Ultra Vomit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ultra Vomit
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Heavy metal parodique, grindcore, deathgrind
Années actives Depuis 1999
Labels Sacral Productions, Listenable Records
Site officiel ultra-vomit.com
Composition du groupe
Membres Nicolas Patra, Emmanuel Colombier, Fabien Le Floch, Matthieu Bausson
Anciens membres Voir anciens membres
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo d’Ultra Vomit.

Ultra Vomit est un groupe de heavy metal parodique, initialement aux influences grindcore, originaire de Nantes. Leurs morceaux contiennent généralement des paroles humoristiques avec un côté volontairement absurde, influencées par le monde des dessins animés, de la publicité et de la culture populaire en général. Une partie de leur répertoire est constituée de reprises du Top 50.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ultra Vomit est formé en 2000 à Nantes, en Loire-Atlantique[1],[2]. Après de nombreuses démos, le groupe fait paraître un premier album de démos[3], Kebabized at Birth, écoulés à 500 exemplaires[1]. Il fait ensuite paraître son premier album, M. Patate, en avril 2004[4], premier à être sous le label Obliteration Records[5] et dépassant le millier d'exemplaires vendus[1]. Il est présenté en édition limitée dans un sac de grand-mère en compagnie d'un t-shirt et d'une brosse à dent. Les albums d'Ultra Vomit sont édités par le label Sacral Productions jusqu'à ce que celui-ci cesse ses activités.

En 2008, le groupe fait paraître son deuxième album, Objectif : Thunes, sur des plates-formes de téléchargement payant. À la suite de son succès en ligne[6],[7], le groupe signe avec le label Listenable Records afin d'assurer la distribution de l'album en format CD en mars 2008[8],[9]. En 2009, ils tournent dans This is Ultra Vomit, un court métrage prenant la forme d'un faux reportage sur un live du groupe[10].

Le , le groupe annonce sur sa page Facebook que la tournée Objectif : Tour (tournée de l'album Objectif : Thunes) est officiellement terminée. Le groupe annonce aussi sur un autre message, qu'après la dernière date, ils se consacreront à l'écriture d'un nouvel album. En novembre 2014, le groupe annonce sa séparation avec le bassiste Pierre Jacou, et son remplacement par Bausson[11]. Il annonce en parallèle une nouvelle tournée pour 2015, du 18 avril jusqu'à fin mai, avec comme première date confirmée, celle du 1er mai à Paris[11]. Le 28 avril 2017, le groupe publie leur troisième album, Panzer Surprise ![12]. Ils annoncent par la même occasion leur participation au Hellfest Festival 2017. En juin 2017, le groupe participe au Hellfest sur la Main Stage. Selon les dires du groupe, les retombées en termes médiatiques sont importantes après leur passage[13].

Style musical[modifier | modifier le code]

Ultra Vomit se lance comme un groupe de grindcore dont la touche humoristique résidait dans des paroles de chansons enfantines comme Bouba ou Une Souris Verte, en décalage avec la violence de la musique, et dans des thèmes gore pris avec légèreté. Ultra Vomit s'affirme comme un groupe de metal parodique avec des reprises telles que Pour un flirt de Michel Delpech en version punk hardcore (renommée Pour un mosh) ou encore You Can Leave Your Hat On de Randy Newman dans une version death metal typée Morbid Angel (Morbid Cocker)[réf. nécessaire].

La recette des sujets légers et anodins est reprise et perfectionnée, notamment en mélange avec le son « maléfique » du black metal. D'ailleurs, la plupart de leurs chansons utilisent des samples typiques de certains artistes, ce qui rend le côté parodique de leur style d'autant plus important. Ceci les amène à explorer de nombreux sous-genres du metal, et même d'autres genres complètement différents issus de la musique populaire. Les racines grindcore restent présentes dans beaucoup de domaines (en particulier la longueur des morceaux), mais se font plus discrètes avec un son globalement allégé et plus accessible. La richesse du style musical du groupe se manifeste notamment dans l'Outro de l'album Objectif: Thunes où les mêmes paroles sont répétées en utilisant une multitude de déclinaisons du metal[réf. nécessaire].

Le groupe travaille également beaucoup la parodie. Cela s'entend très bien dans l'album Panzer Surprise ! Les divers morceaux évoquent assez clairement des groupes très célèbres de la musique métal. Par exemple, Kammthar évoque Rammstein, aussi bien dans le musique que dans le nom. On y retrouve en effet le graphème "amm", des sonorités proches et le même nombre de syllabes. Parmi les autres groupes référencés, on peut encore reconnaître Gojira dans la chanson Calojira, ou encore Maximum the Hormone avec le titre Takoyaki.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Magali Fourcade – chant, basse[14]
  • Chris – basse
  • Gru – basse, chœurs[14]
  • Pierre « L'estomac » Jacou – basse[14]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Démos[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Urine/Shit
  • 1999 : Cuntbleed
  • 1999 : The Trempolino Session
  • 1999 : Ultra Vomit
  • 2001 : Kebabized at Birth

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Judas Prost, tiré de M. Patate
  • 2008 : Je Collectionne des Canards, tiré de Objectif : Thunes
  • 2017 : Kammthaar, tiré de Panzer Surprise !, dirigé par Nicolas Ragni

Clips (participation)[modifier | modifier le code]

Concerts[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • 2011 : This is Ultra Vomit, faux documentaire parodique sur la vie du groupe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Ultra Vomit », sur metalorgie.com (consulté le 28 novembre 2014).
  2. « Ultra Vomit Bio », sur rockagogo (consulté le 28 novembre 2014).
  3. « Kebabized at birth », sur Guts of Darkness (consulté le 28 novembre 2014).
  4. « M. Patate », sur Spirit of Metal, (consulté le 28 novembre 2014).
  5. « Ultra Vomit - M. Patate - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 12 mai 2017)
  6. m.Kekchoz, « Ultra Vomit - Objectif : Thunes », sur U-zine (consulté le 28 novembre 2014).
  7. Sirius, « Ultra Vomit - Objectif : Thunes », sur zone-metal.com (consulté le 28 novembre 2014).
  8. « Interview Ultra Vomit : Stickskiller (batterie+chant) et Fetus (chant+guitare) », sur Les Éternels, (consulté le 25 janvier 2008).
  9. « ULTRA VOMIT - Objectif : Thunes (Listenable records/Pias) », sur VS-Webzine, (consulté le 28 novembre 2014).
  10. « Fetus et Manard du groupe Ultra Vomit », sur La Grosse Radio, (consulté le 28 novembre 2014).
  11. a, b et c Audray, « Changement de line up: Ultra Vomit », sur metalosphere.com, (consulté le 28 novembre 2014).
  12. « Ultra Vomit - Panzer Surprise! - Encyclopaedia Metallum: The Metal Archives », sur www.metal-archives.com (consulté le 12 mai 2017)
  13. « Hellfest 2017 : cinq questions à... Ultra Vomit - France 3 Pays de la Loire », France 3 Pays de la Loire,‎ (lire en ligne)
  14. a, b, c, d, e et f (en) « Ultra Vomit », sur Spirit of Metal (consulté le 28 novembre 2014).
  15. goeland.fr, « Ultra Vomit – Video live au Soundbox », Goeland.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]