Conservateur (chimie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conservateur.

Un conservateur est défini comme toute substance capable de s’opposer aux altérations d’origines physique (photodégradation, dissociation, biodégradationetc.) chimiques (transformation par réaction d'oxydoréduction avec l'air ou un composant, ou un contenant) ou microbiologiques d’un produit (altération par les bactéries en général).

Utilité[modifier | modifier le code]

Ils allongent la durée d'utilisation ou de mise en vente d'un produit, son efficacité et parfois améliorent la sécurité alimentaire.

Ces produits sont proches des stabilisateurs et en ont souvent aussi la fonction.

Toxicologie, écotoxicologie[modifier | modifier le code]

Beaucoup de conservateurs ont des vertus biocides. Ils sont donc écotoxiques et parfois toxiques pour l'homme. Ils doivent donc être utilisés à faible ou très faible doses.

Ils peuvent en outre être allergènes et/ou sensibilisants, ce qui pose problème dans les médicaments, produits alimentaires ou cosmétiques ou d'hygiène corporelle (à usage humain ou vétérinaire), fixateur de parfum. C'est le cas par exemple du conservateur méthyldibromoglutaronitrile (MDBGN) (ou Euxyl K400, 1,2-dibromo-2,4-dicyanobutane, pentanedinitrile, 2-bromo-2-(bromométhyl)-, glutaronitrile, 2-bromo-2-(bromométhyl)-) qui s'est révélé être un puissant sensibilisant (en une à cinq semaines de contacts répétés[1],[2],[3] et allergène source d'eczémas de contact allergiques[4],[5],[6] et où l'on trouve aussi 20 % de méthylglutaronitrile, qui y est le principal allergène[7]).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wahlkvist, H., Boman, A., Montelius, J., Wahlberg, J.E., Contact Derm. (1999), Sensitizing potential in mice, guinea pig and man of the preservative Euxyl K 400 and its ingredient methyldibromo glutaronitrile
  2. Tosti, A., Vincenzi, C., Trevisi, P., Guerra, L., Contact Derm. (1995), Euxyl K 400: incidence of sensitization, patch test concentration and vehicle.
  3. Tosti, A., Guerra, L., Bardazzi, F., Gasparri, F. (1991), Euxyl K 400: a new sensitizer in cosmetics, Contact Derm.
  4. Luján-Rodríguez, D., Peñate-Santana, Y., Hernández-Machín, B., Borrego, L., Contact Derm. (2006), Connubial allergic contact dermatitis to Euxyl K 400.
  5. Erdmann, S.M., Sachs, B., Merk, H.F.(2001), Allergic contact dermatitis due to methyldibromo glutaronitrile in Euxyl K 400 in an ultrasonic gel, Contact Derm.
  6. De Groot, A.C., van Ginkel, C.J., Weijland, J.W., J. Am. (1996), Methyldibromoglutaronitrile (Euxyl K 400): an important "new" allergen in cosmetics, J. Am. Acad. Dermatol.
  7. UVMT (université virtuelle de médecine du travail), Les conservateurs — À propos de l'Euxyl K400 [PDF]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]