Elle s'appelle Ruby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un film américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Elle s'appelle Ruby
Titre original Ruby Sparks
Réalisation Jonathan Dayton
Valerie Faris
Scénario Zoe Kazan
Acteurs principaux
Sociétés de production Bona Fide Productions
Fox Searchlight Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie, Romance
Durée 104 minutes
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Elle s'appelle Ruby[1] (Ruby Sparks) est une comédie romantique américaine de Jonathan Dayton et Valerie Faris, sortie en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après avoir publié un best-seller, perdu son père et été largué par sa petite-amie, Calvin vit une traversée du désert, en proie à la page blanche malgré un grand désir d'écrire. Sur le divan du psy, il impute à son chien Scotty tant sa stérilité littéraire que son asociabilité, à laquelle seul échappe son frère.

Un matin, stimulé par le souvenir d'une jeune femme dont il a rêvé, il se rue à sa machine à écrire pour décrire sa créature et lui inventer une vie : Ruby est née. Pygmalion de plus en plus fasciné par sa Galatée, Calvin écrit toute la journée pour rester en sa compagnie, et passe ses nuits à lui parler, mais, le jour où elle apparaît alors qu'il n'est pas en train de l'imaginer, il craint d'être bon pour l'asile. Pourtant Ruby existe bel et bien, tout le monde l'entend et la voit quand elle pique une crise de jalousie, jongle d'une langue à l'autre, se déprécie ou cuisine comme un cordon bleu, ainsi que Calvin l'a créée. Comblé, ce dernier pense avoir trouvé la formule du bonheur parfait.

Mais après une "lune de miel" où ils se suffisent l'un à l'autre, Ruby manifeste de plus en plus un besoin d'autonomie. Elle s'inscrit à des cours, se fait des amis et ne se dévoue plus exclusivement à Calvin qui peine à accepter l'intégrité de celle qu'il considère comme sa créature. Face au choix de l'émanciper ou de la manipuler, il entreprend de la corriger sur papier, ce qui conduit a une situation grotesque dans laquelle Ruby n'est plus qu'un pantin aux mains de Calvin. Réalisant cela Calvin se résout à la libérer. Ruby disparait, Calvin déprime et retourne consulter son psychologue. Il décide d'écrit ce qu'il vient de vivre. Le livre est un succès. Sa vie reprend comme avant. En promenant Scotty dans un parc, il rencontre une demoiselle, sosie de Ruby, qui est en train de lire son livre. Ils font connaissance.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source : IMDb[3]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : Version française (V. F.) sur RS Doublage[4] et AlloDoublage[5]

Distinction[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Valotto D. : « Et Zoe Kazan créa LA femme », Air le mag, n° 33, octobre 2012, p.  38-41.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du film » sur AlloCiné, consulté le 8 août 2012
  2. « Dates de sortie » sur IMDb, consulté le 8 août 2012
  3. « Informations techniques » sur IMDb, consulté le 8 août 2012
  4. « Fiche de doublage V. F. du film » sur RS Doublage, consulté le 8 août 2012
  5. « Deuxième fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 4 octobre 2012