Famille Ruinart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Ruinart de Brimont
Armes de la famille.
Armes de la famille : Famille Ruinart de Brimont

Blasonnement d'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux étoiles d'argent et en pointe, d'un cœur du même ; au chef d'or, chargé d'une rose de gueules
Période depuis le XVe siècle
Pays ou province d’origine Dauphiné, Champagne-Ardenne
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau de la France France

Ruinart puis Ruinart de Brimont est le patronyme d'une ancienne famille française, fondatrice de la maison de champagne Ruinart.

Histoire[modifier | modifier le code]

Originaire du Dauphiné, la famille Ruinart vint se fixer à Reims sous le règne Louis XI[1]. Elle est anoblie sous le règne de Louis XVI en la personne de Claude Ruinart (1731-1798) après avoir racheté les seigneuries de Brimont et Brimontel en 1771 ; confirmé par Louis XVIII puis vicomte par Charles X.

Membres[modifier | modifier le code]

  • Dom Ruinart (1657-1709), savant bénédictin, disciple de Dom Mabillon et collaborateur de Dom Pérignon.
  • Jacques Ruinart (1662°), maître, bachelier en théologie à Reims. Frère de Dom Ruinart.
  • Nicolas Ruinart (1652-1734), marchand de drap, bourgeois et juge consul de Reims. Époux de Barbe Misson et parents du suivant et frère de Dom Ruinart.
    • Nicolas Irénée Ruinart (1697-1769), drapier, fondateur de la première maison de champagne rémoise. Père du suivant.
      • Claude Ruinart (1731-1798), écuyer seigneur de Brimont, avocat, négociant, conseiller secrétaire du roi, contrôleur des guerres, prévôt de l’échevinage de Reims et président de l’administration de l’Hôtel-Dieu de Reims. Anoblit par Louis XVI. Père du suivant.
        • Irénée Ruinart de Brimont (1770-1850), 1er vicomte de Brimont, négociant, maire et député de Reims.
          • Thierry (1791-1864), époux de Apolline Turgot.
            • Thierry Amédée (1823-1904), sous-préfet de Cosne, biographe de la famille.
          • Antoine François Ruinart de Brimont (1793-1866), maire de Chatou (1848-1852), ancien consul de France.
          • Jean Louis Henri Adrien Ruinart de Brimont (1832-1885), comte de Formello, propriétaire et maire de la commune de Brimont. Fils de Irénée.
          • Jacques Edmond Ruinart de Brimont (1795-1856), propriétaire et négociant. Fils de Irénée.
            • Charles Edmond Ruinart de Brimont (1824-1896), propriétaire au château de Belombre, négociant. Fils de Jacques Edmond.
              • Marie Paul André Ruinart de Brimont (1861-1919), vicomte romain et de Brimont, propriétaire et négociant en vins de Champagne. Fils du précédent.
              • Jean Arthur Ruinart de Brimont (1798-1874), vicomte de Brimont, conseiller honoraire à la Cour des comptes et officier de la Légion d'honneur[2]. Frère du précédent.


Sources, littérature[modifier | modifier le code]

  • Patrick de Gmeline, Ruinart la plus ancienne maison de champagne de 1729 à nos jours, Stock, 1994, (ISBN 2-234-04419-7)
  • H. Jadart, Dom Thierry Ruinart (1657-1709), Reims, 1886
  • Travaux de l'Académie de Reims, t LXXVII, p. 54 à 68
  • Revue de Champagne et de Brie, Volumes 16 à 17, 1884
  • Œuvres posthumes de J. Mabillon et D. Thierri Ruinart, Jean Mabillon, Thuillier, 1724

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. *France-illustration: Le Monde Illustré, Numéros 414 à 416, 1954
  2. Umberto Todisc, Le personnel de la Cour des Comptes: 1807 - 1830, Droz, Génève, Paris (ISBN 2 60003 361 0), (ISBN 978 2 60003 361 9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]