Deutsche Messe (Schubert)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Deutsche Messe)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Deutsche Messe
D. 872
Gesänge zur Feier des heiligen Opfers der Messe
Image illustrative de l’article Deutsche Messe (Schubert)

Genre Messe
Nb. de mouvements 8
Musique Franz Schubert
Texte Johann Philipp Neumann
Langue originale allemand
Dates de composition 1826
Commanditaire Johann Philipp Neumann

La Deutsche Messe ("Messe allemande", de son vrai titre : Gesänge zur Feier des heiligen Opfers der Messe , "Chants pour la célébration de la Sainte Offrande de la Messe", D. 872) est une œuvre de musique sacrée de Franz Schubert composée en 1826.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'œuvre est une commande de Johann Philipp Neumann qui en a écrit les textes. Schubert en a fait deux versions, la première pour un chœur mixte à quatre voix et un orgue, et une seconde avec en plus un ensemble d'instruments à vent comprenant deux clarinettes, deux hautbois, deux bassons, deux cors, deux trompettes, trois trombones, ainsi que deux timbales et une contrebasse. De son côté, Ferdinand Schubert, le frère de Franz, fit plusieurs arrangements dont un avec un chœur à trois voix de garçons et orgue, ainsi qu'un autre, a cappella, pour quatre voix masculines adultes. La diffusion de l'œuvre connaît d'autres arrangements selon les capacités et les goûts des paroisses.

L'œuvre reçoit le nom de Deutsche Messe car elle est en allemand et non pas en latin comme les autres œuvres de musique liturgique catholique. Le fait d'avoir utilisé une langue autre que le latin, l'interprétation très libre et romantique du texte liturgique aboutirent tout d'abord au rejet de l'œuvre par l'archidiocèse de Vienne. Cependant elle finit par acquérir une grande popularité notamment par la diffusion de la messe en allemand, dans la première moitié du XXe siècle.

Les chœurs dont est composée la Deutsche Messe sont aujourd'hui encore très populaires en Autriche et dans le sud de l'Allemagne. On les retrouve dans de nombreuses versions régionales du livre de chants et de prières catholiques appelé Gotteslob (de) (Louange à Dieu).

Description[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

La Deutsche Messe est basée sur une écriture mélodique diatonique simple et accrocheuse, et un rythme uniforme ; des complications qu'auraient amenées des modulations complexes sont évitées, la rendant facile à chanter par tout le monde. Les huit pièces, structurées en strophes et de style homophonique, rappellent dans leur déclamation syllabique simple les chants populaires. Pour s'inspirer d'un texte en allemand, Schubert s'est intéressé au plus célèbre des Deutsches Hochamt (« Grand-messe allemande ») de Michael Haydn.

Texte[modifier | modifier le code]

Le texte n'est pas une traduction des textes traditionnels en latin, mais un écrit original de Johann Philipp Neumann fait en 1826. Comme les textes originaux du rite catholique en latin, les textes de la Deutsche Messe mêlent les textes latins chantant la gloire de Dieu, et ceux qui parlent de l'homme et de ses inquiétudes sur la Terre. Les incipit sont les suivants :

  1. Pour l'Introït : Wohin soll ich mich wenden ("Où dois-je me tourner ?")
  2. Pour le Gloria : Ehre sei Gott in der Höhe ("Gloire à Dieu au plus haut des cieux")
  3. Pour l'Évangile et le Credo : Noch lag die Schöpfung formlos da ("La Création était là, encore informe")
  4. Pour l'Offertoire : Du gabst, o Herr, mir Sein und Leben ("Tu m'as donné, Seigneur, l'être et la vie")
  5. Pour le Sanctus : Heilig, heilig, heilig ! Heilig ist der Herr ! ("Saint, Saint, Saint ! Saint est le Seigneur !")
  6. Après l'Élévation : Betrachtend Deine Huld und Güte ("Contemplant ta grâce et ta bonté")
  7. Pour l'Agnus Dei : Mein Heiland, Herr und Meister ("Mon Sauveur, mon Seigneur et mon Maître")
  8. Chant final : Herr, Du hast mein Fleh'n vernommen ("Seigneur, Tu as entendu ma prière"[1])

Annexe : Das Gebet des Herrn („Anbetend Deine Macht und Größe“) (Notre Père[2] ("Adorant ta puissance et grandeur"))

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ou : « ... ma supplication »
  2. Littéralement : La prière du Seigneur

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]