DxO Optics Pro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis DXO (logiciel))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir DXO.
DXO Optics Pro
DxO OpticsPro 10 Elite - 3D.png

Développeur DXO Labs
Dernière version 10
Environnements Windows, Mac OS X
Langues Multilingue
Type Photographie numérique, Post-production
Licence Propriétaire
Site web DXO Optics Pro

DxO Optics Pro est un logiciel de traitement d'images développé par la société française DxO Labs. Il s'est initialement spécialisé dans la correction des aberrations optiques des objectifs et appareils photo numériques en proposant des modules de correction spécifiques à chaque combinaison de boîtier/objectif. DxO Optics Pro est désormais un logiciel de traitement d'image à part entière, permettant de traitement complet de fichiers RAW, de manière similaire à ses concurrents Adobe Photoshop et Adobe Photoshop Lightroom.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier produit de l'entreprise DxO Labs était un logiciel d'analyse de performances de système optiques (nommé DxO Analyser[1]), destiné aux fabricants d'appareils photographiques numériques. En 2004, DxO Labs annonce la sortie d'un logiciel de traitement d'image, DxO Optics Pro, incluant une correction des défauts introduits par l'objectif, fonctionnalité inédite à l'époque[1]. L'entreprise profita de la banque de mesures réalisée avec Analyser pour intégrer ce module de correction automatique des défauts[2]. Les mesures d'Analyser donnèrent également lieu à la publication sur internet du DxOMark, système de notation et de classement des objectifs et boîtiers numériques. A ce jour, plusieurs centaines d'objectifs ont été testés par l'entreprise. Le logiciel fut sacré meilleur logiciel de photo pour le TIPA en 2006 et pour l'EISA en 2007[1].

Principales fonctionnalités du logiciel[modifier | modifier le code]

Correction des défauts optiques[modifier | modifier le code]

La société commercialise deux versions du logiciel, nommées Standart et Elite, lesquelles proposent différents modules de correction[2]. Initialement, chaque module de correction était payant, vendu séparément du logiciel. De plus, le prix variait en fonction du module, la différence s'expliquant principalement par la catégorie du système testé (amateur ou professionnel). Ces modules sont désormais téléchargeables gratuitement avec la version Elite. Ils intègrent des matrices de correction optique numérique produisant les déformations inverses de celles des objectifs : vignetage, déformations en coussinet et barillet, corrections du chromatisme et de la coma entre autres. L'entreprise se charge, pour chaque objectif, de mesurer la fonction de transfert de modulation et d'en calculer la matrice inverse au sens des moindre carrés. Une fois installé chez le client, le module contient simplement la matrice à appliquer à chaque cliché pour éliminer les défauts produits par l'objectif. Ceci suppose bien sûr que les défauts optiques soient répétables sur tous les objectifs d'une même série. Par ailleurs, traitement s'effectue par lot car la zone EXIF de chaque image contient les informations nécessaires au logiciel pour choisir la bonne matrice à appliquer.

DxO Prime: Le débruiteur[modifier | modifier le code]

Le logiciel se place aujourd'hui comme leader (devant ses concurrents Adobe Photoshop et Adobe Photoshop Lightroom) en termes de traitement du bruit de capteur. Pour compléter le débruiteur classique, la version 9 introduit un algorithme de débruitage appelé PRIME (Probabilistic Raw IMage Enhancement) lequel fournit de meilleurs résultats pour les forts ISO mais au prix de temps de calcul plus importants. Cette fonctionnalité n'est disponible que pour le traitement de fichiers RAW.

DxO FilmPack: Effets de films argentiques[modifier | modifier le code]

L'éditeur propose également un autre produit, DxO FilmPack, utilisable en version autonome ou en plugin directement dans DxO Optics Pro afin de simuler le plus fidèlement possible le rendu et le grain de nombreux films argentiques couleurs ainsi que noirs et blancs. De manière analogue au travail d'Analyser sur les objectifs, des centaines de pellicules ont été mesurées par les laboratoires de l'entreprise afin réaliser des filtres fidèles. DxO FilmPack propose notamment des rendus pour les films Velvia (Fujuchrome), Ektachrome et Kodachrome.

DxO Lighting: Récupération des basses lumières[modifier | modifier le code]

Le logiciel inclut un module d'éclaircissement des zones de basses lumières, ce qui permet de déboucher les ombres. Cette fonctionnalité est surtout adaptée au traitement des formats RAW, mais elle peut également être réalisée sur des formats compressés tels que le JPEG[3].

Logiciels similaires[modifier | modifier le code]

Un logiciel similaire, d'un autre éditeur, est PTLens[4] qui fonctionne pour sa part en plugin de Photoshop. DxO Optics Pro quant à lui peut fonctionner en plug-in Lightroom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean-Marie Sepulchre, DxO 8 pour les photographes: Avec présentation et réglages de DxO FilmPack, Eyrolles (lire en ligne)
  2. a et b Gilbert Volker, Développer ses fichiers RAW, Eyrolles (lire en ligne), p. 138-140
  3. Jean-Marie Sepulchre, DxO pour les photographes: Version 6, Eyrolles (lire en ligne), p. 58
  4. PTLens

Liens externes[modifier | modifier le code]