Djebel Boukornine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Djebel Boukornine
Vue sur le massif du Djebel Boukornine
Vue sur le massif du Djebel Boukornine
Géographie
Altitude 576 m
Massif Dorsale tunisienne
Coordonnées 36° 42′ 18″ nord, 10° 20′ 00″ est
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Gouvernorat Ben Arous

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

(Voir situation sur carte : Tunisie)
Djebel Boukornine

Le djebel Boukornine (جبل بوقرنين), aussi orthographié djebel Bou Kornine ou appelé encore mont Bou Kornine, désigne un massif montagneux ainsi que son point culminant qui domine le golfe de Tunis et surplombe la ville de Hammam Lif, au nord de la Tunisie. Le massif, étendu sur 3 600 mètres du nord au sud et 1 800 mètres d'est en ouest, constitue le dernier maillon de la dorsale tunisienne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la montagne vient de l'arabe tunisien bou kornine qui signifie « celui aux deux cornes ». Elle le doit aux deux points culminants d'une altitude de 576 et de 493 mètres qui constituent son sommet. D'ailleurs, à l'époque carthaginoise, une aire sacrée y est dédiée à Ba'al Kornine, « seigneur aux deux cornes » en langue punique, nom que les Romains transcrivent en Balcaranensis.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aperçu de la végétation du massif

Culminant à 576 mètres[1], le djebel Boukornine est constitué par des affleurements de calcaire jurassique résistants, plissés et faillés. La crête dominant Borj Cédria est formée de terrains calcaires et marneux du Crétacé, moins résistants dans leur ensemble.

Les versants de la montagne sont couverts de pins d'Alep et de thuyas.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1960, les premiers réémetteurs de télévision du pays sont installés sur la montagne.

Le site est victime d'incendies, notamment en juillet[2] et octobre 2011[3].

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Le massif est partie intégrante du parc national de Boukornine couvrant une superficie de 1 939 hectares et protégeant de nombreuses espèces végétales et animales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zohra Lili Chabaane, Houcine Bouafif, Abdelhamid Khalidi, Hédia Chakroun et Régis Caloz, « Télédétection et analyse spatiale de la régénération forestière post-incendie dans le massif de Boukornine au sud de Tunis », Télédétection, vol. 5, no 1-2-3,‎ , p. 163 (lire en ligne [PDF])
  2. « Incendie dans la forêt de Djebel Boukornine », sur tunisienumerique.com, (consulté le 19 octobre 2016)
  3. « Incendie à la montagne de Boukornine », sur businessnews.com.tn, (consulté le 19 octobre 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilbert Castany, « Le Jurassique du Djebel Bou Kornine de Hammam-Lif », Bulletin de la Société des sciences naturelles de Tunisie, vol. 5 « 1950-1951 »,‎ , p. 195-204

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :