Demir Kapiya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Demir Kapiya
Демир Капија
Blason de Demir Kapiya
Héraldique
Drapeau de Demir Kapiya
Drapeau
Demir Kapiya
La ville au pied des gorges du Vardar
Administration
Pays Drapeau de la Macédoine République de Macédoine
Région Vardar
Municipalité Demir Kapiya
Maire Trajce Dimitriev
Démographie
Population 4 545 hab. (2002)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 24′ 18″ nord, 22° 14′ 56″ est
Altitude 202 m
Superficie 31 106 ha = 311,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Europe

Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 14.svg
Demir Kapiya

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte administrative de Macédoine
City locator 14.svg
Demir Kapiya

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte topographique de Macédoine
City locator 14.svg
Demir Kapiya

Demir Kapiya ou Demir Kapija (en macédonien : Демир Капија) est une municipalité et une petite ville du sud de la République de Macédoine. La municipalité comptait 4 545 habitants en 2002 et s'étend sur 311,06 km2. La ville en elle-même compte 3 275 habitants, le reste de la population étant réparti dans les villages alentour. Demir Kapiya se trouve sur le fleuve Vardar et sur l'autoroute qui relie Skopje à Thessalonique.

Kapiya signifie « porte » en macédonien, et demir désigne le fer en turc ; le nom de la municipalité peut donc être traduit par « porte de fer ». Ce terme rappelle que la ville se trouve à l'entrée d'une gorge qui enserre le Vardar sur une vingtaine de kilomètres. Demir Kapiya est également connue pour ses vins.

Demir Kapiya est entourée par les municipalités de Negotino, Kontché, Valandovo, Guevgueliya et Kavadartsi.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les gorges de Demir en 1863

La municipalité de Demir Kapiya se trouve à cheval sur les deux rives du Vardar et comprend plusieurs zones géographiques. Au nord, la vallée du Vardar est large, mais, au sud de la ville, elle se rétrécit brusquement et elle est obstruée par d'imposantes gorges. De chaque côté du fleuve, le paysage est constitué d'espaces planes, comme le Tikvech au nord-ouest, de collines et de moyennes montagnes. Les gorges du Vardar sont protégées pour leur valeur naturelle depuis 1960. Elles sont le refuge d'espèces rares, comme le vautour à tête blanche, le vautour égyptien, l'aigle royal, le faucon ou encore la chauve-souris. Les gorges comptent également une flore endémique[1].

La ville de Demir Kapiya est construite en amont des gorges du Vardar et à proximité ou celui-ci reçoit les eaux de la Bochava, une rivière longue d'une cinquantaine de kilomètres.

En plus de la ville de Demir Kapiya, la municipalité comprend les villages de Barovo, Besvitsa, Bistrentsi, Dratchevitsa, Dren, Iberli, Klisoura, Kocharka, Koprichnitsa, Korechnitsa, Prjdevo, Strmachevo, Tchelevets et Tchiflik.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des fouilles attestent que le site fut occupé dès l'âge néolithique, mais Demir Kapiya ne devient une ville qu'à l'époque classique, où elle est connue sous le nom de Stenas, qui signifie "gorge".

Au VIIe siècle, la ville est occupée par les premiers Slaves, qui la baptisent Prosek, la protègent avec des remparts et y construisent au Moyen Âge une forteresse pour surveiller les gorges. Au XIVe siècle, la ville est envahie par les Turcs, à qui elle doit son nom actuel.

En décembre 1915, l'Armée d'Orient, après les opérations sur le Vardar (novembre), livre un combat retardateur contre les forces bulgares au cours de sa retraite sur Salonique.

Le roi Alexandre Ier de Yougoslavie possédait des vignes dans une résidence d'été à Demir Kapiya. Ces vignes, les plus vieilles des Balkans, produisent toujours un vin apprécié, connu sous le nom d'Agropin.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2002, la municipalité comptait[2] :

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Popova Kula, un hôtel-restaurant construit dans les vignobles

De nombreux vestiges subsistent des occupations romaines, byzantines, bulgares et ottomanes, mais le principal intérêt de la ville réside sûrement dans la nature environnante.

D'une rare beauté, les gorges de Demir sont le site de nombreuses activités comme la descente en kayak, l'escalade, la randonnée, la spéléologie... Le site naturel est également un paradis pour les amateurs d'observation des animaux, les oiseaux étant les plus représentés en nombre d'espèces.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]