Mogods

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mogods
Carte des régions naturelles du Nord de la Tunisie.
Carte des régions naturelles du Nord de la Tunisie.
Géographie
Altitude 510 m, Djebel Ichkeul
Massif Atlas tellien
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Géologie
Roches Roches sédimentaires

Les Mogods constituent une chaîne de montagnes du Nord de la Tunisie, culminant à 500 mètres d'altitude, à l'extrémité de l'Atlas tellien. Le relief présente une alternance de collines gréseuses et de plaines, anciens bassins lacustres, tapissées de dépôts argileux[1]. Cette région est séparée de la Kroumirie par le lac de Nefza[2], lié au barrage de Sidi El Barrak.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les Mogods se situent entre le littoral au nord et la vallée de la Medjerda au sud, à l'extrémité de l'Atlas tellien[3]. Elles s'étendent du cap Negro à l'ouest à Teskraya à l'est[4].

Écologie[modifier | modifier le code]

La pluviométrie importante, 600 millimètres par an en plaine et 1 200 millimètres sur les reliefs, présente une forte irrégularité interannuelle[1]. Elle agit sur un sous-sol acide pour donner naissance à des sols hydromorphes et bruns-acides[3].

La végétation forestière est dominée sur le littoral par le chêne kermes, dans les fonds de vallon par l'olivier et le pistachier lentisque, sur les versants par le chêne-liège et le pistachier lentisque. Les ripisylves sont peuplées de chêne zéen, d'aulne glutineux et de frêne oxyphylle. Elles bénéficient d'un bioclimat méditerranéen humide à hiver doux[1].

Cette région abrite plusieurs milieux humides, notamment ceux de la Garâa Sejnane[1]. Ils y sont fragiles, puisque les tourbières à sphaignes, Sphagnum auriculatum, semblent y avoir disparu[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hafawa Ferchichi-Ben Jamaa, Fonctionnement, biodiversité, structure et dynamique des communautés végétales des zones humides temporaires de la région des Mogods, Tunisie septentrionale (thèse de doctorat de l'Université de Tunis - El Manar et de l'Université Montpellier 2), , 217 p.
  • Brahim Jaziri et Hamouda Samaali, « Dynamique successionnelle de la végétation au sein de la plaine alluviale d'une rivière semi-aride : l'exemple de l'oued Ziatine (Tunisie) », Physio-Géo, vol. 8,‎ , p. 27-47 (lire en ligne)
  • (en) Serge D. Muller, Amina Daoud-Bouattour, Djamila Belouahem-Abed, Imtinène Ben Haj Jilani, Semia Ben Saad-Limam, Mohamed Benslama, Hafawa Ferchichi-Ben Jamaa, Laïla Rhazi et Zeineb Ghrabi-Gammar, « Peat mosses (Sphagnum) and related plant communities of North Africa. I. The Numidian-Kroumirian range (Algeria-Tunisia) », Flora Mediterranea, no 20,‎ , p. 159-178 (lire en ligne)
  • Ministère de l'Environnement, Pour une stratégie sur la diversité biologique à l’horizon 2020, vol. 1 : Cadre général, ressources naturelles et gestion des écosystèmes (lire en ligne)