Daniel Ståhl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Daniel Ståhl
Image illustrative de l’article Daniel Ståhl
Daniel Ståhl en 2019.
Informations
Disciplines Lancer du disque
Nationalité Suédois
Naissance (29 ans)
Taille 2,00 m
Poids 155 kg
Club Spårvägens FK
Entraîneur Vesteinn Hafsteinsson
Records
71,86 m (NR, 2019)
Palmarès
Jeux olympiques 1 - -
Championnats du monde 1 1 -
Championnats d'Europe - 1 -
Championnats de Suède 4 4 6

Daniel Arvid Paavali Ståhl (né le ) est un athlète suédois, spécialiste du lancer de disque, champion du monde en 2019 à Doha et champion olympique en 2021 à Tokyo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniel Ståhl est le fils de la discobole Taina Ståhl née Laakso, championne de Finlande.

Le 1er juillet 2015, il bat son record de la saison à Sundsvall en 63,38 m puis termine 5e (64,73 m) des Championnats du monde de Pékin le mois suivant.

En août 2016, le Suédois échoue en qualifications des Jeux olympiques de Rio avec 62,26 m[1]. Après les Jeux, il remporte les Championnats de Suède au lancer du poids (19,38 m) et au disque avec une meilleure performance mondiale de l'année et un record personnel à 68,72 m[2].

Premières médailles en compétition internationale (2017-2018)[modifier | modifier le code]

Le 29 juin 2017, il lance à Sollentuna son disque à 71,29 m, établissant un record de Suède et devenant à cette occasion le 9e meilleur performeur mondial de tous les temps[3]. Le 4 août, en qualifications des Championnats du monde de Londres, il réalise 67,64 m. Le lendemain, il s'empare de la médaille d'argent avec un jet à 69,19 m, battu pour 2 centimètres par le Lituanien Andrius Gudžius (69,21 m)[4].

L'année suivante, aux championnats d'Europe de Berlin, le Suédois est de nouveau battu pour le titre par Andrius Gudžius pour le titre. Auteur de 68,23 m, Ståhl voit son rival lancer à sa dernière tentative 68,46 m, et s'emparer de la médaille d'or[5].

Champion du monde (2019)[modifier | modifier le code]

Lors du meeting de Doha le 3 mai 2019, il lance le disque à 70,56 m et devient alors le premier homme à lancer à plus de 70 m dans un meeting de Ligue de diamant[6]. Il établit lors de ce même concours une série exceptionnelle : 69,63, 70,49, 70,56 et enfin 70,32 m au dernier essai, son deuxième résultat. C’est la première fois qu’un lanceur obtient six lancers au-delà de 69,50 m dans la même compétition.

Le 29 juin à Bottnaryd en Suède, il bat son propre record de Suède avec un jet à 71,86 m, meilleure performance mondiale de l'année[7]. Il devient par la même occasion le quatrième meilleur performeur de tous les temps, à égalité avec le Soviétique Yuriy Dumchev[8]. Le 6 septembre, il lance à 68,68 m dès son premier essai en finale de la Ligue de diamant à Bruxelles, ce qui lui permet de décrocher la victoire avec plus de deux mètres d'avance sur Lukas Weisshaidinger (66,03m)[9]. Grand favori pour les championnats du monde de Doha, il remporte son premier titre mondial avec un jet à 67,59 m devant le Jamaïquain Fedrick Dacres (66,94 m) et l'Autrichien Lukas Weisshaidinger (66,82 m)[10].

Saison 2020[modifier | modifier le code]

Daniel Stahl lance sa saison le 11 juin 2020 par une victoire aux Impossible Games de Bislett en Norvège, avec un jet mesuré à 65,92 m. Il s'impose à nouveau le 21 juin lors du meeting d'Helsingborg en Suède après avoir réalisé 70,25 m, meilleure performance mondiale de l'année[11]. Il améliore cette performance à Sollentuna le 10 août avec un jet mesuré à 71,37 m (d'abord refusé par le jury puis finalement validé), ce qui constitue la deuxième performance de sa carrière et la quatorzième marque de tous les temps[12].

Champion olympique à Tokyo (2021)[modifier | modifier le code]

Arrivé dans la capitale japonaise avec la meilleure performance mondiale de l'année (un jet mesuré à 71,40 m le 10 juillet 2021), le Suédois confirme son statut de favori pour les Jeux Olympiques en remportant la finale du disque avec un lancer à 68,90 m, réalisé à son deuxième essai. Il devance sur le podium son compatriote Simon Pettersson et Lukas Weisshaidinger[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque
2015 Championnats du monde Pékin 5e 64,73 m
2016 Championnats d'Europe Amsterdam 5e 64,77 m
Ligue de diamant 2e détails
2017 Coupe d'Europe hivernale des lancers Grande Canarie 4e 61,51 m
Championnats d'Europe par équipes Vaasa 1er 66,41 m
Championnats du monde Londres 2e 69,19 m
2018 Coupe d'Europe hivernale des lancers Leiria 1er 66,81 m
Championnats d'Europe Berlin 2e 68,23 m
Ligue de diamant 3e 66,74 m
Coupe continentale Ostrava 3e 64,84 m
2019 Championnats d'Europe par équipes Bydgoszcz 3e 61,38 m
Ligue de diamant 1er 68,68 m
Championnats du monde Doha 1er 67,59 m
2021 Jeux olympiques Tokyo 1er 68,90 m

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Marque Lieu Date
Lancer du disque 71,86 m (NR) Bottnaryd 29 juin 2019

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Daniel Ståhl missar OS-finalen » (consulté le )
  2. « Seger för Ståhl i Diamond League » (consulté le )
  3. (sv) « Svenskt rekord av Daniel Ståhl - DN.SE », DN.SE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Rédaction, « Andrius Gudzius décroche le titre mondial au disque », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « IAAF: Abele gains Germany’s first gold at European Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  6. « Caster Semenya frappe très fort au meeting de Doha - Athlé - LD », sur L'Équipe (consulté le )
  7. « Meilleure performance mondiale de l'année pour le Suédois Daniel Stahl avec 71,86 m au disque - Athlé », sur L'Équipe (consulté le )
  8. « Discus Throw - men - senior - outdoor », sur www.worldathletics.org (consulté le )
  9. « Athlétisme - Ligue de Diamant/Finale de Bruxelles : Lyles, Mihambo et Taylor donnent rendez-vous à Doha », sur Sport 365, (consulté le )
  10. « Discus Throw Series Result | IAAF World Athletics Championships, DOHA 2019 | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  11. « Daniel Stahl déjà très performant au disque - Athlé - Disque », sur L'Équipe (consulté le )
  12. « Daniel Stahl améliore sa meilleure performance mondiale 2020 au disque avec 71,37 m - Athlé - SUE », sur L'Équipe (consulté le )
  13. « Daniel Stahl champion olympique du lancer du disque aux JO de Tokyo », sur L'Équipe (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]