Nureyev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nureyev
Image illustrative de l’article Nureyev
Casaque de la famille Niarchos

Père Northern Dancer
Mère Special
Père de mère Forli
Sexe Étalon
Naissance 1977
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort 2001
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Clairborne Farm
Propriétaire Stavros Niarchos
Entraîneur François Boutin
Jockey Philippe Paquet
Nombre de courses 3
Nombre de victoires 2
Gains en courses 42 018 £
Distinction tête de liste des étalons en France (1987, 1997)
Tête de liste des pères de mères en Angleterre et en Irlande (1997)

Nureyev était un cheval de course pur-sang anglais né aux États-Unis en 1977 de l'union de Northern Dancer et de Special, par Forli. Il est le 3/4 frère de Sadler's Wells et de Fairy King.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Nureyev fut acquis par Stavros Niarchos pour 1 300 000 dollars yearling, un record à l'époque[1], ce qui fit de lui le deuxième yearling à passer la barre du million de dollars, après le fiasco Canadian Bound (payé 1,5 millions de dollars deux ans plus tôt et qui allait cumuler un peu plus de 1000 dollars de gains en courses, avant de s'avérer un étalon tout aussi désastreux)[2]. Envoyé en France sous la responsabilité de François Boutin, Nureyev suscita les plus grands espoirs à 2 ans. Pour preuve, il fit ses débuts directement dans un groupe 3, le Prix Thomas Bryon, qu'il survola de 6 longueurs. Ce sera sa seule sortie en 1979. L'année suivante, il fait une rentrée victorieuse dans le Prix Djebel avant de se présenter au départ des 2000 guinées à Newmarket, qu'il remporta de haute lutte, non sans gêner ses adversaires Known Fact et Posse. Une longue enquête s'ensuivit et les commissaires finirent par disqualifier le poulain sur tapis vert, et le reléguer à la dernière place. Ce sera la dernière sortie de son éphémère carrière : programmé pour le Derby d'Epsom, il contracta un virus et fut envoyé au haras[3].

Au haras[modifier | modifier le code]

Après une année de monte en France, Nureyev fut syndiqué pour 14 millions de dollars et partit aux États-Unis. Il s'avéra aussitôt être un étalon exceptionnel, l'un des meilleurs fils de Northern Dancer au stud, avec Sadler's Wells, Danzig, Lyphard, Nijinsky II et Storm Bird. 580 de ses produits connurent la compétition, 135 d'entre eux furent "stakes winners" (vainqueurs d'une course importante), dont une trentaine de lauréats de Groupe 1. Son prix de saillie grimpa jusqu'à 250 000 dollars. Nureyev fut tête de liste des étalons en France en 1987 et 1997.

Parmi les champions dont il est l'auteur, citons :

Les fils et les filles de Nureyev sont eux-mêmes d'excellents reproducteurs, à l'image de Moonlight's Box, la mère du champion Bago (Prix de l'Arc de Triomphe, Grand Prix de Paris, Prix Ganay, etc.), et il fut d'ailleurs classé tête de liste des pères de mères en Angleterre et en Irlande en 1997.

Nureyev est mort en 2001. Il est enterré dans son haras[4], Walmac Farm, à Lexington, Kentucky.

Pedigree[modifier | modifier le code]

Origines de Nureyev
Père
Northern Dancer
Nearctic Nearco Pharos
Nogara
Lady Angela Hyperion
Sister Sarah
Natalma Native Dancer Polynesian
Geisha
Almahmoud Mahmoud
Arbitrator
Mère
Special
Forli Aristophanes Hyperion
Commotion
Trevisa Advocate
Veneta
Thong Nantallah Nasrullah
Shimmer
Rough Shod Gold Bridge
Dalmary

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « High horses - Newspapers.com », Chicago Tribune,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Steven Crist, « Great Expectations », New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. (en) David Schmitz, « Remembering Nureyev », BloodHorse.com,‎ (lire en ligne)
  4. « Nureyev (1977-2001) », sur Find a Grave