Emery Jacquillat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emery Jacquillat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président directeur général, de Camif Matelsom Président, Communauté des Entreprises à Mission
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Famille
Parentèle
Autres informations
Distinctions

Emery Jacquillat, né le à Boulogne-Billancourt, est un entrepreneur français. Il est le fondateur de Matelsom, le premier site de vente en ligne de literie. En 2009, il devient le président directeur général de Camif Matelsom[1].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 1995, il fonde Matelsom[2], à Nanterre en France.

Après le rachat de Meubles.com[3], premier site de vente en ligne de meuble, en 2003, Emery Jacquillat lance Bedeezee à Londres et crée Bio-Men, une agence web. Ces trois entreprises ont été des échecs et se sont arrêtées à partir de 2008.

En 2009, il relance Camif[4] sur un nouveau modèle d'entreprise à impact positif[5] sur les enjeux économiques, sociaux, sociétaux et environnementaux de l'ensemble des parties prenantes[6].

Le , Emery Jacquillat co-crée la communauté des entreprises à mission[7], une association loi 1901 d'intérêt général qui a pour objectif de faire vivre et de promouvoir l'entreprise à mission comme modèle d'entreprise du XXIe siècle.

Cette association, dont Emery Jacquillat est le président[8], fédère 200 entreprises de toutes tailles, en chemin vers la « société à mission » telle que définie dans la loi Pacte[9], qui souhaitent s'engager pour transformer le capitalisme et repenser la place de l'entreprise au sein de la société.

Activités[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Emery Jacquillat est le co-auteur de Entreprises à mission et raison d'être[10] paru le chez Dunod.

Il a également participé aux livres :

  • André Coupet, Vers une entreprise progressiste, Éditions Paris-Québec,  ;
  • Claire-Agnès Gueutin, Une entreprise Responsable et rentable, c'est possible, Éditions ContentA,  ;
  • Franck Pagny, Vivement lundi, Vuibert,  ;
  • La France des Solutions, Reporters d'Espoirs,  ;
  • Alain Bloch, Homo Numericus au Travail, Altédia,  ;
  • Cyrielle Hariel et Sylvain Reymond, Nos raisons d'être, vers une société durable et plus humaine, Édition Anne Carrière,  ;
  • Alexandre Menais, Raison d'être, engagement et responsabilité, l’entreprise au-delà du capitalisme, Éditions LexisNexis, .

Autres postes[modifier | modifier le code]

Emery Jacquillat est un Business Angel. Il est investisseur dans plusieurs starts-up : Dial-Once, Gifts for Change, et Selency, ainsi que chez deux fabricants français de meuble pour accompagner leur repreneur : Burov-Leleu et Dasras.

Emery Jacquillat est membre de B Corp France, Nous Sommes Demain, Alumni for the Planet et de la Convention 21.

Il est par ailleurs administrateur de GS1 France, Eco-mobilier et Codifab (le comité professionnel de développement des industries françaises de l'ameublement et du bois).

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2011 : manager de l'année[11] (Trophées Top Entreprises Deux-Sèvres, Nouvelle République) et Espoirs du Management (pour l'accueil d'une artiste en résidence)
  • 2013 : personnalité e-commerce de l'année[11] (LSA), prix Osons la Croissance Responsable (L'Oréal, Osons la France), Palme Initiative et Territoire (Association Française de la Relation Client) et Prix Entreprise et Environnement (ADEME et le ministère de l'Ecologie et du Développement Durable)
  • 2014 : grand Prix de l'Excellence Marketing (Adetem) et Prix des Meilleurs Pratiques de Management Pays de la Loire (Mouvement Français Qualité Management)
  • 2016 : manager de l'année[8] (Dirigeant Commerciaux France), Grand Prix de l'Entreprise Collaborative (CEGOS), Trophée Excellence Marketing (Adetem) et Trophée du cross-canal (LSA)
  • 2018 : grand Prix de la Responsabilité sociétale des Marques (RSM, ProDurable) et Trophée Optimistes catégorie culture du Rebond[12] (EcoRéseau Business)
  • 2020 : prix du Manager[13] (Prix des Technologies numériques, Telecom Paris)
  • 2021 : chevalier de l'Ordre National du Mérite[14] (Ordre national du Mérite)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Émery Jacquillat tire son épingle du jeu avec la Camif », sur novethic.fr, (consulté le )
  2. « Cette start-up veut faire dormir les Français sur des matelas anglais », sur BFM business (consulté le )
  3. « Emery Jacquillat : Fondateur et président-directeur général du groupe Matelsom », sur www.lsa-conso.fr (consulté le )
  4. « Pour sauver la Camif, qu'auriez-vous fait à la place d'Emery Jacquillat ? », sur Capital.fr, (consulté le )
  5. Laurence Méhaignerie et Blanche Segrestin, « Soutenir l’émergence des entreprises à impact social : la proposition de la Société à Objet Social Etendu », Archives,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  6. « Ecologie : le patron de la Camif ambitionne de «changer le monde de l’intérieur» », sur leparisien.fr, (consulté le )
  7. Camille Lingre, « Emery Jacquillat (PDG de Camif) : « Le renoncement d’aujourd’hui est le profit de demain » », sur thegood.fr, (consulté le )
  8. a et b « [Acteurs de l’engagement] Emery Jacquillat, fondateur et PDG du groupe Camif Matelsom | Carenews PRO », sur www.carenews.com (consulté le )
  9. « Que sont les sociétés à mission ? », sur www.economie.gouv.fr (consulté le )
  10. David Autissier, Daniel Bretonès, Emery Jacquillat, Didier G. Martin, Thierry Sibieude, « Entreprises à mission et raison d'être », sur Carin.info
  11. a et b « JACQUILLAT Emery », sur Site de la Fondation des Transitions, (consulté le )
  12. lmedia, « Les Trophées Optimistes d’EcoRéseau : Les lauréats 2018 », sur Trophées Optimistes d'EcoRéseau, (consulté le )
  13. « Les Lauréats du Prix des Technologies Numériques 2020 | Telecom Paris alumni | Le réseau des étudiants et diplômés de Télécom Paris », sur www.telecom-paris-alumni.fr (consulté le )
  14. « Décret du 31 décembre 2020 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]