Edgar Feuchtwanger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Edgar Feuchtwanger
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Distinction
Officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Edgar Joseph Feuchtwanger (né le à Munich) est un historien et biographe britannique d'origine allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille juive intellectuelle et laïque[1] , Edgar Feuchtwanger est le fils de Ludwig Feuchtwanger, un éditeur[1] et le neveu de Lion Feuchtwanger, l'auteur du Juif Süss. Il passe son enfance à Munich où sa famille habite rue Grilleparzerstrasse, la même que le domicile privé d'Adolf Hitler[2],[3] qu'il voit de ses fenêtres et qu'enfant, il lui est arrivé de croiser dans la rue[4].

Lors de la nuit de Cristal, du 9 au 10 novembre 1938, son père est arrêté et envoyé à Dachau[1]. Il en est libéré 6 semaines plus tard et la famille décide alors de fuir l'Allemagne[1]. En février 1939, Edgar Joseph Feuchtwanger et sa famille partent pour l'Angleterre, rejoints quelques semaines plus tard par le père[1].

De 1944 à 1947, il étudie au Magdalene College à Cambridge, où il reçoit son doctorat d'histoire en 1947[5].

Il est l'auteur de plusieurs biographies, sur Disraeli, Gladstone, Bismarck, la reine Victoria et le prince Albert, et d'ouvrages sur l'Allemagne depuis 1850 jusqu'à la période nazie, ainsi que sur l'histoire du Royaume-Uni.

En 2003, Edgar Feuchtwanger est décoré de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne.

En 2012, il a publié ses mémoires dans un livre, Hitler mon voisin, racontant sa jeunesse à Munich[6],[7],[8]. Il participe alors au tournage d'un reportage au titre éponyme qui raconte ses premières années dans la ville allemande, et son observation de la montée du nazisme dans cette dernière[9].

Publications[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Hitler mon voisin, documentaire (90 minutes) écrit et réalisé par Bertil Scali[11] et François Bordes - première diffusion le 24 janvier 2013 sur Planète +[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e "Hitler de ma fenêtre" de Géraldine Catalano, L'Express, 2 janvier 2013.
  2. [1]
  3. Le Parisien, Vincent Gaillart, 17 janvier 2013, Un historien témoigne : Mon voisin s’appelait Hitler
  4. "Hitler mon voisin": quand un petit garçon juif croisait le Führer sur son palier
  5. [2]
  6. www.haaretz.com
  7. « VIDEO. Un historien témoigne : «Mon voisin s'appelait Hitler» », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  8. William Grimes, « Edgar Feuchtwanger Bore Witness, Horribly Close to Hitler », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  9. a et b « "Hitler, mon voisin" : après le livre le documentaire », Teleobs,‎ (lire en ligne)
  10. Le Figaro, A. de Larminat, 17 janvier 2013, Mémoires du voisin d'Hitler.
  11. Interview de Bertil Scali (23 min) qui est reçu par Mémoires Vives sur RCJ, sur memoiresvives.net

Liens externes[modifier | modifier le code]