Don Murdoch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Donald Walter Murdoch, dit Don, (né le à Cranbrook, dans la province de la Colombie-Britannique, au Canada) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace qui évoluait au poste d'ailier droit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une carrière junior essentiellement passée dans la Ligue de hockey de l'Ouest canadien dont deux saisons de plus de 80 buts avec les Tigers de Medicine Hat, Murdoch est sélectionné en 1976 lors des repêchage de la Ligue nationale de hockey et de l'Association mondiale de hockey, respectivement aux sixième et douzième rangs. Ayant choisi les Rangers, il débute la saison 1975-1976 sur la même ligne que Walt Tkaczuk et Greg Polis et est associé à Phil Esposito et Ken Hodge lors des avantages numériques[1]. Pour son premier match professionnel, il inscrit deux buts puis, le lors d'une victoire 10-4 contre les North Stars du Minnesota, il marque cinq buts. Il devient ainsi le premier joueur de l'histoire des Rangers à marquer cinq buts en un seul match[2]. Après quinze matchs, il compte déjà quinze buts à son actif[1] mais ses bons débuts sont interrompus lorsqu'il subit une blessure aux tendons de la cheville gauche qui lui font rater une partie de la saison et il termine avec 32 buts et 24 aides pour 56 points marqués en 59 rencontres[2]. Son équipe, qui espère alors son retour début avril[3], finit à la dernière place de la division Patrick[4] et ne se qualifie pas pour les séries éliminatoires. Pour sa première saison avec les rangers, Murdoch termine quatrième pointeur et deuxième buteur de l'équipe, deux buts derrière Esposito qui a joué 21 matchs de plus que lui[5]. Donné favori pour le trophée Calder de la meilleure recrue de la saison avant sa blessure[6], il ne remporte pas cette récompense qui échoit finalement à Willi Plett, probablement à cause de la blessure de Murdoch[2].

Après cette belle première saison, il est arrêté en août 1977 à l'aéroport de Toronto en possession de 4,8 grammes de cocaïne[7]. Il joue 66 matchs lors de la saison suivante où il est ennuyé par une blessure à l'épaule, inscrivant 27 buts et 28 points pour 55 points et participe à ses premières séries éliminatoires où il termine meilleur pointeur de son équipe[8] alors que les Rangers sont éliminés au premier tour par les Sabres de Buffalo[9]. Ayant plaidé coupable pour possession de cocaïne, il est suspendu le 6 juillet 1978 pour une durée d'un an par la LNH[10]. Cette suspension est réduite à 40 matchs le 3 janvier 1979 et il effectue son retour sept jours plus tard[11]. Il est alors aligné sur la ligne d'Esposito et de Don Maloney, ligne qui est surnommée The Mafia Line[12],[13]. Cette saison-là, il dispute la finale de Coupe Stanley où les Rangers sont battus 4-1 par les Canadiens de Montréal ; lors de ces séries, c'est l'autre Don de la Mafia Line, Maloney, qui se distingue en marquant vingt points, un nouveau record pour un joueur dans sa première saison LNH[14].

La saison suivante, il joue 50 matchs avec les Rangers avant d'être échangé le aux Oilers d'Edmonton contre Cam Connor et un choix de troisième ronde au repêchage d'entrée 1981. Il ne joue que la moitié de la saison 1980-1981 avec Edmonton et termine avec le Wind de Wichita, club école des Oilers. Il joue sa dernière saison dans la LNH en 1981-1982 avec les Red Wings de Détroit et termine ensuite sa carrière dans les ligues mineures.

Devenu recruteur pour les Rangers et le Lightning de Tampa Bay[1], il effectue une saison au poste d'entraîneur des Ice Gators de la Louisiane qu'il mène à la finale du championnat de l'East Coast Hockey League[15].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques de joueur[1]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1973-1974 Vikings de Vernon BCJHL 45 50 32 82 69
1973-1974 Chiefs de Kamloops LHOuC 4 1 0 1 9
1974-1975 Tigers de Medicine Hat LHOuC 70 82 59 141 83 5 1 5 6 15
1975-1976 Tigers de Medicine Hat LHOuC 70 88 77 165 202 7 4 3 7 23
1976-1977 Rangers de New York LNH 59 32 24 56 47
1977-1978 Rangers de New York LNH 66 27 28 55 41 3 1 3 4 4
1978-1979 Rangers de New York LNH 40 15 22 37 6 18 7 5 12 12
1979-1980 Rangers de New York LNH 56 23 19 42 16
Oilers d'Edmonton LNH 10 5 2 7 4 3 2 0 2 0
1980-1981 Oilers d'Edmonton LNH 40 10 9 19 18
1980-1981 Wind de Wichita LCH 22 15 10 25 48 18 17 7 24 24
1981-1982 Red Wings de Détroit LNH 49 9 13 22 23
1981-1982 Red Wings de l'Adirondack LAH 24 11 13 24 24 4 5 0 5 14
1982-1983 Red Wings de l'Adirondack LAH 35 10 12 22 19
1983-1984 Red Wings de l'Adirondack LAH 59 26 20 46 19
1983-1984 Magic du Montana LCH 17 10 10 20 2
1984-1985 Mohawks de Muskegon LIH 32 18 13 31 4 16 6 3 9 26
1985-1986 Checkers d'Indianapolis LIH 11 4 3 7 4
Goaldiggers de Toledo LIH 37 15 23 38 8
Lumberjacks de Muskegon LIH 12 4 4 8 0
Totaux LNH 320 121 117 238 155 24 10 8 18 16
Statistiques d'entraîneur[16]
Saison Équipe Ligue PJ  V   D   N   Pr % V Séries éliminatoires
1999-2000 Ice Gators de la Louisiane ECHL 70 43 18 0 9 67,9 % Finalistes

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Don Walter Murdoch , hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 5 mai 2012).
  2. a, b et c Kreiser et Friedman 1996, p. 221.
  3. (en) « People in Sports; Murdoch Lost to Rangers For Rest of Regular Season », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « 1976-77 National Hockey League standings », sur www.hockeydb.com (consulté le 5 mai 2012)
  5. (en) « New York Rangers 1976-77 hockey team player statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 5 mai 2012)
  6. (en) Parton Keese, « Murdoch and Six Others Rookie-of-Year Prospects », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « New York Rangers Legends: Don Murdoch », sur nyrangerslegends.blogspot.com (consulté le 5 mai 2012)
  8. (en) « New York Rangers 1977-78 hockey team player statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 5 mai 2012)
  9. (en) « 1977-78 NHL Playoff Results », sur www.hockeydb.com (consulté le 5 mai 2012)
  10. Gzowski 2004, p. 31.
  11. (en) « 1976 NHL Amateur Draft -- Don Murdoch », sur www.hockeydraftcentral.com (consulté le 6 mai 2012)
  12. McKinley 2006, p. 114.
  13. (en) « Greatest Hockey Legends.com: The Mafia Line: Great In 1979 », sur www.greatesthockeylegends.com (consulté le 6 mai 2012)
  14. Weekes 2005, p. 326.
  15. (en) « 1999-00 East Coast Hockey League standings », sur www.hockeydb.com (consulté le 6 mai 2012)
  16. (en) « Don Murdoch hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 6 mai 2012).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Kreiser et Lou Friedman, The New York Rangers: Broadway's Longest-Running Hit, Sports Publishing LLC,‎ , 360 p. (ISBN 978-1571670410)
  • (en) Peter Gzowski, The Game of Our Lives, Heritage House Publishing Co,‎ , 272 p. (ISBN 978-1894384599)
  • (en) Don Weekes, The Big Book of Hockey Trivia, Greystone Books,‎ , 576 p. (ISBN 978-1553651192)
  • Michael McKinley, Hockey : la fierté d'un peuple, Les Editions Fides,‎ , 344 p. (ISBN 978-2762126914)