Michel Rouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rouche.
Michel Rouche
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (85 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Religion
Directeur de thèse

Michel Rouche, né à Paris le [1], est un historien français, professeur émérite des universités, spécialiste de l'histoire de la Gaule entre l'Empire romain et le Moyen Âge[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Reçu à l'agrégation d'histoire en 1959[3], il a enseigné au Lycée Pierre-d'Ailly de Compiègne.

Il est devenu docteur es Lettres en 1976. Il a enseigné à l'Université Charles-de-Gaulle - Lille III de 1969 à 1989 (Olivier Verdun entre autres y fut son élève), puis comme maître de conférences à l'Institut catholique de Paris. Il a ensuite enseigné à l'Université de Paris IV - Sorbonne, comme professeur des universités.

Catholique militant[modifier | modifier le code]

Par ailleurs catholique convaincu, Michel Rouche anime l'Institut de la Famille, qui relève de l'école cathédrale, émanation du diocèse de Paris.

Apport à l'histoire du Haut Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Ses recherches portent sur la fin de l'Antiquité et l'implantation des royaumes barbares au Haut Moyen Âge, notamment le royaume wisigoth.

Le professeur Rouche est à l'origine du colloque international d'histoire de 1996 qui s'est tenu à Reims pour la commémoration du baptême de Clovis. À cette occasion, le pape Jean-Paul II a pu rencontrer et dialoguer avec les historiens, chercheurs, scientifiques réunis autour de la question. Les actes du colloque en deux volumes sont parus et font déjà date. Michel Rouche a aussi participé à la rédaction du film Clovis et son temps de Jacques Barsac.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Attila, La violence nomade, 2009, Fayard.
  • Les origines du christianisme: 30-451, Paris : Hachette supérieur, 2007, 208 p.
  • Petite histoire du couple et de la sexualité. Société Sciences Humaines, entretien avec Benoît De Sagazan, CLD Editeur, réédition 2006.
  • Auctoritas, mélanges offerts à Olivier Guillot. Cultures et Civilisations médiévales, avec Gilles Constable, Presses de l'Université Paris-Sorbonne, 2006.
  • Histoire du Moyen Âge VIIe - Milieu du Xe siècle. Éditions Complexe, 2005.
  • Les racines de l'Europe. Les sociétés du Haut Moyen Âge, 588 à 888. Éditions Fayard, 2003.
  • Histoire de la papauté. 2000 ans de missions et de tribulations. Éditions du Seuil, collection Points/Histoire, avec Yves-Marie Hilaire, Michel Perrin et Francis Rapp, 2003.
  • Le Moyen Âge en Occident. Des barbares à la Renaissance, avec Michel Balard et Jean-Philippe Genet. Hachette Éducation, collection Histoire Université, réédition 2003.
  • Le choc des cultures. Romanité, germanité, chrétienté durant le haut Moyen Âge. Collection Histoire Et Civilisations, Presses Universitaires du Septentrion, 2003.
  • Charlemagne. Rome chez les Francs, avec Eric Vanneufville, France-Empire, 2000.
  • Mariage et sexualité au Moyen Âge. Accord ou crise ?. Colloque international de Conques. Collection Cultures Et Civilisations médiévales, Presses Université Paris-Sorbonne, 2000.
  • Clovis histoire et mémoire. Actes du colloque international d'histoire de Reims. Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 1998.
  • Clovis, suivi de vingt en un documents traduits et commentés. Editions Fayard (ISBN 978-2-213-59632-7). Paris, 1996.
  • Histoire générale de l’enseignement et de l’éducation en France. Tome 1 : Des origines à la renaissance (Ve siècle av. J.-C.- XVe siècle). Nouvelle Librairie de France, 1981.
  • L'Aquitaine des Wisigoths aux Arabes 418-781 : naissance d'une région. Paris, EHESS-Jean Touzot, 1979.
  • L'Europe au Moyen Âge, Documents expliqués, avec Charles-M. de La Roncière et Robert Delort. Paris, Armand Colin, nombreuses rééditions depuis 1969.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]