En saga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
En saga
opus 9
Satu
Image illustrative de l'article En saga
Sibelius en 1892, portrait par Eero Jaernefelt.

Genre Poème symphonique
Nb. de mouvements 1
Musique Jean Sibelius
Durée approximative environ 20 minutes
Dates de composition 1892, révisé en 1901
Commanditaire Robert Kajanus
Création
Helsinki Drapeau de la Finlande Finlande
Interprètes Orchestre philharmonique d'Helsinki,
Jean Sibelius (dir.)
Représentations notables

En saga op. 9 (en finlandais : Satu; en suédois : En saga) est un poème symphonique écrit par Jean Sibelius durant l'hiver 1892 et révisé en 1901.

Historique[modifier | modifier le code]

Au printemps 1892, Robert Kajanus a rappelé à Sibelius que les effectifs orchestraux nécessaires pour jouer Kullervo limitaient les possibilités de monter la pièce. Il espérait maintenant que le compositeur écrirait une petite œuvre orchestrale qui pourrait être exécutée de manière plus fréquente.

Sibelius a effectivement commencé à travailler sur une nouvelle composition orchestrale. À Vienne en 1891, il avait déjà planifié la composition d'un octuor ou d'un septuor et plus tard, il a travaillé sur Scène de Ballet no 2. Il est possible que la nouvelle œuvre orchestrale ait commencé à prendre forme à partir du matériau tiré de ces projets. Sibelius a écrit En Saga à Monola House près de Lieksa, immédiatement après son mariage. La composition a été interrompue en 1892, quand il est parti pour recueillir des poèmes et des chansons traditionnelles. Elle a été poursuivie dans le premier appartement familial à Helsinki à l'automne 1892. Sibelius a terminé le travail en décembre.

En Saga en définitive n'est pas une petite œuvre. Dans sa version originale, c'est un poème symphonique de grande envergure durant plus de 20 minutes. Les musiciens de l'orchestre de Kajanus ont trouvé l'œuvre aussi incompréhensible que Kullervo et certains membres de l'orchestre étaient partisans de la refuser. Cette opposition était inacceptable pour Kajanus, et l'œuvre a été jouée par l'Orchestre philharmonique d'Helsinki le . Sibelius a dirigé En Saga lui-même, alors que Kajanus a pris la baguette pour le reste du programme. La réception était très différente de celle de Kullervo. Beaucoup de gens se demandaient ce qu'était vraiment En Saga. Sibelius n'a jamais expliqué le programme de sa composition.

Près de dix ans plus tard, et peu après la création de sa Symphonie no 2, Ferruccio Busoni demanda au compositeur de diriger à nouveau son œuvre qui fut remaniée profondément à cette occasion, devenant la version définitive. La nouvelle première eut lieu le à Helsinki sous la direction de Kajanus.

La première version de En saga comportait un interlude lent, à la manière des poèmes symphoniques de Liszt ou même de Richard Strauss. La version de 1902, qui est retenue aujourd'hui est nettement plus convaincante et puissante. En saga est épique et mystérieuse ; quoique Sibelius ait toujours insisté sur le fait qu'il n'avait pas de source littéraire pour son poème symphonique, la mer ne semble jamais très loin. L'on remarquera le premier thème, confié à l'alto solo, ainsi que les moments très expressifs où la clarinette chante en fin de morceau.

Les deux versions d'En Saga, ont été publiées par Breitkopf & Härtel. Il existe également une version pour piano transcrite par Sibelius lui-même. En 2003, Gregory Barrett a tenté une reconstruction de la version présumée pour septuor.

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de En Saga
Cordes
premiers violons,
seconds violons,
altos,
violoncelles,
contrebasses
Bois
2 flûtes,
2 hautbois,
2 clarinettes en si et en la,
2 bassons
Cuivres
4 cors en fa,
2 trompettes en fa,
3 trombones
Percussions
timbales,
grosse caisse,
triangle,
cymbales

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]