Didier de Radiguès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Didier de Radiguès
Image dans Infobox.
Didier de Radiguès en 2014.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Sport
Site web

Didier de Radiguès, né le à Louvain, est un pilote de vitesse moto, pilote automobile, commentateur sportif, manager de pilotes de Moto GP et copropriétaire d'une école de moto. À la suite de sa carrière sportive, il est devenu photographe professionnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pilote moto et automobile[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, Didier de Radiguès remporte 4 grand-prix ; il est vice-champion du monde des 350 cm3 en 1982.

Il remporte en 1983 le Grand-Prix Moto de Belgique en 250 cm3, ainsi que les 24 heures sur le même circuit de Francorchamps.

Il arrête sa carrière moto en 1991 et est seul pilote belge à avoir réalisé des podiums en catégorie reine[réf. nécessaire].

Didier de Radiguès fait ensuite une carrière de pilote automobile remportant le championnat de Belgique Procar 1997[1], les 24 Heures de Spa en 1997 et les 2 h 30 min Laguna Seca en 1998[2] ainsi que le championnat American Le Mans Series 2001 (victoire à Mid-Ohio) dans la catégorie LMP675 avec le Dick Barbour Racing[3] et le championnat BTCS (Belgian Touring Car Séries) en 2011[4].

Télévision[modifier | modifier le code]

Didier de Radiguès est également présentateur d'émissions automobile et moto sur Club RTL puis sur RTBF depuis 2013[5],[6].

Photographe[modifier | modifier le code]

Didier de Radiguès commence une carrière d'artiste photographe[7] à New-York[8].

Il expose pour la première fois sa série de photo-montages[9],[10] From My Gazebo lors de l'Affordable Art Fair de New York[11], puis en avec la Vogelang Gallery[12]. Il expose ensuite à Singapore en [13][réf. nécessaire] et à Bruxelles en avec la L Gallery[14],[15][source insuffisante].

Il présente ensuite sa nouvelle série intitulée Portrait Public pour la première fois à Paris en à la Galerie Artelie[16] et ensuite à New York en à la Vogelsang Gallery[12][source insuffisante].

Il crée[Quand ?] « Références » qui s’inspire des grandes œuvres de l’art moderne dans un style épuré à la frontière entre la peinture et la photographie, son domaine de prédilection[réf. nécessaire].

En 2019, il fonde Art To Get, une galerie d’art dédiée à l’art contemporain et aux jeunes artistes belges[réf. nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.lesoir.be/art/le-championnat-procar-s-acheve-comme-il-avait-commence-_t-19970929-Z0E90T.html
  2. « IMSA WSC Laguna Seca », sur Racing Sports Cars,
  3. « American Le Mans Series Mid-Ohio 2001 », sur Racing Sports Cars,
  4. (en-US) « CLASSEMENTS 2011 BTCS – BTCS » (consulté le )
  5. Nadia Chater, « Didier de Radiguès : toujours en piste », L'Avenir,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. sudinfo.be, « Le MotoGP et Didier de Radiguès débarquent sur la RTBF », sur Sudinfo.be, (consulté le ).
  7. « Les nouveaux objectifs de Didier de Radiguès », sur WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé. (consulté le ).
  8. https://www.lesoir.be/356928/article/2021-02-23/paddock-un-besoin-de-faire-des-choses-differentes-explique-didier-de-radigues
  9. « Séquence spécial: Didier de Radiguès », sur web.archive.org, (consulté le )
  10. « DIDIER DE RADIGUES, L’ANCIEN CHAMPION MOTO RECONVERTI DANS LA PHOTO EXPOSE AU CARROUSEL DU LOUVRE A PARIS », sur Autonewsinfo (consulté le )
  11. https://www.telepoche.fr/programme-tv/fiche/153688239/des-vies
  12. a et b « Didier de Radigues », sur vogelsang (consulté le )
  13. http://affordableartfair.com/singapore/
  14. http://affordableartfair.com/brussels/
  15. « GALERIE ARTELIE - ARTISTES », sur web.archive.org, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]