Films inspirés de romans de Karl May

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les œuvres de l'écrivain allemand Karl May, auteur de romans d'aventures, ont inspiré de nombreux réalisateurs depuis les années 1920 jusqu'au début du XXIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières adaptations sont des films muets en noir et blanc. La première du cinéma parlant est Durch die Wüste de 1936, et la première en couleur est La Caravane des esclaves en 1958. En 1968, on dénombre 23 adaptations au cinéma[1].

En 1962, le producteur allemand Horst Wendlandt de Rialto Film lance une adaptation du plus populaire des romans de Karl May, Le Trésor du lac d'argent, réalisé par Harald Reinl. La musique est composée par Martin Böttcher qui signera celle de dix autres adaptations.

Après le succès du film, on assiste à une vague de « films Karl-May » à laquelle prend part le fondateur de CCC-Film, Artur Brauner. Ceux des années 1960 sont co-produits avec la société yougoslave Jadran Film à Zagreb — la plupart des lieux de tournage se situent d'ailleurs en Croatie[1]. Les paysages de montagnes, les prairies et les lacs offrent un décor propice aux tournages, on tourne notamment dans le parc national des lacs de Plitvice.

Les adaptations prennent de grandes libertés avec le contenu des romans de Karl May. Ainsi Old Firehand, le frère de sang de Winnetou, devient Old Shatterhand. Les Films Les Cavaliers rouges (1964) et Tonnerre sur la frontière (1966) ne sont pas basés sur des récits de Karl May, l'intrigue est entièrement élaborée par le scénariste. Les deux épisodes du Retour de Winnetou (1998) produits pour la télévision, avec Pierre Brice dans le rôle principal, ne reposent sur aucun roman de Karl May, hormis le personnage du chef indien.

Quand s'achève la série des films diffusés en salle, quelques adaptations, plus fidèles aux romans, sont produites pour la télévision, dont une tournée par la télévision est-allemande. En effet, après le succès de la série en RFA, la production cinématographique de la RDA développe ses propres westerns[1] et lance dans les années 1960 des « Indianerfilme » qui sont tournés jusque dans les années 1980.

À la mi-août 2015 a débuté en Croatie et en Rhénanie du Nord-Westphalie le tournage de trois épisodes de 90 minutes dont la diffusion est prévue pour 2016 sur RTL Television.

Lieux de tournage en ex-Yougoslavie[modifier | modifier le code]

Croatie[modifier | modifier le code]

Autres lieux[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Mit Karl May im Orient (1963, 7 épisodes)
  • Kara Ben Nemsi Effendi (1973/75, 26 épisodes)
  • Mein Freund Winnetou (1980, 14 épisodes)
  • Das Buschgespenst (1986, 2 épisodes)
  • Bärenstark!, titre d'origine : Hallo, Karl May (1987, 4 épisodes de 25 minutes)
  • Präriejäger in Mexique (1988, 2 épisodes)
  • Winnetou (1996, SWR, 10 dessins animés de 10 minutes)
  • Winnetous Rückkehr (épisodes 1 et 2) (1998)
  • WinneToons (2002, KiKa/ARD, dessin animé, film pilote de 75 minutes, 26 épisodes de 25 minutes)

Films sur Karl May[modifier | modifier le code]

  • Freispruch für Karl May(1965, 60 Minutes), avec Frédéric G. Beckhaus dans le rôle de Karl May
  • Karl May (1974), Film de Hans-Jürgen Syberberg, avec Helmut Käutner dans le rôle de Karl May
  • Karl May (1992, ZDF, 6 épisodes de 52 Minutes), avec Henry Hübchen dans le rôle de Karl May

Autre[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

(de)

  • Michael Petzel : Karl May Filmbuch, Karl-May-Verlag, Bamberg, 1998, (ISBN 978-3-7802-0153-9).
  • Michael Petzel : Der Weg zum Silbersee. Dreharbeiten und Drehorte der Karl-May-Filme, (ISBN 978-3-89602-358-2)
  • Reinhard Weber, Solveig Wrage : Der Schatz im Silbersee - Eine Erfolgsgeschichte des deutschen Films, Fachverlag für Filmliteratur, mai 2012 (ISBN 978-3943127010)
  • K. Pöschl, M. Trescher, R. Weber : Harald Reinl, der Regisseur, der Winnetou, Edgar Wallace und die Nibelungen ins Kino brachte - Eine Bio- und Filmografie, Fachverlag für Filmliteratur, 2011 (ISBN 978-39809390-9-6)
  • Reinhard Weber : Die Karl May Filme, Reinhard Weber Verlag Landshut, 2002, 2e édition, (ISBN 978-3-9802987-8-0)
  • Michael Petzel : Das grosse Album der Karl-May-Filme - Band 1, Schwarzkopf & Schwarzkopf, Berlin, 2003, (ISBN 978-3-8960246-9-5)
  • Michael Petzel : Das grosse Album der Karl-May-Filme - Band 2, Schwarzkopf & Schwarzkopf, Berlin, 2004, (ISBN 978-3-89602479-4)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) New Wests and Post-Wests: Literature and Film of the American West: Literature and Film of the American West, Paul Varner, Cambridge Scholars Publishing, 2013, pp. 221-222