Daniel Habrekorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Habrekorn.
Daniel Habrekorn
Daniel Habrekorn.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Daniel Habrekorn (né en 1946) est un poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1946, Daniel Habrekorn publie son premier recueil de poèmes en 1971 chez Jean-Jacques Pauvert et abandonne des études de lettres à la Sorbonne. Il voyage beaucoup, en ces années : États-Unis, Cuba, Canada, Indes, Europe... Il fait une tournée avec la danseuse Mirjam Berns, de la Merce Cunningham Cie, qui l'a invité à lire ses poèmes entre ses chorégraphies. Il fonde les éditions Thot en 1978[1]. Par l'héritage de Gaston Habrekorn, il est un des propriétaires du Bataclan[2] dont il sera le maître d'oeuvre de la réhabilitation historique. Il est l'auteur de deux films documentaires dont un sur le poète Sain-Pol-Roux qui sera diffusé sur Antenne 2; et de chansons en collaboration avec Jean-Pierre Mas.

En 1999, il a signé pour s'opposer à la guerre en Serbie la pétition « Les Européens veulent la paix »[3], initiée par le collectif Non à la guerre[4].

Depuis 2016, il dirige l'émission Anthologie de la création sur Radio Courtoisie[5].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 104 textes, Paris, Jean-Jacques Pauvert, 1971 (notice BnF no FRBNF35438026).
  • Ce qui arrive..., Vanves, Du Parc, 1972.
  • Manifeste mon Maître sur la mode analogique en 13 parties, Paris, Actualité, 1976.
  • Poètes dans les écoles, Vanves, Thot, 1978.
  • Mes personnes, Vanves, Thot, 1981 (notice BnF no FRBNF34654361).
  • Main courante suivi de Brouillard (ill. Danièle Heusslein-Gire), Vanves, Thot, 1983 (notice BnF no FRBNF34741637).
  • Le vol du milan, Les Cahiers bleus, 1990, Troyes.
  • Tes Yeux, Hors Jeu, 1995, Épinal.
  • Petit dictionnaire de l'hypocrisie. Termes lénifiants, édulcorants et euphémismes, contemporains ou futurs, Paris, La Différence, 1998 (notice BnF no FRBNF36708727)[6].
  • Mes biographies, Paris, La Différence, 2000 (notice BnF no FRBNF37113909)[7].
  • Les Splendeurs du progrès. Enquête sur l'innovation contemporaine, Paris, La Différence, 2002 (notice BnF no FRBNF38824197)[8].
  • La perle et les pourceaux (sur Baudelaire et la critique), Asuncion, La Reconquête, 2006.
  • Flore & bestiaire imaginaires (ill. Hélène Nué et Vladimir Mavounia-Kouka), Paris, L'Harmattan, 2015 (notice BnF no FRBNF44418507)[9],[10].
  • Du Style de Léon Bloy, Poitiers, Dominique Martin Morin, 2018.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Sans titre et autres textes, Xavier Forneret. Avant dire d'André Breton. Vanves, Thot, 1978.
  • Barjo-City, François Wertheimer, Vanves, Thot, 1978.
  • Le Pal, Léon Bloy, édition critique des cinq numéros, Vanves, Thot, 1979.
  • Lettres, correspondance à trois, Léon Bloy / Joris-Karl Huysmans / Villiers de l'Isle-Adam. Édition critique D. Habrekorn. Vanves, Thot 1980. (notice BnF no FRBNF36598897)
  • J'imaginerai, Patrick Lannes,(avec un portrait de l'auteur), Vanves, Thot, 1981.
  • Érosion, usure, Pierre Dalle Nogare, (Prix Mallarmé), (portrait de l'auteur par Pierre Bensaali), Vanves Thot, 1981.
  • Retour d'Icare ailé d'abîme, (porterait de l'auteur par Nicolle Vatinel), Vanves, Thot, 1983.
  • Enquête sur l'évolution littéraire (1891), Jules Huret. Vanves, Thot, 1982.
  • Fonds, stock et arrière boutique, Manz'ie, (portrait de l'auteur par Danièle Heusslein-Gire), Vanves, Thot, 1983.
  • Interviews de littérature et d'art, Jules Huret. Présentation D. Habrekorn. Vanves, Thot, 1984.
  • Poèmes choisis, Jaroslav Seifert (prix Nobel). Présentation Ivo Fleischmann. Traduction Michel Fleischmann & D. Habrekorn. Vanves, Thot, 1985.
  • Rimbaud le voyant, André Roland de Renéville. Présentation et postface D. Habrekorn. Vanves, Thot, 1985.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]