Amelle Chahbi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amelle Chahbi
Description de cette image, également commentée ci-après

Amelle Chahbi au Festival de Cannes 2017.

Naissance (37 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Actrice, dramaturge et réalisatrice
Films notables Amour sur place ou à emporter

Amelle Chahbi née le à Paris est une comédienne, auteure de théâtre et réalisatrice française.

Révélée par sa participation au Jamel Comedy Club, elle confirme sur scène en interprète et co-auteur de la pièce Amour sur place ou à emporter, jouée entre 2011 et 2013 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation comique[modifier | modifier le code]

D'origine marocaine[1], Amelle Chahbi fut formée à l'école de Théâtre international Béatrice Brout[2], à la ligue d'improvisation théâtrale de Paris et au centre de Danse du Marais. Elle débute sur la chaîne Comédie !, puis est découverte par le public sur Canal+, sous la direction de Dominique Farrugia, en tant que Miss Météo[3].

Elle écume les scènes ouvertes de Paris pour jouer, et décide un jour avec ses amis de former la troupe Barres de rires, qui devient plus tard le Jamel Comedy Club. L'émission lancée sur la chaîne Canal + durant l'été 2006 est un succès commercial et place l'ensemble des comédiens sous les projecteurs.

La comédienne se forge sur scène avec son sketch phare Les Michetonneuses en faisant les premières parties de Jamel Debbouze et Tomer Sisley. Elle enchaîne les tournées avec la troupe en France, en Suisse, en Belgique, au Canada et à Londres. La bande d'humoristes quitte l'émission au terme de la troisième saison, durant l'été 2008, pour prendre son envol, notamment dans des spectacles solo. Elle se retrouve néanmoins pour plusieurs projets dévoilés en 2009 : Chahbi joue ainsi une version écervelée et superficielle d'elle-même dans la série Inside Jamel Comedy Club, co-créée par Fabrice Eboué ; puis elle double le personnage principal du film animé de Walt Disney Pictures, Le chihuahua de Beverly Hills.

Sa carrière en solo débute avec l'animation d'un JT parodique dans la peau de Khaltoum Zouzou dans l'émission Les Agités du bocal, sur France 4[4]. Elle y crée un personnage de chanteuse RnB, Melissa Souffre. Elle va dès lors alterner télévision, cinéma et théâtre.

Diversification[modifier | modifier le code]

En 2010, elle interprète au cinéma le premier rôle féminin du film franco-belge Les barons aux côtés de Nader Boussandel et Édouard Baer, sous la direction de Nabil Ben Yadir.

Sur scène, elle écrit et interprète avec son ex-compère du Jamel Comedy Club Noom Diawara, la comédie Amour sur place ou à emporter. La pièce se joue à guichet fermé[5]. D'après le quotidien Le Parisien : « Amour sur place ou à emporter est le phénomène du moment », « Ils dépoussièrent le théâtre. »

En novembre 2010, elle fait partie de l’émission Ce soir avec Arthur sur la chaîne Comédie !, où elle crée et incarne les personnages de Julien, Tata Zouzou, Audrey Martin, Déborah Chalala et Khadij. L'émission connait un succès confidentiel, mais constitue une vitrine pour plusieurs jeunes humoristes.

Au cinéma, elle multiplie les tournages de comédies en décrochant successivement le rôle d'Isabelle dans le film Denis réalisé par Lionel Bailliu, celui de Rose dans le film Joséphine, réalisé par Agnès Obadia aux côtés de Marilou Berry et Mehdi Nebbou. Elle interprète le rôle de Karina dans le film Le Crocodile du Botswanga de Fabrice Eboué et Lionel Steketee.

En 2012, elle quitte la bande d'Arthur pour se concentrer sur la comédie.

Passage à la réalisation et one-woman-show[modifier | modifier le code]

En 2013, elle devient réalisatrice en adaptant au cinéma sa pièce à succès Amour sur place ou à emporter dans un film du même nom qui totalise 412 282 entrées[6]. Au même moment, la comédienne est nommée au prix Beaumarchais dans la catégorie Chérubin, prix destiné aux révélations et coups de cœur théâtraux.[réf. nécessaire]

En 2016, Amelle revient sur les planches au Théâtre de Paris avec son premier seule en scène Où est Chahbi mis en scène par Josiane Balasko.

Elle signe également la réalisation de son premier film documentaire Pourquoi nous détestent-ils diffusé sur Planète+, les Inrocks le qualifie de « captivant et salutaire »[7].

Suite au buzz généré[8],[9] par la diffusion d'extraits sur les réseaux sociaux, le documentaire sort au cinéma le 7 décembre 2016[10].

En 2017, elle réalise une série de 10 épisodes pour France Télévisions diffusés sur Youtube durant les élections présidentielles intitulés "Et toi tu votes ?" avec pour objectif d'inciter les jeunes à voter[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Depuis 2007, Amelle est la compagne de l'acteur et humoriste Fabrice Éboué. Le 15 janvier 2015, elle a donné naissance à leur premier enfant, un garçon prénommé Nael[12],[13].

Elle annonce publiquement son soutien à Emmanuel Macron pour le second tour de l'élection présidentielle française de 2017[14].

Spectacles[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Amelle Chahbi.jpg

Cinéma[modifier | modifier le code]

Comme actrice[modifier | modifier le code]

Comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fatima El Ouafi, « Amelle Chahbi & Noom, les nouvelles étoiles du showbiz français », sur leconomiste.com,
  2. Marc-Emmanuel Adjou, « Biographie », sur allocine.fr
  3. « Amelle Chahbi », sur Premiere.fr (consulté le 12 septembre 2017)
  4. Prisma Média, « Amelle Chahbi - La biographie de Amelle Chahbi avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le 12 septembre 2017)
  5. Scherer A. : « [Amour sur place ou à emporter] Amelle et Noom : un couple (presque) modèle », air le mag, n° 34, novembre 2012, p. 40-41
  6. JP, « Amour sur place ou à emporter (2014)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 12 mai 2017)
  7. inrockstv, « "Pourquoi nous détestent-ils, nous les Arabes ?" Quand Amelle Chahbi rencontre un facho », Les Inrocks,‎ (lire en ligne)
  8. « Le sang froid d'Amelle Chahbi face à un militant FN qui prône l'épuration », sur Le Huffington Post (consulté le 12 mai 2017)
  9. « «Pourquoi nous détestent-ils, nous les Arabes ?», l’interview qui fait le buzz », CNEWS Matin,‎ (lire en ligne)
  10. AlloCine, « Pourquoi nous détestent-ils ? » (consulté le 12 mai 2017)
  11. « "Et toi tu votes ?" : La série qui veut faire voter les jeunes », Teleobs,‎ (lire en ligne)
  12. purepeople.com
  13. purebreak.com
  14. « Présidentielle 2017 : 32 personnalités s'engagent pour le second tour », leparisien.fr,‎ 2017-04-28cest09:44:40+02:00 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :