Edwin Palmer Hoyt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Edwin Palmer Hoyt
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Tokyo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Edwin Palmer Hoyt, né le à Portland– décédé le à Tokyo, est un prolifique écrivain américain spécialiste de l'histoire militaire. Jusqu'en 1958, Hoyt travaille dans les médias d'information, après quoi il produit un important volume d'ouvrages de non-fiction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Portland dans l'État de l'Oregon, il est le fils de l'éditeur Edwin Palmer Hoyt (1897–1979) et de son épouse, Cecile DeVore (1901–1970). Un frère cadet, Charles Richard, naît en 1928. Hoyt fréquente l'université de l'Oregon de 1940 à 1943.

En 1943, Le père de Hoyt, rédacteur en chef et éditeur du The Oregonian, est nommé par le président Franklin Roosevelt en tant que directeur du département intérieur de l'Office of War Information[1]. Le jeune Hoyt sert à l'Office of War Information pendant la Seconde Guerre mondiale de 1943 à 1945. En 1945 et 1946, il est correspondant à l'étranger pour The Denver Post (dont son père devient rédacteur en chef et éditeur en 1946[1]) et l'agence United Press International, rapportant de Chine, Thaïlande, Birmanie, Inde, Moyen-Orient, Europe, Afrique du Nord et Corée.

Edwin Hoyt travaille ensuite en tant que radiodiffuseur pour ABC pour lequel il couvre la révolution de 1948 en Tchécoslovaquie et le conflit israélo-arabe. De 1949 à 1951, il est le rédacteur en chef de la page éditoriale au The Denver Post. Il est rédacteur en chef et éditeur du Colorado Springs Free Press de 1951 à 1955 et rédacteur en chef adjoint de Collier's Weekly à New York de 1955 à 1956. En 1957, il est producteur de télévision et scénariste-réalisateur à CBS et en 1958, éditeur assistant du magazine American Heritage (en) à New York.

À partir de 1958, Hoyt devient écrivain à plein temps et pendant quelques années (1976-1980) est conférencier à temps partiel à l'Université de Hawaii. Au cours des 40 années écoulées depuis sa première publication en 1960, il a écrit près de 200 œuvres publiées. Bien que Hoyt est l'auteur d'environ 20 romans (dont nombre publiés sous les pseudonymes Christopher Martin et Cabot L. Forbes) la grande majorité de ses œuvres sont des biographies et autres formes de non-fiction, avec un accent particulier sur l'histoire militaire de la Seconde Guerre mondiale.

Hoyt meurt à Tokyo le après une longue maladie. Il laisse derrière lui son épouse Hiroko, de Tokyo, et ses trois enfants, Diana, Helga et Christopher, tous résidant aux États-Unis.

Titres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Jumbos and Jackasses. NY: Doubleday (1960)
  • One Penny Black: The Story of Stamp Collecting. Duell, Sloan & Pearce (1965)
  • The House of Morgan. Dodd, Mead & Company (Library of Congress Catalog Card No. 66-24266) (1966)
  • The Last Cruise of the Emden. London: Andre Deutsch (1967)
  • The Army Without A Country. Macmillan: New York (1967)
  • The American Attitude: The Story of the Making of Foreign Policy in the United States. Abelard (1970)
  • Leyte Gulf: The Death of the Princeton. Lancer Books (1972)
  • Raider Wolf: The Voyage of Captain Nerger, 1916 - 1918. NY: Paul S. Eriksson, Inc. (1974)
  • Blue Skies and Blood: The Battle of the Coral Sea. VT: Eriksson (1975)
  • U-Boats Offshore: When Hitler Struck America. NY: Stein & Day (1978)
  • Guerilla: Colonel von Lettow-Vorbeck and Germany's East African Empire. Macmillan (1981)
  • The Pusan Perimeter. NY: Stein and Day (1984)
  • On To The Yalu. NY: Stein and Day (1984) (ISBN 0-8128-2977-8)
  • Japan's War: The Great Pacific Conflict, 1853 to 1952. NY: McGraw (1986)
  • Hitler's War (1988) (ISBN 0-07-030622-2)
  • The GI's War: The Story of American Soldiers in Europe in Ww II. McGraw-Hill (May 1988)
  • The Rise of the Chinese Republic. McGraw-Hill (1989) (ISBN 0-07-030619-2)
  • Hirohito: The Emperor and the Man. NY: Praeger (1992) (ISBN 978-0-275-94069-0); OCLC 23766658
  • Angels of Death" Goering's Luftwaffe. NY: Forge (1994)
  • Mussolini's Empire: The Rise and Fall of the Fascist Vision. NY: John Wiley & Sons (1994)
  • Inferno: The Firebombing of Japan, March 9 – August 15, 1945. Madison Books (2000) (ISBN 978-1-56833-149-2)
  • The Last Kamikaze: The Story of Admiral Matome Ugaki. NY: Praeger (2008) (ISBN 978-0-313-36065-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b "Edwin Palmer Hoyt Papers" (Biographical Note). Western History Collection, The Denver Public Library. Consulté le 4 octobre 2009.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Edwin P(almer) Hoyt, Jr. in Contemporary Authors Online (2009). Gale Publishing.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]