De sang-froid (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis De sang froid)

De sang-froid
Auteur Truman Capote
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman-réalité
True crime
Version originale
Langue Anglais américain
Titre In Cold Blood
Éditeur Random House
Lieu de parution New York
Date de parution 1966
Version française
Traducteur Raymond Girard
Éditeur Éditions Gallimard
Collection Du monde entier
Lieu de parution Paris
Date de parution 1966
Nombre de pages 424

De sang-froid : récit véridique d'un meurtre multiple et de ses conséquences (titre original : In Cold Blood: A True Account of a Multiple Murder and Its Consequences) est un roman non fictionnel appartenant au genre littéraire du true crime écrit par l'auteur américain Truman Capote et publié en 1966.

La traduction en français, signée Raymond Girard, paraît la même année aux éditions Gallimard[1].

Le roman[modifier | modifier le code]

En 1959, à Holcomb, Kansas, deux jeunes truands tuent, sans mobile apparent, quatre membres de la famille d'un fermier. Capote, tombant sur l'article traitant de ce crime, décide de relater cette histoire avec la plus grande précision. Pour cela, il quitte New York et part s'installer quelque temps à Holcomb, afin de recueillir le maximum d'informations sur la façon dont s'est déroulé le crime. Il recueille donc le témoignage et l'avis de la population et des autorités locales, et surtout il rencontre et interroge les assassins eux-mêmes dans leur cellule. Au terme de son enquête, il finit par recueillir plus de 8 000 pages de notes[2]. De plus, Capote a pris en compte les lettres de Don Cullivan, qui servait dans l’armée avec Smith[3].

Capote commence par décrire le lieu du crime, une petite ville de la Bible Belt. Tous les protagonistes sont ensuite présentés, grâce aux témoignages recueillis et divers documents consultés par l'auteur. Viennent ensuite la traque des criminels et la reconstitution du crime au travers des témoignages des enquêteurs et des criminels.

Le texte s'intéresse particulièrement à la psychologie des deux jeunes criminels. Capote décrit l'étrange processus qui mène de simples marginaux, rongés par une multitude de démons intérieurs, à un quadruple meurtre. Un autre sujet qui fascine l'auteur est la façon dont une petite communauté sans histoire vit une telle tragédie.

Devenir de l'œuvre[modifier | modifier le code]

D'abord publié en feuilleton dans The New Yorker, en 1965, puis en volume l'année suivante, De sang-froid devient immédiatement un classique de la littérature américaine du XXe siècle. L'ouvrage s'est vendu à plus de huit millions d'exemplaires. Il vaut à Truman Capote une immense gloire, mais le précipite également dans une dépression dont il ne sort plus, touché à jamais par sa rencontre avec Perry Smith, l'un des deux assassins.

Capote a lui-même évoqué son roman dans d'autres parties de son œuvre :

  • Son recueil de nouvelles, Les chiens aboient : souvenirs, sites, silhouettes (1977), traduit de The Dogs Bark: Public People and Private Places (1973), s'ouvre sur un texte intitulé Fantômes au soleil : le tournage du film “De sang-froid”, dans lequel il évoque ses rencontres avec Perry Smith.
  • Sa correspondance (Un plaisir trop bref, 2007, traduite de Too Brief a Treat, 2004) comprend plusieurs lettres à des proches ou à Alvin Dewey (l'enquêteur en chef, avec qui il s'était lié d'amitié) qui mentionnent son travail sur le roman, son impossibilité à le terminer avant d'être fixé sur le sort des criminels, et le choc que fut pour lui leur pendaison :

« Perry et Dick ont été pendus mardi dernier. J’étais là parce qu’ils me l’avaient demandé. Ce fut une épreuve atroce. Dont je ne me remettrai jamais complètement. Je vous en parlerai un jour, si vous pouvez le supporter. »

— Lettre à Cecil Beaton, 19 avril 1965

Honneurs[modifier | modifier le code]

De sang-froid occupe la 54e place au classement des cent meilleurs livres policiers de tous les temps établi par l'association des Mystery Writers of America en 1995[réf. nécessaire].

De même forme, le roman figure dans la liste du périodique britannique The Guardian des 100 meilleurs livres écrits en anglais (en)[4].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

L'histoire de l'écriture du roman, aussi fascinante que le fait divers lui-même, a fourni plus tard la trame de deux autres films, Truman Capote de Bennett Miller et Scandaleusement célèbre de Douglas McGrath, ainsi que d'une bande dessinée, Capote in Kansas de Chris Samnee et Ande Parks, tous trois réalisés en 2005-2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De sang froid, Gallimard, (Consulté le 14 mai 2020)
  2. (en) « From Cold Comfort Farm to Infinite Jest: ten novels with titles from Shakespeare », The Telegraph, (consulté le 23 décembre 2019)
  3. (en) Truman Capote et Gerald Clarke (édit.), Too Brief a Treat : The Letters of Truman Capote, Knopf Doubleday Publishing Group, , 487 p. (ISBN 978-0-375-70241-9).
  4. (en) Robert McCrum, « The 100 best novels: No 84 – In Cold Blood by Truman Capote (1966) », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ann M. Algeo, The Courtroom as Forum: Homicide Trials by Dreiser, Wright, Capote, and Mailer, New York, P. Lang, 1996, 164 pages.
  • (de) Ira Tschimmel, Kriminalroman und Gesellschaftsdarstellung : eine vergleichende Untersuchung zu Werken von Christie, Simenon, Dürrenmatt und Capote, Bonn, Bouvier, 1979, (ISBN 978-3-4160-1395-6), 277 pages.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Cas semblables

Liens externes[modifier | modifier le code]