Alekseï Tcherepanov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Alekseï Tcherepanov
Surnom(s) The Siberian express[Note 1]
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Naissance ,
Ozerki (Union soviétique)
Décès ,
Tchekhov (Russie)
Joueur décédé
Position Ailier droit
Tirait de la gauche
A joué pour Superliga et KHL
Avangard Omsk
Repêc. LNH 17e choix au total, 2007
Rangers de New York
Carrière pro. 2006-2008

Alekseï Andreïevitch Tcherepanov (en russe : Алексей Андреевич Черепанов, et en anglais : Alexei Cherepanov, né le dans le village d'Ozerki kraï de l'Altaï en Union soviétique — mort le à Tchekhov) est un joueur de hockey sur glace russe qui évolue au poste d'aile droite au début des années 2000. Il meurt en 2008 seulement deux ans après avoir débuté professionnellement le hockey, d'une crise cardiaque au cours d'une rencontre dans la Ligue continentale de hockey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Alekseï Andreïevitch Tcherepanov est le fils de Andreï et Margarita Tcherepanov[1]. Formé à l'école de glace du Motor Barnaoul[2], il rejoint, en compagnie de son coéquipier Andreï Kolesnikov, le club de l'Avangard Omsk. À l'âge de 15 et de 16 ans, il joue ses premiers matchs pour l'équipe réserve de l'Avangard en troisième division russe, la Pervaïa liga. Il évolue parallèlement dans le championnat junior russe où il inscrit soixante-et-un points en trente-trois matches, dont trente-trois buts. Son équipe termine à la deuxième place du classement de la saison régulière et lors du tournoi final, elle se classe troisième. En sept matchs joués, Tcherepanov est le meilleur pointeur du tournoi final avec dix buts et quatre passes décisives[3].

L'année suivante, il fait le saut dans la ligue élite russe[4]. Il produit vingt-neuf points en quarante-sept matches. Il bat le record pour le nombre de buts pour un joueur de moins de 18 ans en inscrivant dix-huit buts en élite russe. Il dépasse d'une réalisation Pavel Boure lors de sa première saison en 1988-1989[5]. De plus, son total de vingt-neuf points est meilleur que ceux d'Ilia Kovaltchouk, d'Ievgueni Malkine et d'Aleksandr Ovetchkine au même âge.

Celui qui est attendu comme un des cinq premiers joueurs du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey doit patienter jusqu'au 17e rang de la première ronde où les Rangers de New York lui font confiance, Patrick Kane étant le premier choix cette année. Tcherepanov est le premier joueur Russe repêché[6].

Le , Tcherepanov est victime d'un arrêt cardiaque sur le banc de son équipe lors du troisième tiers d'un match de la Ligue continentale de hockey contre le Vitiaz Tchekhov. Il décède quelques minutes plus tard à l'âge de 19 ans[7]. Il apparaît lors de l'enquête que les secours ont mis douze minutes à arriver et que la batterie du défibrillateur était déchargée. En plus d'être atteint de myocardite[8], il apparaît également que Tcherepanov pratiquait le dopage sanguin depuis plusieurs mois[9]. En hommage à Tcherepanov l'équipe décide de retirer son numéro[Note 2] 7 et de l'accrocher au plafond de la Omsk Arena[1].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Il a représenté la Russie en sélection jeunes. Il connaît un très bon championnat du monde junior 2007 et permet à la Russie de jouer la finale. Toutefois, cet effort collectif se termine par une défaite contre de l'équipe canadienne. Il est cependant nommé dans la première équipe d'étoiles en compagnie du gardien Carey Price, des défenseurs Kristopher Letang et Erik Johnson et des attaquants Jonathan Toews et Patrick Kane. Par contre, sa performance lors du championnat du monde des moins de 18 ans est moins bonne.

Il participe également à la Super Série 2007, pour rendre hommage à la Série du siècle de 1972.

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Superliga
  • 2007 : participe au Match des étoiles avec l'équipe est.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[10]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
2005-2006 Avangard Omsk Junior 28 31 30 61 34
2005-2006 Avangard Omsk 2 Pervaïa liga 5 2 0 2 2
2006-2007 Avangard Omsk 2 Pervaïa liga 3 1 0 1 0
Avangard Omsk Superliga 46 18 11 29 45 10 3 5 8 0
2007-2008 Avangard Omsk Superliga 46 15 13 28 12 4 2 1 3 0
2008-2009 Avangard Omsk KHL 15 8 5 13 4 - - - - -

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
Saison Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultats
2007 Drapeau : Russie Russie -18 Championnat du monde -18 7 5 3 8 6 0 Médaille d'or Médaille d'or
2007 Drapeau Russie junior Championnat du monde junior 6 5 3 8 2 +2 Médaille d'argent Médaille d'argent
2008 Drapeau Russie junior Championnat du monde junior 6 3 3 6 2 +3 Médaille de bronze Médaille de bronze
Totaux internationaux 19 13 9 22 10 +5

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Son surnom The Siberian express signifie : l'express sibérien.
  2. Une équipe peut rendre un hommage à un joueur en décidant de « retirer un maillot ». Ainsi, une réplique du chandail est accrochée dans l'aréna de l'équipe et nul autre joueur ne pourra jamais jouer un match de l'équipe avec le numéro en question dans le dos.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Avangard Omsk Earn a Solemn Victory », sur www.beyondtheblueshirts.com, (consulté le 1er mars 2013)
  2. « Alexei Cherepanov », sur www.eliteprospects.com (consulté le 1er mars 2013)
  3. Marc Branchu, « Hockey mineur en Russie 2005/06 », sur www.passionhockey.com (consulté le 1er mars 2013)
  4. (en) « Alekseï Tcherepanov profile », sur Eurohockey.com
  5. La Presse Canadienne, « Alexeï Cherepanov meurt pendant un match », sur www.lapresse.ca, (consulté le 1er mars 2013)
  6. (en) « 2007 NHL entry draft - first round », sur www.nhl.com (consulté le 21 août 2010).
  7. (en) « Cherepanov dies during game in Russia », sur www.nhl.com, (consulté le 1er mars 2013)
  8. (en) Les médecins ne sont pas à blâmer sur le http://www.cyberpresse.ca.
  9. (en) « Russian reports says Cherepanov was blood doping », sur www.nhl.com, (consulté le 1er mars 2013)
  10. (en) « Alekseï Tcherepanov hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.