Diplôme d'études supérieures techniques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diplôme d'études supérieures techniques
Zone concernée France
Établissements concernés Conservatoire national des arts et métiers
Entrée dans la formation
Niveau d'entrée requis diplôme de 1er cycle universitaire (Bac +2 ou Licence L3)
Fin de la formation
Nombre d'années 2 à 3 ans
Diplôme de sortie Diplôme d'Études Supérieures Techniques
Niveau d'études de sortie (nomenclature circulaire 1967) Bac +4 ou Master M1
Système
Indicateurs

Le diplôme d'études supérieures techniques (DEST) est un diplôme de niveau Maîtrise qui a été délivré par le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) pendant 50 ans (de 1957 à 2008) et inscrit au RNCP. Il est à l'origine délivré par le CNAM depuis 1957[1], mais fut aussi délivré comme diplôme d'Université par plusieurs universités en France à la fin des années 1950 [2]. Ce diplôme a été homologué au niveau II (bac+4) par arrêté du 08 avril 1981 et publié au journal officiel de la république française du 10 avril 1981 [3],[4]. Ce diplôme a été homologué jusqu'au 31 décembre 2006 pour les diplômes de DEST dont l’inscription de la spécialité a été demandée au RNCP et au 31 décembre 2007 pour les non-inscrits[5]. Il était prévu de ne plus délivrer le DEST à partir de la fin 2009 [6], mais les statistiques du ministère de l'éducation nationale montrent que les derniers diplômes du DEST ont été délivrés en 2008[7] en tant que diplômes d'établissement[5].

Cursus de formation[modifier | modifier le code]

Les cours sont ceux de l'enseignement supérieur, il sanctionne 2 à 3 années d'études après un Bac +2 scientifique ou technique.

Le DEST est dans la continuité du cycle de formation A du CNAM, le DPCT Diplôme de premier cycle technique. L'inscription au cursus DEST du CNAM est possible sur dossier par la présentation d'un diplôme d'institut universitaire de technologie ou encore d'un brevet de technicien supérieur.

Le diplôme s'obtient par la capitalisation d'Unités de Valeurs (U.V.) organisées en cours et/ou travaux pratiques.

Chaque unité d'enseignement donne lieu à un contrôle des connaissances, soit par un examen annuel, soit par la combinaison : examen annuel - contrôle continu. Après succès aux examens (note >= 10/20), des attestations des valeurs ou demi-valeurs pour les unités acquises sont établies. Aucune unité de valeur n'est compensable, il faut atteindre la moyenne dans toutes les UV qui constituent le diplôme.

Pour l'obtention de son diplôme, l'auditeur devait suivre un cursus de formation dont le volume horaire était composé de la manière suivante [8]:

  • 3/6 des heures de cours pour la formation sur la spécialité technique du DEST concerné et de son option si elle existait
  • 1/6 des heures de cours pour la mise en pratique de l'enseignement technique dans le cadre d'un projet
  • 1/6 des heures de cours pour la spécialisation et l'ouverture de l'enseignement technique sur certains sujets
  • 1/6 des heures de cours pour la formation des auditeurs à leur futur travail de cadre pour encadrer une équipe et gérer un budget grâce à l'enseignement des unités de valeurs "Management et économie de l'entreprise (Management économique de l'entreprise pour l'ingénieur)" [9] et "Management social de l'entreprise pour l’ingénieur (Management social et humain)" [10] .

Conditions d'obtention[modifier | modifier le code]

Conditions d'obtention du DEST [11] :

  • Avoir 23 ans minimum,
  • Posséder un diplôme de 1er cycle universitaire (Bac +2 ou Licence L3),
  • Avoir acquis toutes les U.V. (Unités de Valeur) prévues (généralement 6 de cycle B dont 1 U.V. de cycle d'approfondissement Scientifique ou Technique et 1 U.V. Socio-économique, une UV représentant 120 heures de cours en moyenne, le volume horaire global des cours de ce diplôme est 720 heures (en moyenne) soit autant qu'une Maîtrise universitaire[12]),
  • Remplir les conditions d'expérience professionnelle,
  • avoir acquis en cas de dispense, au moins 2 U.V.(Unité de Valeur) scientifiques ou techniques.


Expérience professionnelle requise [13],[14] :

  • Si l'activité professionnelle de niveau satisfaisant correspond à la spécialité du diplôme préparé, la durée minimale requise est de 2 ans à temps plein. Si l'activité professionnelle ne correspond pas en nature et niveau à la spécialité du diplôme préparé, la durée minimale requise est de 3 ans à temps plein.
  • Si l’expérience professionnelle est inexistante ou insuffisante, la personne devra faire un stage de 3 à 6 mois dans la spécialité pour obtenir son diplôme. En l'absence de ce stage, la demande de diplôme sera refusée et il ne sera délivré qu’une attestation des valeurs obtenues.
  • Pour être sûr de satisfaire aux exigences d’expérience professionnelle, tout dossier doit être validé par le service scolarité du Centre Régional ou le Centre d’Enseignement des Arts et Métiers.


Niveau d'études recommandé :

  • Bac + 2 Scientifique ou Technique

Les différentes spécialités du DEST[modifier | modifier le code]

Modification consécutive à la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat)[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui, et depuis la réforme LMD, certaines spécialités du DEST sont remplacées par des diplômes de licence et de master. D'autres spécialités du DEST ont été remplacées par des «Titres Professionnels» ou «Titres RNCP». Ces titres inscrits au RNCP sont homologués par l’État qui reconnait ainsi la dimension professionnelle du diplôme et le sérieux de l’institution qui le prépare. Cette homologation permet aussi au diplôme d'être reconnu sur l'ensemble du territoire national, dans les différentes conventions collectives et par la plupart des concours administratifs[15],[16],[17],[18],[19]. De plus à cause de la semestrialisation, les anciennes Unités de Valeur (UV) deviennent des Unités d’Enseignement (UE). Les UE sont toutes d'une durée d'un semestre contrairement à certaines anciennes UV dont la durée était de 2 semestres (d'octobre à mai/juin) [20].

Correspondance entre les spécialités du DEST et les "Titres RNCP"[modifier | modifier le code]

  • DEST Acoustique est devenu : Responsable technique et opérationnel des systèmes mécaniques et électriques parcours acoustique
  • DEST Aérodynamique est devenu : Responsable technique et opérationnel des systèmes mécaniques et électriques parcours aérodynamique
  • DEST Automatisme industriel est devenu : Responsable opérationnel en automatismes
  • DEST Biochimie et technologies des industries agro-alimentaires est devenu : Responsable en ingénierie d'étude et de production option agro-alimentaire
  • DEST Chimie industrielle est devenu : Responsable en ingénierie d'étude et de production option génie chimique
  • DEST Chimie organique est devenu : Responsable en ingénierie d'étude et de production option chimie
  • DEST Électronique est devenu : Responsable opérationnel en électronique
  • DEST Électrotechnique est devenu : Responsable technique et opérationnel des systèmes mécaniques et électriques parcours électrotechnique
  • DEST Froid et climatisation est devenu : Responsable conception, mise en place et maintenance des installations frigorifiques et climatiques
  • DEST Génie analytique est devenu : Responsable mesure, analyse, contrôle, qualité option Analyse Chimique et Bioanalyse (bien que le DEST et le titre RNCP n'ont pas le même intitulé, le DEST Génie analytique a beaucoup d'Unités de valeur d'enseignement en commun avec le titre RNCP Responsable mesure, analyse, contrôle, qualité option Analyse Chimique et Bioanalyse)
  • DEST Génie biologique est devenu : Responsable en ingénierie d'étude et de production option génie biologique
  • DEST Hygiène et sécurité du travail est devenu : Responsable de projet en santé, sécurité au travail
  • DEST Instrumentation-mesure est devenu : Responsable mesure, analyse, contrôle, qualité option instrumentation mesure
  • DEST Mécanique des structures et des systèmes est devenu : Responsable technique et opérationnel des systèmes mécaniques et électriques parcours mécanique
  • DEST Informatique (options : qualité logiciel, réseau multimédia, systèmes d'information) sont devenus : Concepteur - architecte informatique (options : ingénierie de projet, réseaux et systèmes, systèmes d'information)

Par ailleurs, trois spécialtés du DEST Informatique n'ont pas été reprises dans le nouveau diplôme Concepteur architecte informatique puis Concepteur en architecture informatique, il s'agit des options : modélisation optimisation, système automatisé, calcul scientifique.

Le diplôme ou titre RNCP de Concepteur architecte informatique a été homologué, pour une durée de 5 ans (du 24 octobre 2006 jusqu'au 24 octobre 2011), au niveau II (Bac+4) par arrêté du 2 octobre 2006 et publié au journal officiel de la république française du 24 octobre 2006 [21],[22],[23].

En 2012, le diplôme ou titre RNCP de Concepteur en architecture informatique a remplacé celui de Concepteur architecte informatique. Ce diplôme a été homologué, pour une durée de 3 ans (du 24 octobre 2011 jusqu'au 22 août 2015), au niveau II (Bac+4) par arrêté du 10 août 2012 et publié au journal officiel de la république française du 22 août 2012 [24],[25],[26].

Correspondance entre les spécialités du DEST et les Diplômes d'établissement du CNAM[modifier | modifier le code]

Certaines spécialistés du DEST n'ont pas été reconduites dans "Titres RNCP" ou Titre professionnel inscrit au RNCP, par contre elles ont transformées en Diplôme d'établissement du CNAM (bac+3) ou (bac+4).

Diplôme d'établissement du CNAM (bac+4)[modifier | modifier le code]

  • DEST Machines et moteurs est devenu : Responsable en production industrielle, spécialité génie civil, électrotechnique, énergétique, matériaux, mécanique, matériaux parcours machines et moteurs
  • DEST Matériaux (options : matériaux métalliques, matériaux polymères) est devenu : Responsable en production industrielle, spécialité génie civil, électrotechnique, énergétique, matériaux, mécanique, matériaux (parcours : matériaux métallique, polymères)
  • DEST Sciences et techniques des productions agricoles est devenu : Responsable en production industrielle, spécialité chimie - alimentation - santé - environnement parcours productions animales et végétales
  • DEST Sciences et technologies nucléaires est devenu : Responsable en production industrielle, spécialité chimie - alimentation - santé - environnement parcours sciences et technologies nucléaires
  • DEST Techniques pharmaceutiques est devenu : Responsable en production industrielle, spécialité chimie - alimentation - santé - environnement parcours pharmacotechnie
  • DEST Thermique industrielle est devenu : Responsable en production industrielle, spécialité génie civil, électrotechnique, énergétique, matériaux, mécanique, matériaux parcours thermique industrielle
  • DEST Organisation serait devenu : Diplôme d'établissement (bac+4) Diplôme d'Études Supérieures des Techniques de l'Organisation (DESTO), ou Diplôme d'établissement (bac+4) responsable en organisation

Diplôme d'établissement du CNAM (bac+3)[modifier | modifier le code]

  • DEST Génie analytique est devenu : Technicien supérieur de laboratoire chimie, biologie, alimentation, santé, environnement, spécialité STAM parcours génie analytique
  • DEST Instrumentation-mesure est devenu : Technicien supérieur de laboratoire chimie, biologie, alimentation, santé, environnement, spécialité STAM parcours instrumentation-mesure
  • DEST Froid et climatisation est devenu : Responsable en production industrielle, spécialité génie civil, électrotechnique, énergétique, matériaux, mécanique, matériaux parcours froid et climatisation

Correspondance entre les spécialités du DEST et les certificats de compétence du CNAM[modifier | modifier le code]

Certaines spécialistés du DEST n'ont pas été reconduites dans "Titres RNCP" ou Titre professionnel inscrit au RNCP, par contre elles ont transformées en certificats de compétence :

  • DEST Ergonomie serait devenu un : Certificat de compétence action ergonomique en milieu industriel, ou Certificat de compétence chargé d'action ergonomique
  • DEST Matériaux (option : matériaux minéraux) serait devenu  : Certificat de compétence analyse des matériaux minéraux, polymères et de surface
  • DEST Statistique serait devenu  : Certificat de compétence chargé(e) d'études statistiques, ou Certificat de compétence statistique pour la finance

Spécialités du DEST dont aucune équivalence n'a été trouvé pour l'instant[modifier | modifier le code]

  • DEST Electrochimie industrielle
  • DEST Organisation des productions
  • DEST Production automatisée
  • DEST Sciences et techniques du vivant (option : Biochimie et Technologie des Industries Agro-Alimentaires)

Évolution professionnelle[modifier | modifier le code]

Les titulaires de ce diplôme sont recherchés pour leurs compétences techniques dues à une forte implication dans le milieu professionnel. L'obtention du diplôme du DEST a permis à un nombre important d'auditeurs du CNAM de passer d'ETAM (employés ou techniciens ou agent de maitrise) au statut cadre[27],[28],[29].

Le rôle important du DEST comme étape afin d'obtenir le diplôme d'ingénieur du CNAM[modifier | modifier le code]

Entre 50 à 80% des nouveaux auditeurs CNAM ont un diplôme de niveau Bac+2[30],[31]et leur premier objectif est de décrocher le DEST. Ensuite grâce à ce diplôme, ils peuvent soit s’arrêter pour souffler un certain nombre d'années après ce cycle d'études [32], soit changer de poste chez leur employeur du moment ou changer d'employeur afin de pouvoir évoluer professionnellement de manière à pouvoir occuper des fonctions d’études ou de Recherche et Développement[33].Ce type de fonctions leur permettra de trouver un sujet d'étude leur permettant de rédiger le mémoire d'ingénieur CNAM sur une durée longue d'au moins 9 à 12 mois. Sans ce type de poste, il est nécessaire d'obtenir un congé individuel formation d'un an auprès du FONGECIF pour réaliser le mémoire sur un sujet de nature (industrielle) fait soit dans une entreprise, soit dans une université en région ou dans un laboratoire du CNAM. Or souvent avec un niveau d'études de Bac+4, les auditeurs CNAM souhaitant réaliser un mémoire d'ingénieur via le FONGECIF ne font toujours pas partie des populations prioritaires à aider par celui-ci[30],[34].

Privilèges ou dispenses accordés aux titulaires du DEST pour les concours, études ou conventions collectives[modifier | modifier le code]

  • Par arrêté du 7 juillet 1992, le diplôme du DEST était reconnu parmi les diplômes et titres permettant de se présenter aux concours externe et interne du certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (CAPES) et au concours externe du certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement technique (CAPET)[35]. À la suite de la réforme de 2010, il faut désormais principalement un diplôme de master ou de niveau bac+5 pour présenter le concours externe. Par contre, les personnes, avec 5 ans d'expérience professionnelles minimum au statut cadre, peuvent se présenter au concours externe du CAPET uniquement sans condition de diplôme[36].
  • Par arrêté du 25 août 1969, le diplôme du DEST est dans la liste des titres admis en dispense du baccalauréat de l'enseignement du second degré en vue de l'inscription dans les universités pour des études scientifiques et pharmaceutiques[37]. (Cette dispense fait suite, entre autres, à une demande de M. Billoux au Premier ministre lors des questions écrites remises à la présidence de l'assemblée nationale française le 7 avril 1962) [38].
  • Par la note de service no 82-357 du 19 août 1982, le diplôme du DEST est dans la liste des diplômes reconnus pour le recrutement de professeurs contractuels pour l'exécution des conventions de formation continue et des conventions portant création de centres de formation d'apprentis[39].
  • Dans l'accord national du 21 juillet 1975 sur la classification des emplois de l'UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie), le diplôme du DEST est reconnu parmi d'autres diplômes et titres au dernier niveau V de la classification de l'accord pour effectuer des activités d'encadrement et à responsabilité[40].
  • Dans la Convention collective nationale métropolitaine des entreprises de la maintenance, distribution et location de matériels agricoles, de travaux publics, de bâtiment, de manutention, de motoculture de plaisance et activités connexes, dite SDLM du 23 avril 2012, le diplôme du DEST est reconnu parmi d'autres diplômes et titres RNCP de niveau I pour des emplois nécessitant une connaissance approfondie d'un domaine technique ou spécialisé impliquant le savoir et l'assimilation de savoirs, de pratiques et d'usages complexes acquis [41].
  • Le diplôme du DEST est reconnu avec d'autres diplômes français de niveau bac+4 et bac+5 pour le recrutement d'agent cadre de l'Union européenne au Parlement européen [42].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « livre : La promotion sociale en France de Claude DUBAR et Charles GADEA, 1999, p184-185 », Presses universitaires du Septentrion,
  2. « La promotion sociale comme forme d'action publique : le cas de Grenoble (1960-1966) par Philippe Casella dans la revue Travail et emploi no 86, notes du bas de la page 51 », Travail et emploi, (consulté le 25 novembre 2013)
  3. « Arrêté du 8 avril 1981 : inscription sur la liste des titres et diplômes de l'enseignement technologique au titre des homologations de droit.(au titre du ministère des universités:diplômes du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et ses instituts (dont DEPCT, DPCE, DESE et DEST), diplôme d’études supérieures commerciales pour étudiants étrangers et diplôme de l'institut de mathématiques appliquées d’Angers) », Journal Officiel de la République Française, (consulté le 10 juin 2013)
  4. « Résumé descriptif de la certification : Diplôme d'études supérieures techniques du Conservatoire national des arts et métiers », Commission Nationale de la Certification Professionnelle (consulté le 10 juin 2013)
  5. a et b « Diplômes d’établissement homologués et inscription au RNCP », Direction nationale des formations, Cnam, (consulté le 10 juin 2013)
  6. « Diplôme d'études supérieures techniques Informatique Calcul scientifique - partie Public concerné et conditions d’accès pour la date de fin de délivrance », Cnam (consulté le 12 septembre 2013)
  7. « onglet tab2 - 2 Diplômes nationaux délivrés en formation continue selon le type d'établissement », ministère de l'éducation nationale, (consulté le 12 septembre 2013)
  8. « Cnam 2002/2003 Diplôme d'Ingénieur en informatique et DEST », (consulté le 4 octobre 2013)
  9. « Cours 19400, MANAGEMENT ET ÉCONOMIE DE L'ENTREPRISE (Management économique de l'entreprise pour l'ingénieur) B1, 0.5 », cnam.fr, (consulté le 3 octobre 2013)
  10. « Cours 19606, MANAGEMENT SOCIAL DE L'ENTREPRISE POUR L'INGÉNIEUR (Management social et humain) B1, 0.5 », cnam.fr, (consulté le 3 octobre 2013)
  11. « CNAM - Les diplômes de niveau bac+4 - diplômes homologués de niveau II », CNAM, (consulté le 10 juin 2013)
  12. « L'offre de formation continue du CNAM », Société de chimie industrielle, (consulté le 30 septembre 2013)
  13. « Demander un diplôme - partie Pour les titres inscrits au RNCP », CNAM (consulté le 10 septembre 2013)
  14. « CNAM - Votre expérience professionnelle », CNAM, (consulté le 10 septembre 2013)
  15. « Formations - Une reconnaissance », CNAM Haute Normandie (consulté le 12 septembre 2013)
  16. « Titre RNCP c'est quoi ? », CNAM Hauts de Seine (consulté le 12 septembre 2013)
  17. « Le RNCP, un label devenu incontournable », letudiant.fr, (consulté le 12 septembre 2013)
  18. « Qu'est-ce qu'un "titre certifié RNCP" », studyrama, (consulté le 12 septembre 2013)
  19. « Le RNCP, c’est quoi ? », studyrama (consulté le 12 septembre 2013)
  20. « Bulletin n°35 de Mars 2006 de l'AIPST, page 2, Quels changements apporte la réforme LMD ? », AIPST, (consulté le 12 mars 2014)
  21. « Arrêté du 2 octobre 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles », Journal Officiel de la République Française, (consulté le 12 septembre 2013)
  22. « Concepteur - architecte informatique du Conservatoire national des arts et métiers », Commission Nationale de la Certification Professionnelle (consulté le 12 septembre 2013)
  23. « Concepteur - architecte informatique du Conservatoire national des arts et métiers », Conservatoire national des arts et métiers (consulté le 12 septembre 2013)
  24. « Arrêté du 10 août 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles », Journal Officiel de la République Française, (consulté le 12 septembre 2013)
  25. « Concepteur en architecture informatique du Conservatoire national des arts et métiers », Commission Nationale de la Certification Professionnelle (consulté le 12 septembre 2013)
  26. « Titre professionnel inscrit au RNCP - niveau II concepteur en architecture informatique », Commission Nationale de la Certification Professionnelle (consulté le 12 septembre 2013)
  27. « valeur du DEST et Ingé CNAM sur marché de l'emploi », france-hardware.com, posté le 25 août 2005 - 21 h 20 m 02 s (consulté le 25 septembre 2013)
  28. « metier-formation-informatique.pdf, en bas de la page 4 », www.cnam-picardie.fr, (consulté le 25 septembre 2013)
  29. « Réussite ! 2 nouveaux Ingénieurs au Cnam de Valenciennes, parcours de Hubert DELOBELLE en bas de la page », http://www.cnam-npdc.org, ??? (consulté le 3 octobre 2013)
  30. a et b « La formation continue par le CNAM (interview d'Isabelle Wattiau, directrice du département informatique CNAM) », Journal du Net, (consulté le 3 octobre 2013)
  31. « Salaires et trajectoires professionnelles des ingénieurs du Conservatoire national des arts et métiers : au-delà des idées reçues, en bas de la page 78 », CEREQ / N° 83 FORMATION EMPLOI de 2003, (consulté le 3 octobre 2013)
  32. « Réussite ! 2 nouveaux Ingénieurs au Cnam de Valenciennes, parcours de Frédéric POTTIER », http://www.cnam-npdc.org, ??? (consulté le 3 octobre 2013)
  33. « Salaires et trajectoires professionnelles des ingénieurs du Conservatoire national des arts et métiers : au-delà des idées reçues, en bas de la page 79 », CEREQ / N° 83 FORMATION EMPLOI de 2003, (consulté le 3 octobre 2013)
  34. « Les priorités du Fongecif Île-de-France », Fongecif Ile de France, (consulté le 3 octobre 2013)
  35. « Arrêté du 7 juillet 1992 fixant les diplômes et les titres permettant de se présenter aux concours externe et interne du certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (C.A.P.E.S.) et au concours externe du certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement technique (C.A.P.E.T.) », (consulté le 5 octobre 2013)
  36. « Session 2014 exceptionnelle : conditions d'inscription au concours externe du Capet », (consulté le 19 octobre 2013)
  37. « Arrêté du 25 août 1969 DES TITRES ADMIS EN DISPENSE DU BACCALAUREAT DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE EN VUE DE L'INSCRIPTION DANS LES UNIVERSITES », (consulté le 5 octobre 2013)
  38. « questions écrites remises à la présdidence de l'assemblée nationale, question no 14788, page 577 du JO de la RF du 7 avril 1962 », (consulté le 25 novembre 2013)
  39. « Note de service n 82-357 du 19 août 1982 », (consulté le 5 octobre 2013)
  40. « Accord national du 21 juillet 1975 sur la classification modifié par les avenants du 30 janvier 1980, 24 avril 1981, 4 février 1983, 25 janvier 1990 et 10 juillet 1992, page 16 », Union des Industries et Métiers de la Métallurgie, (consulté le 25 novembre 2013)
  41. « Convention collective nationale métropolitaine des entreprises de la maintenance, distribution et location de matériels agricoles, de travaux publics, de bâtiment, de manutention, de motoculture de plaisance et activités connexes, dite SDLM du 23 avril 2012 - Textes Attachés - Avenant du 16 décembre 2010 relatif à la classification des emplois, tableau du Critère 1 », http://legifrance.gouv.fr, (consulté le 25 novembre 2013)
  42. « PROCÉDURES ADMINISTRATIVES PARLEMENT EUROPÉEN AVIS DE RECRUTEMENT No PE/164/S, AGENT TEMPORAIRE CONSEILLER (AD 9), Tableau indicatif de diplômes donnant accès aux procédures de sélection du groupe de fonction AD, page 14 », Journal officiel de l'Union européenne, (consulté le 12 décembre 2013)