Espace autogéré des Tanneries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'espace autogéré des Tanneries est un centre social, culturel et politique situé à Dijon (France), qualifié aussi de squat de par son histoire qui commence par une occupation. Il occupait depuis octobre 1998 une friche industrielle, sur une partie du site des anciens abattoirs, appartenant à la Mairie de Dijon.

Des artistes s'y produisent régulièrement[1], comme Keny Arkana en 2007[2], Ultra Vomit en 2008[3], représentant principalement les mouvements artistiques punk et de la rue.

À partir de juin 2011, l'occupation de ce terrain est remise en cause par un projet d'écoquartier[4], bien que la municipalité propose de relocaliser ailleurs l'espace culturel[5], ce que l'opposition UMP dénonce vigoureusement[6] : fin 2011, les permanents de l'espace autogéré négocient toujours les conditions d'un déménagement sur une autre friche industrielle dans le sud de l'agglomération dijonnaise[7].

À la mi-2014, la mairie de Dijon et les occupants de l'espace autogérée des tanneries on décidé de mettre a disposition un ancien entrepôts et 1.5 millions[De quoi ?] pour financer les déménagements et les travaux qui suivront, pour que le nouveau squat soit disponible fin 2014.

Le nouveau lieu est ouvert pour sa partie concert[pas clair], et les autres activités reprennent à la rentrée 2016.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]