Dominique Forget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dominique Forget
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
AlençonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Dominique Forget, né à Alençon le , est un réalisateur indépendant de films documentaires (documentariste) et documentaliste audiovisuel (recherchiste).

Biographie[modifier | modifier le code]

Dominique Forget est initié à la photographie dès son plus jeune âge, dans sa famille, à Gesnes-le-Gandelin, puis au collège Jean Racine, à Alençon. Il découvre la création audiovisuelle dans les années 1980 à la CAPA, au lycée Marguerite de Navarre à Alençon.

Particulièrement intéressé par l'image et l'Histoire, il obtient un baccalauréat scientifique en 1988, puis une licence d'arts du spectacle à l'université de Caen en 1994.

Dominique Forget travaille sur des projets de courts-métrages de fiction à partir de 1990, puis il réalise son premier film documentaire en 1992, "Bernières-sur-Mer, mémoire d'un débarquement", dans le cadre de l'action de soutien à la création audiovisuelle régionale mis en œuvre par l'ACCAAN / Atelier Cinéma de Normandie, dirigée par André Guéret. Ses films sont souvent constitués d'interviews filmées de civils et de vétérans, associées à des films et photographies d'archives, la plupart du temps inédits.

En 1993, Dominique Forget est lauréat "Défi jeune" pour son projet de reportage photographique et d'ouvrage sur le métier de photographe de plateau au cinéma. Il participe au tournage d'un long-métrage documentaire au Japon sur le Pachinko, en tant que photographe, ce qui le mène plusieurs semaines de Tokyo à Fukushima, avec une équipe internationale. La réalisatrice du film est coréenne, mais vit et travaille en France à cette époque pour un grand journal japonais. Pour la rédaction, il obtient la collaboration du photographe des films de Luc Besson, Patrick Camboulive.

En 1994, dans le cadre des commémorations du 50e anniversaire de la bataille de Normandie, il est recruté comme technicien-assistant par la chaîne de télévision américaine NBC. C'est la qu'il voit défiler pour la première fois des heures de films d'archives américaines sur les écrans des salles de montage.

De 1995 à 2015, il participe en tant que réalisateur, cadreur et monteur, à la création de nombreux films de communication, des films promotionnels, des films documentaires pour des clients privés et institutionnels.

En février 1996, alors qu'il travaille depuis deux ans à la réalisation de son film documentaire "Division Leclerc, la campagne de France", avec le soutien de la Fondation Maréchal Leclerc de Hautecloque, de la Ville de Paris et de l'ACCAAN, il part à Washington pour une première mission d'exploration des archives américaines aux National Archives et à la Library of Congress.

En octobre 1998, alors qu'il poursuit la réalisation de films documentaires historiques et s'étant fait connaître comme "découvreur d'archives réellement inédites", il crée la société Archives de Guerres1, SARL proposant la recherche et la fourniture de photographies, films et rapports militaires d'archives libres de droits, exploitables sans licence..., une structure unique en Europe, qui le reste en 2017!

En tant que documentaliste audiovisuel, il a passé plus de 1000 journées de recherche dans les archives nationales américaines de Washington, mais aussi à la Bibliothèque du Congrès et dans d'autres grands fonds américains, à l'Impérial War Museum de Londres, ainsi que "sur le terrain" en France, inventoriant, informatisant, numérisant et traitant des dizaines de milliers de documents (photographies, films, rapports militaires) relatifs à l'histoire des deux guerres mondiales et du XXe siècle. Fin janvier 2016, il "fête" ses vingt années de recherches aux Archives Nationales de Washington, où il semble bien qu'il ait su se faire apprécier. Prochaine mission de recherche : fin 2017.

Le 6 juin 2009, il est invité au cimetière américain de Colleville-sur-Mer. Placé par les autorités américaines dans le carré VIP américain, il rencontre brièvement le président Barack Obama. Ce jour-là, Dominique Forget accompagne son ami Paul Le Caër, jeune déporté bayeusain au camp de concentration de Mauthausen, membre du comité international du camp de Mauthausen, avec qui il travaille depuis 2002 sur son parcours en déportation, pour un projet de film documentaire qui n'a pas encore abouti, faute de soutien financier. Paul Le Caër est décédé fin 2016.

Jour après jour, malgré les difficultés qu'il rencontre depuis longtemps pour poursuivre sa mission de collecte et de valorisation de la Mémoire, il continue de traquer les archives amateures, films et photographies, inexploitées et parfois en péril, qui dorment dans les armoires de familles normandes ou d'ailleurs. Il poursuit sans relâche la collecte d'interviews filmées de civils et de vétérans ayant vécu la Seconde Guerre mondiale et/ou la bataille de Normandie, mais aussi de personnes âgées normandes dont les témoignages pourraient avoir un jour un intérêt ethnographique.

Filmographie documentaire[modifier | modifier le code]

  • "Bernières-sur-Mer, mémoire d'un débarquement", 1992, 52 min, produit avec le soutien de l'ACCAAN.
  • "Normandie 44, les Canadiens", 1994, 60 min, produit avec le soutien de l'ACCAAN.
  • "Normandie 44, la Division Leclerc", 1994, 50 min, produit avec le soutien de l'ACCAAN.
  • "2e DB, Manche 1944", 1997, 35 min, produit avec le soutien du Conseil Général de la Manche.
  • "Division Leclerc, la campagne de France", 1995-1998, 44 min, produit avec le soutien de l'ACCAAN.
  • "Longues-sur-Mer, histoire d'une batterie allemande", 1999, 26 min
  • "Été 1944, la bataille de l'Orne", 1999, 60 min, produit avec le soutien du Conseil Général de l'Orne.
  • "Les Canadiens au secours de la France", 1999, 26 min
  • "Overlord", 2002, 52 min
  • "Overlord et la bataille de Normandie", 2002, pour le Musée Mémorial de la Bataille de Normandie de Bayeux
  • "Argentan 1939-1945", 2004
  • "Août 1944, combats à l'Ouest d'Ecouves", 2004
    • "1944, la libération de la Manche", 2008-2009, 90 min
  • "Leclerc et la 2e DB de Koufra à Strasbourg", 2009, 60 min, produit avec le soutien de la ville de Strasbourg.
  • "Mémoires de guerre, Manche 1939-1945", 2010-2011, 90 min
  • "Normandie 1944, films en couleurs ou inédits", 2012, 90 min
  • "Manche 1944, Thank you Americans", 95 min, 2014-2016 Informations complémentaires sur certains de ces films
  • "L'enfer de la bataille de Normandie", 78 min en VF, 2018-2019 Informations complémentaires à venir, diffusion TV en 2019
  • "The battle of Normandy : 85 days in hell", 52 min en VUS, 2018-2019 Informations complémentaires à venir, diffusion TV internationale en 2019
  • "Mystères d'archives ...", 26 min en VF et VUS, 2018-2019 Informations complémentaires à venir, diffusion TV internationale fin 2019

Commissariat d'expositions[modifier | modifier le code]

  • "Les reporters de guerres américains dans la bataille de Normandie", 2014.
  • "Les artistes de guerres américains dans la bataille de Normandie", 2014.
  • "Le Général de Gaulle, 1940-1944", courant 2019 Informations complémentaires à venir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La photographie de plateau au cinéma, mémoire universitaire, Université de Caen, 1995
  • "Le général Leclerc et la 2e DB, 1944-1945, Bayeux, éditions Heimdal, 2009, 450 p., 1200 photographies (ISBN 9782840482482)
  • "L'épopée de Leclerc et ses hommes, de Koufra à Berchtesgaden, Strasbourg, éditions du Signe, 200 p., 450 photographies (ISBN 9782746823877)
  • Plusieurs articles ou dossiers Portfolio dans 39-45 magazine, éditions Heimdal

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]