Emilio Greco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un sculpteur image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Emilio Greco
Paliotto di Emilio Greco con la Dormitio Virginis (1983).jpg

La Dormitio Virginis, Museo dell'Opera del Duomo de Prato

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Mouvement

Emilio Greco (Catane, - Rome, ) est un sculpteur et médailleur italien contemporain. Un musée lui est consacré à Orvieto, en Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emilio Greco a acquis une très grande popularité par son monument[1] à Pinocchio, Pinocchio e la Fata (1956), à Collodi.

Lieux exposant ses œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Illustration de La Sicilia, il suo cuore de Leonardo Sciascia
  • Illustration dans Laura de Pétrarque par F.Ulivi (1974)
  • Dormitio Virginis, bas-relief, Sala della Cintola au Museo dell'Opera del Duomo (es) de Prato, après le vol de l'exemplaire original
  • Portraits de jeunes filles
  • Pinocchio et la Fée (1956), au Parco di Pinocchio à Collodi
  • Le cycle des Grandes Baigneuses (1957) éléments répartis entre le Museo all'aperto, Cosenza, la Villa Cerami de Catane, au jardin du Musée Sablon de Bruxelles, etc.
  • Monument au pape Jean XXIII à San Pietro du Vatican (1964-1967)
  • La porte en bronze du Dôme d'Orvieto (1970).
  • Histoires des saints protecteurs, Chiesa dell'Autostrada del Sole à Campi Bisenzio
  • Monument aux Morts de Terezin, République tchèque.
  • Sculpture femme assise
  • Sculpture femme assise avec la tête sur les genoux
  • Le Retour d'Ulysse, Palazzo Tirrenia, Naples

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vainqueur ex æquo avec Venturino Venturi sur 84 sculpteurs pour le concours national pour la réalisation du monument.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hommage à Emilio Greco, Revue XXe siècle no 59 de septembre 1985.
  • Film-documentaire Io ho fermato quest'istante della tua bellezza - Emilio Greco scultore de Edoardo A. Dell'Acqua

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]