : Couronne de comte

Supports : Deux lions

Cimier : Un lion issant d'un casque, tenant de sa patte dextre une clef d'argent.

Titres[modifier | modifier le code]

La famille Richard de Soultrait porte des titres de courtoisie.

Titre de comte romain (titre pontifical) non reconnu en France :

  • Comte romain héréditaire le 2 août 1850 en faveur de Jacques-Hyacinthe-Georges Richard de Soultrait[1]
  • Comte romain personnel le 28 septembre 1855 en faveur de Gaspard Antoine Samuel Richard de Soultrait (père du précédent)[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 855.
  2. a et b Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome V, page 471.
  3. Borel d'Hauterive, Annuaire de la noblesse de France et des maisons souveraines de l'Europe, 1851, page 279 à 287.
  4. Dictionnaire de la vraie noblesse, Tallandier, 2008, p. 235
  5. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, 2002, pages 162-163.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]