Ehōmaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ehōmaki
Image illustrative de l’article Ehōmaki
Quatre ehōmaki.

Autre(s) nom(s) 恵方巻き
Lieu d’origine Japon
Place dans le service Spécialité mangée lors de Setsubun, le 3 février
Ingrédients Riz, nori, kanpyō, concombre, shiitake, unagi, rousong

Un ehōmaki (恵方巻き?) est un mets de la cuisine japonaise qui consiste en un maki (littéralement « rouleau ») de riz enveloppé dans une feuille de nori, composé :

La tradition veut que l'on mange un ehōmaki en un seul morceau lors de Setsubun, le 3 février, dans la direction ehō (恵方?) afin d'être heureux le reste de l'année. Ehō est la direction annuelle d'eto (干支?), qui représente les douze signes du zodiaque chinois. Si le dernier chiffre de l’année est 1, 3, 6, ou 8, il faut se tourner vers le sud-sud-est, 2 ou 7 vers le nord-nord-est, 4 ou 9 vers l'est-nord-est, et 5 ou 0 vers l'ouest-sud-ouest[1].

Au Japon, cette coutume débute à l'ère Heian (794-1185). En 1872, le Japon adopte le calendrier solaire et décrète que la coutume ehō était une superstition[réf. nécessaire]. Il semblerait cependant que la coutume de l’ehōmaki commence sous l'ère Edo au Kansai[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Une récente tradition japonaise : la dégustation de l’« ehômaki » », Quand gourmandise rime avec plaisir, sur nippon.com, (consulté le 25 février 2019).

Sur les autres projets Wikimedia :