Eugen von Böhm-Bawerk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eugen Böhm-Bawerk)
Aller à : navigation, rechercher
Eugen von Böhm-Bawerk
1Bawerk.png

Eugen von Böhm-Bawerk

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
KramsachVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Eugen Böhm Ritter von BawerkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Élèves

Eugen von Böhm-Bawerk (Brno, Moravie - Vídeň, Autriche-Hongrie, ) est un économiste autrichien.

Il contribua au développement de l'école autrichienne d’économie. Il étudia à l'université de Vienne à l'époque où Carl Menger publiait Grundsätze der Volkswirtschaftslehre (« Principes de l'économie politique », 1871). Sa pensée sera grandement influencée par l'enseignement de Menger reçu à cette époque. Il rencontrera également à l'université de Vienne Friedrich von Wieser, autre membre de l'école autrichienne d'économie et son futur beau-frère.

Sa définition de l'investissement comme « détour de production » resta célèbre. L'idée est qu'on dépense de l'argent et du temps (en machines, en éducation) pour produire plus et mieux. Pour l'illustrer, il prend l'exemple du paysan qui, pour se procurer de l'eau, dispose de plusieurs possibilités : soit aller à la source à chaque fois qu'il a soif (satisfaction immédiate), soit fabriquer un seau qui lui permettra de disposer davantage d'eau, soit encore construire une canalisation. Ainsi, consacrer une partie de l'activité productive à l'élaboration de biens de production permet d'accroitre son niveau de satisfaction ultérieur. Autrement dit, le détour de production permet de mettre en œuvre des combinaisons plus capitalistiques pour produire ensuite davantage de biens de consommation finale.

Karl Marx and the close of his system

Il a développé l'analyse de l'intérêt comme un reflet de la préférence temporelle, critiquant l'analyse marxiste de la « plus-value » en cherchant à montrer que le revenu d'intérêt ne dépend pas du nombre ni même de la présence de travailleurs salariés. Il ne s'est toutefois pas dégagé complètement, comme le fera Ludwig von Mises, d'une référence à la « productivité marginale du capital. »

Il sera à plusieurs reprises ministre des finances mais continua sa carrière d'universitaire, enseignant à Innsbruck avant de revenir à Vienne en 1904. Parmi ses élèves figurent Joseph Schumpeter, Ludwig von Mises ou Henryk Grossmann.

Il a reçu le titre de docteur honoris causa de l'Université jagellonne de Cracovie en 1900[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]