District de Leh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
District de Leh
लेह ज़िला)
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État Jammu-et-Cachemire
Chef-lieu Leh
Fuseau horaire IST (UTC+5:30)
Démographie
Population 133 487 hab. (2011[1])
Densité 3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 10′ 00″ nord, 77° 35′ 00″ est
Superficie 4 511 000 ha = 45 110 km2
Localisation
Localisation de District de Leh

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir sur la carte administrative d'Inde
District de Leh

Géolocalisation sur la carte : Jammu-et-Cachemire

Voir sur la carte administrative de la zone Jammu-et-Cachemire
District de Leh
Liens
Site web http://leh.nic.in/

Le district de Leh (Hindi : लेह ज़िला, translit. iso : lēha zilā) est, avec le district de, l'un des deux districts de la région du Ladakh, dans l'État du Jammu-et-Cachemire en Inde. Sa capitale est Leh. Il est le second plus grand état de l'Inde après le district de Kutch, dans l'État du Gujarat.

Géographie[modifier | modifier le code]

Au Nord, une courte frontière avec la Chine par le Col de Karakoram, situé à 5 540 mètres d'altitude, donne sur la Région autonome du Xinjiang. Elle est bordé à l'Est par l'Aksai Chin, région disputée par la Chine et l'Inde et administrée par la Chine au sein du Xian de Hotan, préfecture de Hotan, également dans le Xinjiang. Au Sud enfin, une courte partie de la frontière indo-chinoise mène à la Région autonome du Tibet.

lac Tsomoriri

Le district s'élève à des altitudes de 2 900 à 5 900 mètres et comporte les chaînes de montagne de Kharakuram, Ladakh et Zangskar. On y trouve également trois lacs, le Tsokar, le Pangong et le Tsomoriri, ainsi que trois cours d'eau, l'Indus, le Shayok et le Zanskar[2].


Administration[modifier | modifier le code]

Leh est divisé en trois tehsils et neuf blocs de développement communautaire[2]. Les neuf blocs sont : Durbuk, Khalsi, Saspol, Kharu, Leh, Chuchot, Nobra, Panamik et Nyoma[3].

Population[modifier | modifier le code]

Il y a un ratio de 690 femmes pour 1000 hommes, ce qui est très inférieur à la moyenne indienne de 940 pour 1000 et aux statistiques de 2001 établissant à 823 pour 1000[1].

34,21 % de la population vit dans des zones urbaines avec un rapport de 30 560 hommes et 15 111 femmes, soit un rapport encore plus fort de 494 pour 1000, tandis que dans les zones rurales, le rapport est de 814 femmes pour 1000[1].

Religion[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2011, dans ce district la répartition religieuse est la suivante[1] :

Religion population pourcentage
Bouddhisme 88 635 66,40
Hindouisme 22 882 17,14
Islam 19 057 14,28
Sikhisme 1 092 0,82
Non décomptés 1 006 0.75
Christianisme 658 0,49
Jaïnisme 103 0,08
Autres 54 0.04

Cuisine[modifier | modifier le code]

La cuisine du district de Leh est influencée par la cuisine tibétaine, aussi y trouve-t-on des momos (version tibétaine des jiaozi, raviolis originaires de la province du Shandong), des Thukpa et Thenthuk (deux sortes de soupes de nouilles).

Parmi les plats plus traditionnellement ladakhi, on peut citer[4] :

  • Le skyu, fait de petites boulettes de farine accompagnés de différents légumes et viande ;
  • Le paba et le tangtur des mélanges végétariens fait de farine, de pois et d'autres ingrédients ;
  • Le khambir (sorte de pain), accompagné de thé au beurre pour le petit déjeuner ;
  • La Chang, une bière de millet, commun aux Ladakhis et Tibétains.

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :