Dracaena sanderiana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dracaena sanderiana
Description de cette image, également commentée ci-après
Dragonnier de Sander
Classification de Cronquist (1981)
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Liliidae
Ordre Liliales
Famille Liliaceae
Sous-famille Nolinoideae
Genre Dracaena

Espèce

Dracaena sanderiana
Sander ex Mast., 1892

Synonymes

  • Dracaena sanderiana Sander[1]
  • Pleomele braunii (Engl.) N.E.Br.[1]
  • Pleomele sanderiana (Sander) N.E.Br.[1]

Dracaena sanderiana est une espèce de plante à fleurs de la famille des Asparagaceae, originaire d'Afrique centrale[2]. Elle est nommée d'après le jardiner germano-anglais Henry Frederick Conrad Sander (1847-1920). Cultivée, elle est également surnommée « bambou de la chance » (Lucky bamboo) et conservée en intérieur comme symbole bonheur et prospérité. Elle est souvent confondue avec Dracaena braunii.

Noms[modifier | modifier le code]

Parmi les noms sous lesquels cette espèce est connue, figurent Dragonnier de Sander, bambou de la chance, bambou chinois, plante à ruban[3],[4]... Bien que le mot bambou apparaisse dans plusieurs des noms communs de cette plante, D. sanderiana appartient à un ordre taxonomique totalement différent des vrais bambous. Leur unique point commun est d'appartenir au clade des monocotylédones. Dracaena sanderiana est souvent confondue avec Dracaena braunii, une plante de la côte ouest africaine qui produit des fleurs cinq fois plus courtes que celles de D. Sanderiana[2].

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une plante herbacée vivace qui peut atteindre une hauteur de un mètre, avec des feuilles légèrement tordues de couleur gris-vert, dont la longueur peut atteindre 23 cm. La tige est charnue, ce qui la différencie du bambou. D. sanderiana vit dans des zones lumineuses et ventilées. Elle tolère un air sec et ne nécessite pas de pulvérisation constante. Il s'agit d'une plante solide qu'il est assez difficile d'éliminer [5].

Culture[modifier | modifier le code]

Dracaena sanderiana et ses variétés associées sont des plantes d'intérieur populaires. C'est une plante appropriée à un espace confiné, idéalement dans un endroit avec une lumière diffuse ou semi-ombragée. La lumière directe du soleil peut provoquer le jaunissement et la brûlure des feuilles. Les températures varient de 15 ° C à 22 ° C. Elle nécessite une chaleur moyenne, un bon éclairage, un arrosage régulier et une pulvérisation d'eau. Si elle est plantée dans la terre, elle perd son aspect de de tige et adopte la forme d'autres dragonniers[5].

Il est possible de la multiplier en coupant une partie de la tige juste au-dessus d'un nœud. Des boutures peuvent être effectuées toute l'année.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c The Plant List, consulté le 19 septembre 2019
  2. a et b Damen, Theo, Van der Burg, W. Joost, Wiland-Szymańska, Justyna et Sosef, Marc, « Taxonomic novelties in African Dracaena (Dracaenaceae). », Blumea journal of plant taxonomy and plant geography., no 63,‎ (DOI 10.3767/blumea.2018.63.01.05).
  3. « Dracaena sanderiana - Lucky Bamboo », sur nature.jardin.free.fr (consulté le 19 septembre 2019)
  4. « Lucky bambou (Dracaena sanderiana) ou bambou porte-bonheur », sur Binette & Jardin (consulté le 19 septembre 2019)
  5. a et b Mustafah, K.K. (8 June 2010). "Lucky bamboo". The Hindu Business Line. Consulté le 5 août 2013.

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :