Erich Ebermayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ebermayer.
Erich Ebermayer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Erich Ebermayer
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions
Officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Erich Ebermayer, né le à Bamberg (Empire allemand) et mort le à Terracina (Italie), est un écrivain allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1924, Erich Ebermayer publie son premier roman Doktor Angelo, dans lequel il aborde prudemment son propre problème de vie, l'homosexualité. Le livre a un certain succès, ce qui le motive à continuer à travailler en tant qu'écrivain en plus de sa profession d'avocat de la défense. Il fréquente les mêmes cercles que Klaus Mann et Ernst Toller, est ami de Stefan Zweig et est fortement influencé par Lebenslehre de Johannes Müller (de), le seigneur de Schloss Elmau.

En 1927, il remporte son premier succès avec la pièce Kaspar Hauser, jouée au Kammerspiele de Hambourg avec Gustaf Gründgens dans le rôle-titre. Avec le roman Kampf um Odilienberg (1929) traitant du Landerziehungsheim (de), dans lequel il relate son amitié avec l'éducateur réformateur Gustav Wyneken, il est également connu à l'étranger. Il est suivi du roman d'après-guerre Jürgen Ried et du drame Professor Unrat, d'après Heinrich Mann, joué au Burgtheater.

En 1932, il publie le roman Werkzeug in Gottes Hand, dans lequel il traite du monde de Johannes Müller (de) et qui paraît peu de temps avant que les nazis ne prennent le pouvoir (le Machtübernahme).

Troisième Reich[modifier | modifier le code]

Ebermayer rejette le régime, et subit des attaques violentes, mais ses cousins Philipp Bouhler, chef de la chancellerie du Führer, et Fritz Todt, ministre du Reich et fondateur de l'Organisation Todt, le protègent à plusieurs reprises. D'autre part, il joue habilement avec les différents courants, Goebbels et Goering étaient pour lui, Rosenberg et Streicher contre lui. Il a également pris des risques, sa secrétaire Emilie Heymann étant juive, il l'a aidée avec de faux papiers.

Déjà dans la République de Weimar, il était considéré dans les milieux populaires comme un « poète système » et un « ami des Juifs ». Après 1933, la plupart de ses livres sont interdits et ceux qui sont prohibés ne sont plus édités, mais l'industrie du cinéma ne veut pas abandonner ses talents. Ainsi le film Les Vaincus (1936) avec Emil Jannings dont il a écrit le scénario reçoit le prix d'État de Joseph Goebbels.

Filmographie (scénariste)[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :