Famille de Coriolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coriolis.

Maison de Coriolis
Armes de la famille.
Armes de la famille : Maison de Coriolis

Blasonnement d'azur, à deux chevrons d'or, accompagnés d'une rose d'argent en pointe. Supports et cimier : des aigles.
Branches D'Espinouse
De Limaye
Pays ou province d’origine Italie
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Fonctions militaires Chef d'escadre

La famille de Coriolis est une famille noble, d'origine italienne. Ses membres s'établissent en Provence sous l'Ancien Régime et tiennent un rang parmi la plus ancienne noblesse de cette province.

Elle compte des magistrats, des marins et des militaires. Elle a fourni aussi plusieurs commandeurs des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, entre autres Pierre de Coriolis, chevalier de Malte, commandeur de Montferrand et général des galères en 1450 sous le grand maître de Lastic[1].

Alliances[modifier | modifier le code]

La maison de Coriolis a contracté des alliances avec les familles de Villeneuve-Trans, d'Astuard, Grimaldi, d'Oraison, de Fortia, de Piolenc, de Vintimille (comtes du Luc), de Vintimille (vicomtes de Marseille), de Grille, de la Tour-du-Pin-la-Charce-Montauban, de Montcalm, d'Estamps, de Boisgelin, etc.

Fiefs[modifier | modifier le code]

La seigneurie de Corbières est érigée en baronnie en 1627, en faveur de Laurent de Coriolis, dont le fils Honoré de Coriolis, baron de Corbières, épousa en 1622 Élisabeth de Villeneuve, fille unique de Pierre de Villeneuve, seigneur d'Espinouse, de la maison de Trans ; lequel fait donation de tous ses biens aux enfants mâles issus de cette union. C'est depuis cette époque que la branche aînée de la maison de Coriolis a ajouté à son nom celui de d'Espinouse.

La seigneurie de Limaye[2] est érigée en baronnie en faveur de Jean-Louis de Coriolis par lettres patentes de 1646, et celle d'Espinouse en marquisat en faveur de Pierre de Coriolis, baron de Corbières, par lettres patentes de 1651. La maison de Coriolis possède en outre le marquisat de Puymichel[3] et le marquisat de Sainte-Jalle.

Membres célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Annuaire de la noblesse de France, 1863, [lire en ligne], p. 133 à 135