Diplôme de premier cycle technique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Diplôme de premier cycle technique
Zone concernée France
Établissements concernés Conservatoire national des arts et métiers
Entrée dans la formation
Niveau d'entrée requis niveau Baccalauréat
Fin de la formation
Nombre d'années 3 à 4 ans
Diplôme de sortie Diplôme de Premier Cycle Technique
Niveau d'études de sortie (nomenclature circulaire 1967) Bac +2 ou Licence L2
Système
Indicateurs

Le diplôme de premier cycle technique (DPCT) était un titre délivré par le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM).Ce diplôme a été homologué au niveau III (Bac+2) par arrêté du 08 avril 1981 et publié au journal officiel de la république française du 10 avril 1981 [1]. Ce diplôme a été homologué jusqu'au 31 décembre 2006 pour les diplômes de DPCT du CNAM dont l’inscription de la spécialité a été demandée au RNCP et au 31 décembre 2007 pour les non-inscrits[2].Il était prévu de ne plus délivrer le DPCT du CNAM à partir de la fin 2009 [3], mais les statistiques du ministère de l'éducation nationale montrent que les derniers diplômes du DPCT du CNAM ont été délivrés en 2008 [4] en tant que diplômes d'établissement[2].

Cursus de formation[modifier | modifier le code]

Les cours sont ceux de l'enseignement supérieur, il sanctionne 3 à 4 années d'études après un niveau Bac.

Le diplôme s'obtient par la capitalisation d'Unités de Valeurs (U.V.) organisées en cours et/ou travaux pratiques.

Chaque unité d'enseignement donne lieu à un contrôle des connaissances, soit par un examen annuel, soit par la combinaison : examen annuel - contrôle continu. Après succès aux examens (note >= 10/20), des attestations des valeurs ou demi-valeurs pour les unités acquises sont établies.

Conditions d'obtention[modifier | modifier le code]

Conditions d'obtention du DPCT [5] :

  • Avoir 21 ans minimum,
  • Avoir acquis toutes les U.V. prévues (généralement 7 à 8 de cycle A, une UV représentant 100 heures de cours en moyenne, le volume horaire global des cours de ce diplôme est 700 heures soit autant qu'un DEUG d'université[6]),
  • Remplir les conditions d'expérience professionnelle,
  • L'auditeur ne doit pas avoir été dispensé de plus de 5 U.V.(Unité de Valeur).


Expérience professionnelle requise [7],[8] :

  • Si l'activité professionnelle de niveau satisfaisant correspond à la spécialité du diplôme préparé, la durée minimale requise est de 2 ans à temps plein. Si l'activité professionnelle ne correspond pas en nature et niveau à la spécialité du diplôme préparé, la durée minimale requise est de 2 ans à temps plein.
  • Si l’expérience professionnelle est inexistante ou insuffisante, la personne devra faire un stage de 3 à 6 mois dans la spécialité pour obtenir son diplôme. En l'absence de ce stage, la demande de diplôme sera refusée et il ne sera délivré qu’une attestation des valeurs obtenues.
  • Pour être sûr de satisfaire aux exigences d’expérience professionnelle, tout dossier doit être validé par le service scolarité du Centre Régional ou le Centre d’Enseignement des Arts et Métiers.


Niveau d'études recommandé :

  • Niveau Bac

Les différentes spécialités du DPCT[modifier | modifier le code]

  • Bâtiment, génie civil
  • Biochimie, biologie
  • Chimie
  • Électronique
  • Électrotechnique
  • Énergétique
  • Génie analytique
  • Géotechnique
  • Informatique
  • Informatique (option : Génie informatique d'entreprise)
  • Informatique appliquée à la modélisation et à l'analyse numérique
  • Informatique Industrielle
  • Hygiène et sécurité du travail
  • Instrumentation- mesure
  • Matériaux
  • Matériaux polymères
  • Mécanique
  • Métallurgie
  • Organisation
  • Organisation des productions
  • Physique
  • Physique (orientation génie analytique)
  • Sciences et techniques des productions agricoles

Modification consécutive à la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat)[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui, et depuis la réforme LMD, certaines spécialités du DPCT sont remplacées par des diplômes de licence et de master. D'autres spécialités du DPCT ont été remplacées par des « Titres Professionnels » ou « Titres RNCP ». Ces titres inscrits au RNCP sont homologués par l’État qui reconnait ainsi la dimension professionnelle du diplôme et le sérieux de l’institution qui le prépare. Cette homologation permet aussi au diplôme d'être reconnu sur l'ensemble du territoire national, dans les différentes conventions collectives et par la plupart des concours administratifs[9],[10],[11],[12],[13].

Correspondance entre les spécialités du DPCT (bac+2) et les "Titres RNCP" ou Titre professionnel inscrit au RNCP - niveau III (bac+2)[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

Informatique[modifier | modifier le code]

  • Le DPCT Informatique est devenu :
    • Analyste-programmeur (parcours programmation Java)
    • Analyste-programmeur (parcours programmation mobiles)
    • Analyste-programmeur (parcours programmation Web)

Jusqu'à l'automne 2011, le diplôme ou titre RNCP de Analyste-programmeur est un titre délivré par le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) et inscrit au RNCP. À l'automne 2011, il est devenu un diplôme d'établissement du CNAM. Ce diplôme a été homologué, pour une durée de 5 ans (du 24 octobre 2006 jusqu'au 24 octobre 2011), au niveau III (Bac+2) par arrêté du 2 octobre 2006 et publié au journal officiel de la république française du 24 octobre 2006 [14],[15],[16].

Correspondance entre les spécialités du DPCT (bac+2) et les Diplômes d'établissement du CNAM (bac+2)[modifier | modifier le code]

Certaines spécialistés du DPCT n'ont pas été reconduites dans "Titres RNCP" ou Titre professionnel inscrit au RNCP - niveau III (bac+2), par contre elles ont transformées en Diplôme d'établissement du CNAM (bac+2).

Diplôme d'établissement du CNAM (bac+2)[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

Informatique[modifier | modifier le code]

  • Le DPCT Informatique est devenu :
    • Analyste-programmeur (parcours programmation Java)
    • Analyste-programmeur (parcours programmation mobiles)
    • Analyste-programmeur (parcours programmation Web)

Depuis l'automne 2011, le diplôme d'Analyste-programmeur est un diplôme d'établissement délivré par le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) (lien site departement informatique) et (lien site portail formation du CNAM).

Spécialités du DPCT dont aucune équivalence n'a été trouvé pour l'instant[modifier | modifier le code]

  • Génie analytique
  • Informatique (option : Génie informatique d'entreprise)
  • Informatique appliquée à la modélisation et à l'analyse numérique
  • Informatique Industrielle
  • Hygiène et sécurité du travail
  • Instrumentation- mesure
  • Matériaux polymères
  • Métallurgie
  • Organisation
  • Organisation des productions
  • Physique
  • Physique (orientation génie analytique)
  • Sciences et techniques des productions agricoles

Privilèges ou dispenses accordés aux titulaires du DPCT pour les concours ou études[modifier | modifier le code]

  • Par arrêté du , le diplôme du DPCT est dans la liste des titres admis en dispense du baccalauréat de l'enseignement du second degré en vue de l'inscription dans les universités pour des études scientifiques et pharmaceutiques[17].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté du 8 avril 1981 : inscription sur la liste des titres et diplômes de l'enseignement technologique au titre des homologations de droit.(au titre du ministère des universités:diplômes du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et ses instituts (dont DEPCT, DPCE, DESE et DEST)), diplôme d’études supérieures commerciales pour étudiants étrangers et diplôme de l'institut de mathématiques appliquées d’Angers) », Journal Officiel de la République Française, (consulté le 10 juin 2013)
  2. a et b « Diplômes d’établissement homologués et inscription au RNCP », Direction nationale des formations, Cnam, (consulté le 10 juin 2013)
  3. « Diplôme de premier cycle technique Informatique appliquée à la modelisation et à l'analyse numérique - partie Public concerné et conditions d’accès pour la date de fin de délivrance », Cnam (consulté le 12 septembre 2013)
  4. « onglet tab2 - 2 Diplômes nationaux délivrés en formation continue selon le type d'établissement », ministère de l'éducation nationale, (consulté le 12 septembre 2013)
  5. « CNAM - Les diplômes de niveau bac + 2 », CNAM, (consulté le 10 septembre 2013)
  6. « L'offre de formation continue du CNAM », Société de chimie industrielle, (consulté le 30 septembre 2013)
  7. « Demander un diplôme - partie Pour les titres inscrits au RNCP », CNAM (consulté le 10 septembre 2013)
  8. « CNAM - Votre expérience professionnelle », CNAM, (consulté le 10 septembre 2013)
  9. « Formations - Une reconnaissance », CNAM Haute Normandie (consulté le 12 septembre 2013)
  10. « Titre RNCP c'est quoi ? », CNAM Hauts-de-Seine (consulté le 12 septembre 2013)
  11. « Le RNCP, un label devenu incontournable », letudiant.fr, (consulté le 12 septembre 2013)
  12. « Qu'est-ce qu'un "titre certifié RNCP" », studyrama, (consulté le 12 septembre 2013)
  13. « Le RNCP, c’est quoi ? », studyrama (consulté le 12 septembre 2013)
  14. « Arrêté du 2 octobre 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles », Journal Officiel de la République Française, (consulté le 12 septembre 2013)
  15. « Analyste programmeur du Conservatoire national des arts et métiers », Commission Nationale de la Certification Professionnelle (consulté le 12 septembre 2013)
  16. « Titre professionnel inscrit au RNCP - niveau III analyste-programmeur », Conservatoire national des arts et métiers (consulté le 12 septembre 2013)
  17. « Arrêté du 25 août 1969 DES TITRES ADMIS EN DISPENSE DU BACCALAUREAT DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE EN VUE DE L'INSCRIPTION DANS LES UNIVERSITES », (consulté le 5 octobre 2013)