Des hommes (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Des hommes
Réalisation Lucas Belvaux
Scénario Lucas Belvaux
Acteurs principaux
Sociétés de production Synecdoche
Artémis Production
France 3
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre drame, guerre
Durée 100 minutes
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Des hommes est un film franco-belge écrit et réalisé par Lucas Belvaux, sorti en 2020. Il est l'adaptation du roman Des hommes de Laurent Mauvignier.

Le film, sélectionné en compétition officielle à Cannes, a reçu le label du Festival de Cannes 2020.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire est racontée à deux voix : celle de Rabut et celle de Bernard, cousins et anciens appelés de la guerre d’Algérie.

Bernard offre à Solange, sa sœur, une broche de prix pour son 60e anniversaire. Famille et amis sont stupéfaits : Bernard est un ours qui végète et vit sur le dos des autres. On l'accuse vite d'avoir dérobé l'argent caché par sa mère avant sa mort. Il boit et devient furieux, se mettant à insulter Rabut, et surtout Saïd, de manière raciste.

Pendant que la fête continue, Bernard se rend chez Saïd, encore à la fête, agresse sa femme, la bouche toujours pleine d'injures racistes, et tue leur chien. Le maire et les gendarmes décident avec Rabut de le laisser cuver son vin et de le cueillir à la première heure le lendemain. Solange, bien que connaissant ses travers, tente vainement de le défendre.

Ni Rabut ni Bernard, qui se s'aiment pas beaucoup, ne peuvent dormir lors de cette veillée d'armes. Ils voient chacun de leur côté resurgir leur passé commun : la mort de Reine, sœur de Bernard, qui a été odieux avec elle alors qu'elle agonisait, mais surtout la guerre d'Algérie, qu'ils ont faite ensemble durant leurs 28 mois de service, entre 1960 et 1962. Au départ, ils sont dans une région calme et souffrent surtout de l'ennui. Mais la situation se tend peu à peu. Aux exactions des rebelles, qui se battent pour l'indépendance de leur pays, répondent les massacres et les viols des soldats français, dont beaucoup sont sûrs « qu'ici c'est la France » et que le droit est de leur côté. Entre eux, les harkis, rejetés par les rebelles comme traîtres, et par les Français par racisme. Lors d'une permission à Alger, une altercation entre Rabut et Bernard, notamment à propos de la mort de Reine, dégénère et Rabut est assez gravement blessé. Le lieutenant décide de différer le retour à la base pour les attendre, mais à leur arrivée, ils découvrent que tous ceux qui n'étaient pas en permission ont été massacrés, civils compris, suite à la trahison d'un harki qui a fait entrer les fellagas. Des deux côtés, des hommes ont été capables du pire. Rabut, Bernard et les autres ressortent broyés par cette expérience.

Bernard attend avec son fusil. Rabut décide de ne pas participer à l'expédition parce qu'il ne supporte plus ce qu'est devenu Bernard.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage se déroule d'avril à au Maroc et dans le massif du Morvan[2],[3].

Sortie[modifier | modifier le code]

Initialement prévue le , la date est reportée au en raison de la pandémie de Covid-19 en France[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]