Kingmambo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kingmambo
Père Mr. Prospector
Mère Miesque
Père de mère Blushing Groom
Sexe M
Naissance 1990
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort 2016
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Flaxman Holdings
Propriétaire Stavros Niarchos
Entraîneur François Boutin
Jockey Freddy Head
Cash Asmussen
Rating Timeform 125
Nombre de courses 13
Nombre de victoires 5
Gains en courses 606 752 €
Principales victoires Poule d'Essai des Poulains
St. James's Palace Stakes
Prix du Moulin de Longchamp

Kingmambo est un cheval de course pur-sang anglais né aux États-Unis le 17 février 1990 et mort le 20 janvier 2016[1].

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Né dans la pourpre, par le grand étalon Mr. Prospector et la championne Miesque, par Nureyev, Kingmambo est donc le frère, entre autres de East of the Moon et de Miesque's Son. Appartenant à la Famille Niarchos, qui l'a élevé, il était entraîné par François Boutin et monté par Freddy Head au cours de son année de 2 ans, puis par Cash Asmussen l'année suivante. Kingmambo fut l'un, sinon le meilleur miler de sa génération à 3 ans, après avoir obtenu le premier accessit du Prix de la Salamandre l'année précédente. En 1993, il s'adjuge coup sur coup la Poule d'Essai des Poulains et les St. James's Palace Stakes, obtient durant l'été les troisièmes places des Queen Elizabeth II Stakes et du Prix Jacques Le Marois, avant de renouer avec la victoire en septembre dans le Prix du Moulin de Longchamp.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France

Tableau de bord[modifier | modifier le code]

  • 13 courses, 5 victoires, 6 places
  • Gains en course : 606 752 €
  • Rating Timeform : 125

Au haras[modifier | modifier le code]

Au haras, il est devenu l'un des tout meilleurs étalons du monde, officiant au grand haras américain Lane's End Farms[2]. L'un des plus chers aussi : le prix d'une saille de Kingmambo se négociait à 300 000 $ en 2006[1]. Ses produits font s'envoler les enchères, à l'image d'un yearling vendu 11,7 millions de dollars en 2006[3].

Le succès de Kingmambo ne se dément pas aux quatre coins de la planète. Parmi ses meilleurs produits et parmi la vingtaine de vainqueurs de groupe 1 qu'il a à son actif, sur toutes les distances, citons :

Kingmambo est aussi un père de mères recherché, ses filles ont donné plusieurs champions dont Duke of Marmalade, Midday ou Camelot.

Souffrant d'arthrite, Kingmambo fut retiré de la monte en 2010[4], et euthanasié en 2016 en raison des infirmités dues à son âge[1].

Origines[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mr. Prospector.
Article détaillé : Miesque.
Origines de Kingmambo
Père
Mr. Prospector
Raise a Native Native Dancer Polynesian
Geisha
Raise You Case Ace
Lady Glory
Gold Digger Nashua Nasrullah
Segula
Sequence Count Fleet
Miss Dogwood
Mère
Miesque
Nureyev Northern Dancer Nearctic
Natalma
Special Forli
Thong
Pasadoble Prove Out Graustark
Equal Venture
Santa Quilla Sanctus
Neriad

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Mort de Kingmambo », sur Paris Turf (consulté le 22 janvier 2016)
  2. Lane's End Farms
  3. « Keeneland Fact Sheet | Keeneland Thoroughbred Racing and Sales », sur www.keeneland.com (consulté le 2 octobre 2016)
  4. « Standout Stallion Kingmambo Pensioned » (consulté le 2 octobre 2016)