Durchs wilde Kurdistan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Durchs wilde Kurdistan
El salvaje Kurdistán
Réalisation Franz Josef Gottlieb
Scénario Franz Josef Gottlieb
José Antonio de la Loma
Acteurs principaux
Sociétés de production CCC-Film
Balcázar Producciones Cinematográficas
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Film d'aventure
Durée 122 minutes
Sortie 1965

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Durchs wilde Kurdistan (en allemand) ou El salvaje Kurdistán (en espagnol) (titre belge francophone : Mission dangereuse au Kurdistan[1]; littéralement "À travers le sauvage Kurdistan") est un film germano-espagnol réalisé par Franz Josef Gottlieb, sorti en 1965, d'après l'œuvre de Karl May.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lorsque Ahmed El Corda, le fils du cheikh des Haddedihn, défend aux soldats sous le commandement de Machredsch de Mossoul de prendre de l'eau depuis un point dans le désert, il est capturé après s'être battu et emmené à la prison de Buruscu. Il doit être exécuté. Kara Ben Nemsi, qui a vaincu le Protecteur, est honoré par le Padischa et veut retourner chez lui quand il apprend l'arrestation. Il part avec Halef Omar Haji, pour le délivrer. En chemin, ils rencontrent Sir David Lindsay et son serviteur Archie, qui se joignent à eux. Peu après, ils repoussent une attaque des soldats de Machredsch au village des Yézidistes. Battu, Machredsch veut se venger.

À Buruscu, Kara Ben Nemsi acquiert la confiance du chef des lieux, mais il tombe dans un piège de Machredsch. Il parvient heureusement à se sauver et à prendre avec lui Ahmed El Corda. Mais David Lindsay, Archie et Ingdscha, la fille du chef des Chaldéens, ainsi que sa servante Benda sont entre-temps tombés entre les mains de Machredsch. Durant une tentative d'évasion, le cheikh Mohammed Emin, le père d'Ahmed El Corda, est abattu. Le cheikh Kadir Bei, qui a assisté au combat, arrête la troupe. Tandis qu'il libère Ingdscha et Benda, il condamne à mort les amis de Kara Ben Nemsi. À la poursuite du Mossouli, Kara Ben Nemsi se bat avec Machredsch. Dans la bagarre, Machredsch disparaît en tombant dans un ravin.

La suite de l'histoire se déroule dans Im Reiche des silbernen Löwen.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Charles Fawcett joue deux rôles dans ce film. Après que le personnage du cheikh Mohammed Emin meurt, il revient dans celui du cheikh Kadir Bei. À l'origine, Hans Nielsen devait tenir ce rôle, mais il meurt peu avant le tournage.

L'adaptation au cinéma en deux parties a conduit à un différend entre Lex Barker et le producteur Artur Brauner. Au départ, il n'y avait qu'un seul film. Barker demanda un paiement supplémentaire de ses honoraires d'un montant de 100.000 DM. Il gagne le procès.

De même, il y en eut un autre entre le producteur et le réalisateur Franz Josef Gottlieb, après la résiliation de son contrat le 16 juin 1965. Cela se finit par une longue médiation en 1968.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]