Danehill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Danehill
Image illustrative de l'article Danehill
Casaque de Khalid Abdullah

Père Danzig
Mère Razyana
Père de mère His Majesty
Sexe M
Naissance 1986
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort 2003
Pays d'entraînement Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Éleveur Khalid Abdullah
Propriétaire Juddmonte Farms
Entraîneur Jeremy Tree
Jockey Willie Carson
Pat Eddery
Nombre de courses 9
Nombre de victoires 4
Gains en courses £ 177 465
Principales victoires Golden Jubilee Stakes
Haydock Sprint Cup

Danehill (1986-2003) était un cheval de course et un étalon pur-sang anglais né aux États-Unis de l'union de Danzig et de Razyana (par His Majesty). Durant sa carrière de courses, il appartenait à son éleveur, le prince Khalid Abdullah.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Danehill, s'il fut l'un des tous meilleurs éléments de sa génération, ne restera pas dans les mémoires comme un champion hors du commun. Très régulier, il fit neuf apparitions en courses, qui se soldèrent par quatre victoires et quatre accessits. À son palmarès, il accroche la troisième place des 2000 Guinées de Nashwan, avant d'être dirigé avec bonheur sur les courtes distances. Il fait sien deux groupe 1, les Golden Jubilee Stakes et le Haydock Park Sprint Cup.

Au haras[modifier | modifier le code]

Entré au haras en 1990, Danehill s'y affirme comme le meilleur continuateur de Danzig et, avec Sadler's Wells, le meilleur étalon du monde dans les années 1990-2000. Vendu au haras australien Arrowfield Stud et au consortium irlandais Coolmore (qui à terme en sera l'unique propriétaire, moyennant un chèque de 24 millions de dollars[1]), il est rapidement exploité comme étalon dans les deux hémisphères, faisant la navette entre l'Irlande et l'Australie, si bien que le nombre de ses produits ayant couru atteint pratiquement le chiffre astronomique de 2000. Parmi eux, 1545 vainqueurs d'au moins une course (soit un taux exceptionnel de 76,9 %), 349 "stakes winners" (vainqueur de courses importantes), record absolu dans ce domaine, 232 placés de stakes et 89 lauréats de Groupe 1, un autre record. Ses produits totalisent près de 300 millions d'euros de gains, faisant de lui, naturellement, l'un des étalons les plus chers au monde : l'année de sa mort, en 2003, une saillie se négociait à 375.000 €[2], pour un carnet de bal s'élevant à 200 juments par an. Il était assuré à hauteur de 86 millions de dollars[3].

La liste des champions produits par Danehill est longue, des deux côtés de la planète

Europe Europe

Drapeau de l'Australie Australie

Drapeau de Hong Kong Hong Kong

  • Fairy King Prawn - Hong Kong Sprint, Chairman's Sprint Prize, Yasuda Kinen, Happy Valley Trophy, Hong Kong Stewards' Cup. Cheval de l'année à Hong Kong (2000, 2001)

Ses fils s'affirment eux aussi d'excellents géniteurs, à l'image de Danehill Dancer, Dansili, et deux des meilleurs étalons australiens, Redoute's Choice et Fastnet Rock. Enfin, il s'affirme comme père de mères, ayant notamment donné Kind, une jument semi-classique qui n'est autre que la mère du super crack Frankel, et la mère de la championne allemande Danedream.

Danehill est mort en mai 2003, à la suite d'un accident au paddock[1].

Origines[modifier | modifier le code]

On notera l'inbreeding (3x3) sur la grande poulinière Natalma

Origines de Danehill
Père
Danzig
Northern Dancer Nearctic Nearco
Lady Angela
Natalma Native Dancer
Almahmoud
Pas de Nom Admiral's Voyage Crafty Admiral
Olympia Lou
Petitioner Petition
Steady Aim
Mère
Razyana
His Majesty Ribot Tenerani
Romanella
Flower Bowl Alibhai
Flower Bed
Spring Adieu Buckpasser Tom Fool
Busanda
Natalma Native Dancer
Almahmoud

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Champion Danehill dies in accident - theage.com.au », sur www.theage.com.au (consulté le 2 août 2016)
  2. « Super stud » (consulté le 3 août 2016)
  3. « Still standing tall, Danehill a giant of the breeding world - smh.com.au », sur www.smh.com.au (consulté le 3 août 2016)