Enid Bagnold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant britannique image illustrant un dramaturge
Cet article est une ébauche concernant un écrivain britannique et un dramaturge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Enid Bagnold
EnidBagnold1910s.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Rottingdean (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoints
Autres informations
Distinction
Œuvres réputées
National Velvet (d), Le Jardin de Craie (d), A Matter of Gravity (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Enid Bagnold (27 octobre 1889 - 31 mars 1981) est une romancière et dramaturge britannique, notamment connue pour son livre National Velvet qui a été filmé en 1944 avec Elizabeth Taylor et dont le titre français est Le Grand National.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née à Rochester dans le Kent et passe une grande partie de son enfance en Jamaïque. Elle suit des cours à l'école d'art de Walter Sickert à Londres et travaille ensuite pour Frank Harris qui devient son amant. Au cours de la Première Guerre mondiale, elle est infirmière et écrit de manière critique sur l'administration hospitalière, ce qui cause naturellement son renvoi. Elle passe le reste des années de guerre en France où elle devient conducteur pour l'armée française. De son expérience hospitalière naît Diary Without Dates et de son expérience en France The Happy Foreigner. En 1920, elle épouse Roderick Jones (président de Reuters) mais continue d'utiliser son nom de jeune fille pour écrire. Ils vivent à North End House à Rottingdean, près de Brighton, dans le Sussex, dont le jardin a inspiré l'une de ses pièces Le Jardin de Craie (The Chalk Garden). Ils ont quatre enfants. Leur arrière-petite-fille est Samantha Cameron, femme du chef du Parti conservateur actuel, David Cameron, au Royaume-Uni. Enid Bagnold meurt à Rottingdean en 1981 et est enterrée à l'église Sainte-Marguerite[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • A Diary Without Dates (1917)
  • The Sailing Ships and other poems (1918)
  • The Happy Foreigner (1920)
  • Serena Blandish or the Difficulty of Getting Married (1924)
  • Alice & Thomas & Jane (1930)
  • National Velvet (1935)
  • The Door of Life (1938)
  • The Squire (1938)
  • Lottie Dundass (1943)
  • Two Plays (1944)
  • The Loved and Envied (1951)
  • Theatre (1951)
  • The Girl's Journey (1954)
  • The Chalk Garden (1956)
  • The Chinese Prime Minister (1964)
  • A Matter of Gravity (original title Call Me Jacky) (1967)
  • Autobiography (1969)
  • Four Plays (1970)
  • Poems (1978)
  • Letters to Frank Harris & Other Friends (1980)
  • Early Poems (1987)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Spartacus Educational » (consulté le 30 décembre 2009)